AU FIL DES HOMELIES

Photos

L'UNITÉ

Ep 4, 1-16 ; Jn 17, 11 b+18-23

Mardi de la troisième semaine de l'Épiphanie – B

(18 janvier 2000)

Homélie du Frère Yves HABERT

 

D

ans la première lecture nous avons entendu le texte aux Ephésiens qui déploie la compa­raison du corps, et en ce jour de prière parti­culière pour l'unité des chrétiens, on a l'impression que ce corps s'est enrhumé depuis des siècles. Il a attrapé froid ! Et ses articulations dont parle saint Paul et qui pourraient parfaitement s'accorder les unes aux autres coincent. Et face à l'unité des chrétiens, face à ce mystère de division, entre les différentes Églises, il y a deux remèdes qui s'opposent et qui à mon sens sont aussi désadaptés. Le premier, c'est par excès, on va trop rechercher ce qui fait notre différence, on va appuyer sur ces différences, on va se durcir, et l'autre excès qui lui est semblable, on va gommer les différences, on va les réduire, on va se dire que tout cela, après tout, c'est tout pareil.

Je crois qu'il nous faut remonter à quelque chose de plus profond : se demander d'où l'Église tire-t-elle son unité avant d'appliquer un remède. La tire-t-elle comme d'un chien de garde, dans un parking, ou un magasin, avec une appartenance à quelque chose de très matériel. Est-ce qu'elle tire son unité d'un lea­der, même charismatique, un homme ? Non, elle tire son unité la plus profonde dans l'unité du Père du Fils et de l'Esprit. Voilà cette unité à laquelle rien ne s'op­pose, même la mort qui est la mort de l'amour, mais qui est le dernier ennemi du genre humain. Au mo­ment où le Christ, "avant de passer de ce monde à son Père", dans ce texte de Jean chapitre dix-septième, que je vous invite à relire pendant cette semaine de l'unité des chrétiens, au moment de la mort, Il donne sa gloire. Il a tout donné, et Il donne sa gloire, préfé­rant donner sa gloire que de rompre l'unité substan­tielle avec son Père dans l'Esprit.

Cette unité ne nous est pas imposée comme de l'extérieur, comme quelque chose qui viendrait se surajouter même à notre unité intérieure. Cette unité du Père du Fils et de l'Esprit vient faire l'unité en nous par le lien du baptême, vient faire concorder en nous la danse des trois, du Père du Fils et de l'Esprit. Cette unité se nourrit chaque jour aussi dans l'Eucharistie, quand nous recevons ce Pain qui a été préparé par le Père, brûlé au feu de l'Esprit. Mais c'est précisément pour cette raison, parce qu'on sent bien que cette unité, elle est signe, elle est sacrement, et que le point sur lequel on achoppe le plus avec nos frères séparés c'est précisément dans le domaine des sacrements, les signes, l'Église. Il ne faut pas rêver tout de suite for­cément à l'inter communion. Mais je crois que dans le "traitement" de cette division il faut revenir non pas au passé, mais il faut nous tourner vers l'avenir, Il faut peut-être reprendre cette phrase : "Laissez les morts enterrer les morts". L'unité n'est pas derrière nous, l'unité entre les différentes Églises ne correspond pas à un âge d'or, mais l'unité est devant nous.

Je prendrai une comparaison dans le couple. Un couple qui traverse une période difficile, qui est confronté à des tensions, ce n'est pas en se rappelant du voyage de noces à Venise qu'ils vont pouvoir envi­sager une nouvelle vie ensemble, ou au moins, un nouveau démarrage, mais je crois que ce couple pourra puiser la force de s'aimer à nouveau, de s'aimer davantage, d'une nouvelle manière en se plongeant dans l'avenir, en envisageant quelque chose. C'est moins le souvenir d'un voyage passé qu'un voyage à faire. Et dans l'unité des chrétiens, dans cette prière que nous avons, que nous devons avoir, qui est un devoir pour les chrétiens, nous n'avons pas à nous tourner vers le passé, nous avons avec nos frères à envisager un avenir, cet avenir qui descendra du Père, du Fils et de l'Esprit, c'est-à-dire qu'il ne peut être donné que dans l'unité des trois personnes.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public