AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE VIN NOUVEAU

Is 62, 1-5 ; Ap 19, 5-9a ; Jn 2, 1-11
Noces de Cana - année C (dimanche 19 janvier 1986)
Homélie du Frère Jean-François NOEL


Cana, village des noces

 

Frères et sœurs, si nous savions combien Dieu est passionné par l’homme, et combien c’est une chose grave, importante et délicate à la fois, combien chacune de nos humanités passionne notre Dieu !

Oui, les noces de Cana, quelles belles noces et quelles noces tragiques en même temps. Ce n’est plus un vin ancien, ce n’est plus ces anciennes fêtes de l'Ancien Testament. Une nouvelle noce, plus belle, plus grave commence aujourd’hui en cette noce de Cana, celle de Jésus, celle du Fils de Dieu avec nous, avec notre humanité. Et c’est cette humanité qui devient épouse. Alors là, nous comprenons pourquoi nous sommes là ce matin. Nous comprenons pourquoi, jour après jour, nous cherchons à tâtons, avec peine cette Parole qui parfois nous échappe, cette Parole qui semble si souvent absente, si éloignée de vos préoccupations ou de notre monde tragique.

Et Jésus est venu là, nous chercher, Il dit : "Femme", Il dit :"Homme", Il tend les mains vers nous, et de son côté coulent l’eau et le sang.

L’eau, le vin, le sang, voilà les noces qui coulent, voilà les noces auxquelles nous sommes ap­pelés maintenant. Tout simplement, encore faut-il pour cela nous laisser faire, nous laisser épouser.

Frères et sœurs, souvent nous vivons notre humanité comme une chose difficile, dans une espèce de solitude lourde à porter.

Je vous propose, ce matin, simplement de la mettre dans les bras de l’Époux, dans Celui qui est venu confondre divinité et humanité, et qui par son sang qui a coulé de sa croix, vient nous abreuver et vient faire revivre ce que nous sommes chacun.

L’évangile, voyez-vous, c’est cette Parole toute simple, elle est pour nous. Elle est pour chaque chose que nous vivons et qui se trouve ainsi transfor­mée, rénovée, divinisée. Alors frères et sœurs, nous allons monter à l’eucharistie, nous allons nous asseoir à la table des noces de l’Agneau. Et le prêtre dira : "Heureux les invités". Alors vraiment, montons avec notre humanité et offrons là à Dieu comme une épouse parée pour les noces de l’Agneau.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public