AU FIL DES HOMELIES

Photos

QUI CROIT AU FILS A LA VIE ÉTERNELLE ! 

1 Jn 4, 15-21 ; Jn 3, 22-4,3

(9 janvier 1985)

Homélie du Frère Michel MORIN

Pompéi : réserve à grains

J

 

ean-Baptiste, puis Jean l'évangéliste dans sa première épître, témoignent l'un et l'autre du mystère central de Dieu, du mystère central de la Révélation. C'est aint Jean-Baptiste qui dit : "Le Père aime le Fils ! Qui croit au Fils a la vie éternelle!" et c'est saint Jean l'évangéliste qui dira en substance la même chose : "Celui qui confesse que Jésus est le Fils de Dieu, Dieu demeure en lui, et lui demeure en Dieu." Ainsi celui qui a ouvert le Nouveau Testament, le Précurseur, et celui qui a clos le Nouveau Testament, Jean l'évangéliste, se retrouvent pour proclamer le mystère de la foi.

Ce mystère de la foi, c'est celui que nous ne cessons de célébrer depuis le temps de Noël. Jésus est le Fils de Dieu. Il était depuis toujours dans le sein du Père. Il est venu parmi les hommes. Il a demeuré chez eux pour qu'en Lui ils aient la vie éternelle. Or la vie éternelle, Jean le Baptiste l'affirme, c'est le fait que le Père aime le Fils, c'est le fait que le Fils soit aimé du Père. La vie éternelle n'est pas autre chose que l'amour réciproque du Père et du Fils, dans la communion de l'Esprit Saint.

C'est pour cela que celui qui adhère au Fils, qui croit que le Fils vient du Père, demeure déjà, dès aujourd'hui, dans cette vie éternelle. Et le Fils a tout pouvoir pour faire entrer les hommes, par le sacrement du baptême, dans cette vie qui est la sienne avec le Père. Saint Jean le disait dans le Prologue : "Ceux qui reçoivent le Fils ont le pouvoir de devenir enfants de Dieu !" Ce pouvoir de devenir enfants de Dieu, c'est justement le fait de recevoir Jésus comme le Fils du Père. Dieu le Père aime le Fils, cela désigne la nature même du Christ qui est le Fils de Dieu, qui est Dieu depuis toujours dans la communion du Père, qui est Dieu comme Fils puisque cette paternité est descendante, toujours dans le Nouveau Testament, elle vient du Père et elle est donnée au Fils, et par le Fils elle rejaillit sur nous tous, dans la mesure où nous recevons ce Fils, c'est-à-dire dans la mesure où nous le confessons. Quand nous confessons, dans notre vie personnelle, dans la vie de l'Église, dans la liturgie que Jésus est le Fils de Dieu, nous entrons immédiatement dans sa relation avec le Père et nous sommes déjà impliqués dans la vie éternelle. C'est pour cela que saint Jean dit :" Dieu demeure en lui et lui demeure en Dieu !"

Ce sont des paroles extrêmement fortes, extrêmement graves dans ce sens où elles portent en elles tout le poids du sens de notre vie. C'est vrai aussi que nous sommes très habitués à ces paroles : "Dieu est Père. Nous sommes aimés de Dieu. Dieu demeure en nous." Il faudrait qu'en ces temps de Noël, nous reprenions une conscience aiguë, une conscience vive de l'unicité extraordinaire de ces paroles parce que nous sommes baptisés, parce que nous confessons le Fils, Dieu demeure en nous et nous demeurons en Dieu, c'est-à-dire que, déjà, nous sommes inclus dans la vie trinitaire, dans ce mystère de Dieu, dans ce mystère ineffable qui ne monte pas de la chair, qui ne vient pas de l'homme, mais qui nous est donné par le Fils et par la révélation du Fils. Et si nous sommes déjà participants de cette nature divine, si nous demeurons déjà dans cet amour du Père pour le Fils, nous devons logiquement aimer les autres de ce même amour.

C'est le thème central de la première épître de saint Jean que nous lisons : "Si nous avons connu Dieu en son amour", dans le fait qu'Il nous donne son Fils, nous ne pouvons pas ne pas reconnaître les autres comme frères de ce Christ et les aimer du même amour que Lui. Entrer dans l'eucharistie, c'est reconnaître et confesser que Jésus est Seigneur, qu'Il est le Fils du Père. C'est donc déjà demeurer dans le Père et laisser le Père demeurer en nous, puisque nous possédons le Fils.

Que cette eucharistie aiguise en nous ce sens si fort, si profond, si essentiel de ces quelques paroles qui sont le fondement même de notre foi, qui sont le fondement même de la nature de Dieu, de la mission du Fils et de l'histoire du monde.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public