Photos

VIVANTE EST LA PAROLE DE DIEU

Sg 7, 7-11 ; Hb 4, 12-13 ; Mc 10, 17-30
Vingt-huitième dimanche du temps ordinaire – Année B (14 octobre 2012)
Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL


Parole vivante
Frères et sœurs, vivante est la Parole de Dieu ! Nous avons entendu il y a quelques instants cette exclamation qui est dans la lettre aux Hébreux : "Vivante est la Parole de Dieu". Nous avons l'habitude de lire la Parole, de l'entendre, et d'une certaine manière ces paroles qui viennent de loin sont plutôt des paroles mortes, parce qu'elles ne sont pas intensément remplies de l'appel de Dieu.

Mais dans l'épître aux Hébreux, on nous parle d'autre chose, d'une Parole vivante. Ailleurs dans un psaume, nous entendrions la même réflexion : "Brûlante est la Parole de Dieu". Vivante, brûlante, et l'épître aux Hébreux continue : "Elle est plus acérée qu'une épée à deux tranchants", et elle sépare le lieu du corps de celui de l'âme, elle sépare les moelles et les os, elle pénètre jusqu'au plus profond de nous-même pour révéler notre cœur, ce qu'il y a en nous.

Frères et sœurs, est-ce que nous vivons de cette Parole vivante, de cette Parole brûlante ? Est-ce que nous savons dans toutes les occasions qui nous sont données regarder de plus près cette Parole, la laisser nous interroger ? Nous devons pendant toutes nos journées nous laisser habiter par cette Parole vivante. Il ne suffit pas de lire de temps en temps quelques versets de l'Écriture, nous ne sommes pas là simplement pour faire un commentaire de l'Écriture, mais il faut que nous nous laissions habiter par cette Parole. Il faut que nous laissions cette Parole pénétrer en nous, séparer en nous ce qui est de Dieu et ce qui n'est pas de Dieu. Il faut que cette Parole nous interroge sans cesse et exige de nous que nous essayions de l'entendre, de la suivre, d'en faire notre nourriture, de nous laisser diviser par elle.

Frères et sœurs, est-ce que nous avons l'habitude de lire la Parole de Dieu ? Certains d'entre vous le font, beaucoup disent quand je leur en parle, qu'ils n'ont pas le temps, qu'ils n'ont pas le goût, ou qu'ils ne comprennent pas la Parole de Dieu. Ce sont des mauvaises excuses. Si vous ne comprenez pas la Parole de Dieu, il faut essayer de la relire, une deuxième fois, vous pouvez aussi demander à quelqu'un, à un prêtre par exemple, c'est leur rôle, de vous expliquer ce qu'il y a dans cette Parole. Je crois qu'on ne comprend profondément la Parole de Dieu que si on la lit régulièrement, et en essayant de relever tout ce qui nous heurte, ou tout ce qui nous plaît, tout ce qui nous semble heureux, que nous comprenons, aussi ce que nous ne comprenons pas, pour pouvoir ensuite avec un prêtre parler de ce texte que nous avons lu et qui nous interroge. Pour que cette Parole devienne vivante, il faut que nous la laissions remplir notre cœur de sa présence.

 

Frères et sœurs, habituez-vous à cette lecture de la Parole de Dieu, laissez-là retentir dans votre cœur, dans tout votre être, pour que vous soyez remplis de sa présence et comprendre tous les moments de votre vie, tous les événements de votre vie à la lumière de cette Parole de Dieu qui nous est donnée. "Elle est brûlante la Parole de Dieu", elle s'attaque à tout ce qu'il y a en nous pour nous révéler à nous-même, pour nous révéler aux autres, pour nous ouvrir davantage au regard de Dieu, pour que Dieu puisse entrer plus profondément chaque jour dans notre cœur, à travers cette Parole vivante, cette Parole brûlante et nous conduire à lui.

 

 

 

 

AMEN

 

 

 

 

 

 

 

 
Copyright © 2020 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public