AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE CHRÉTIEN EST DE DIEU 

1 Jn 4, 1-6 ; Jn 1, 43-51

(5 janvier 2005)

Homélie du Frère Bernard MAITTE

Olympie : lampe à huile

N

ous lisons depuis quelques jours des passages de la première épître de Jean. Ce qui nous a été donné de méditer depuis quelque temps, c'est pour l'apôtre saint Jean d'être invité à vivre en enfant de Dieu. Il met à cela trois conditions. La première étant de rompre avec le péché, la seconde étant de vivre dans le commandement de l'amour, et la troisième condition, celle que nous avons entendu aujourd'hui de se garder des anti-Christ et du monde.

Ce passage de l'épître de Jean invite donc à vivre comme saint Jean le dit d'ailleurs pour le Christ lumière, à vivre de cette lumière. Lumière qui resplendit, lumière qui se manifeste, à travers la vie du chrétien. En somme la foi chrétienne, l'adhésion au Christ ne doit pas rester extérieure, mais la manifestation de ce que Jésus est doit se révéler à travers ce que nous sommes et ce que nous vivons. Saint Jean indique ainsi le chemin de cette identification au Christ, rompre avec le péché. C'est ce qui se réalise lorsque baptisés, purifiés de nos péchés, nous passons de la mort à la vie, lorsque vivant le sacrement de réconciliation et de pénitence, nous confessons que Christ est vainqueur de notre mal et de notre péché. Mais cela ne suffit pas de reconnaître ce salut, encore faut-il en vivre, et la manifestation la plus excellente est celle de l'amour répandu dans nos cœurs, cet amour qui est tellement concret qu'il passe par la vie et le visage de l'autre. En effet, l'amour de Dieu n'est pas une idée, il est un réalité, et il est le visage d'un homme ou des hommes.

Ensuite, saint Jean nous invite à vivre avec assurance, non pas qu'il fasse une telle opposition au monde, que le monde est mauvais et qu'il voudrait en retirer le chrétien, mais il souligne ce qui est de l'ordre de la vérité dans la vie du chrétien et dans ce qu'il vit. Il nous assure en disant : nous ne sommes pas du monde, en ce sens que nous ne sommes pas appelés à définitivement périr, à définitivement même mourir avec ce monde, mais il nous assure que nous sommes "de Dieu". Le chrétien, c'est celui qui reconnaît d'où il vient, il vient de Dieu, et avec le Christ où il va : il retourne au Père.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public