AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE DON DE LA VIE

Ac 7, 55-60; Mt 10, 17-22
St Etienne - (26 décembre 2007)
Homélie du Frère Bernard MAITTE


L

e martyre d'Etienne est un vaste épisode, un grand événement des premiers temps de l'Église, il est bien le premier qui donne sa vie pour sa foi en Jésus qui a donné lui-même sa vie pour tous les hommes. Il y aurait certainement beaucoup de choses à dire sur le martyre d'Etienne, sur le long discours profondément théologique et évangélique de ce qu'il répond à ceux qui l'accusent. Je voudrais seulement m'arrêter sur un petit passage que nous avons entendu dans la première lecture dans le livre des Actes des apôtres. 

       On dépose les vêtements d'Etienne aux pieds de Saul (c'est le futur saint Paul, c'est la première fois qu'il est cité dans l'Écriture). Il est mentionné au sujet de ce martyre d'Etienne. Pourquoi Paul est-il là ? Est-ce que déjà il mène la troupe des persécuteurs, des accusateurs des chrétiens ? Rien n'est indiqué pour l'instant dans le livre des Actes des apôtres. 

       On dépose aux pieds de Paul les vêtements d'Etienne, et Etienne est lapidé. Vous le savez très certainement, le vêtement est important. Encore plus dans la tradition biblique que de nos jours, parce qu'ils sont très déterminés selon les sexes, les classes sociales, le travail que l'on fait. Il ne vient à personne l'idée de tromper l'autre en portant un vêtement qui ne dit pas ce qu'il est. Le vêtement est associé très particulièrement et de manière essentielle à l'identité de la personne. Cela demeure dans l'Église dans le rite liturgique dans la remise du vêtement blanc au baptême. On dit à celui qui est baptisé : " Tu as revêtu le Christ. Ce vêtement blanc en est le témoin". Si on pousse plus loin la réflexion, c'est l'identité même d'Etienne qui est déposée aux pieds de Paul, c'est ce qu'il est. 

       Que signifie ce geste ? Je me plais à croire que ce signe-là est un symbole fort de ce qui va se passer pour Paul lui-même. Paul qui va voir comme Etienne, les cieux ouverts. Comme Etienne, il va finalement tomber à terre, mais il se relèvera dans le principe même d'une conversion qui mène à la vraie vie, à la grâce et à la résurrection. Paul lui-même sera conduit un jour au martyre, décapité sur une route à la sortie de Rome. Il y a un lien qui fait de chacun l'héritier de l'autre. Etienne le premier martyr, il ne recueille le don de la vie de Jésus que pour le donner. Paul ne fait que recueillir le don de la vie de Jésus pour lui qui passe par le martyre d'Etienne et ainsi de suite jusqu'à nous. 

       A nous, nous est remise la vie de Dieu, à nous nous est remise la vie d'Etienne, à nous, nous est remise la vie de Paul. Ces vies déposées à nos pieds sont le symbole fort de cet héritage qui est le nôtre et de cette Pâque aussi à accomplir avec Etienne, avec Paul et ultimement, le Christ. 

 

       AMEN 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public