AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE TÉMOIGNAGE ÉBLOUI DE SAINT JEAN

1 Jn 1, 1-2,2 ; Jn 21, 20-24
St Jean - (27 décembre 2006)
Homélie du Frère Bernard MAITTE

 

C

'est ce disciple qui témoigne de ces faits et qui les a écrits". Il s'agit bien de l'apôtre saint Jean que présente le missel romain de cette manière. L'apôtre Jean a vécu dans l'intimité du Christ qu'il avait rencontré sur le bord du Jourdain. Il a été le témoin de sa transfiguration et de son agonie. Il a vu mourir Jésus et l'a déposé dans son tombeau. Au matin de Pâques il a été le premier à croire en sa Résurrection. C'est de tout cela qu'il a transmis en ses écrits, le témoignage ébloui.

Ce que j'apprécie, c'est la dernière phrase: c'est de tout cela qu'il a transmis en ses écrits, le témoignage ébloui. Il y a en effet une certaine particularité à la lecture de l'évangile de saint Jean. Non pas que les autres évangélistes, Matthieu, Marc ou Luc ne transmettent pas à leur tour ce qu'ils ont pu comprendre de ce que le Seigneur a vécu et dit, car les évangélistes et leurs écrits, les évangiles dits synoptiques, eux aussi témoignent de la transfiguration et de l'agonie, eux aussi témoignent de la mort et de la Résurrection du Christ. Quelle est alors la différence avec saint Jean. Elles sont nombreuses, car rien qu'au niveau comparatif, on se rend vite compte que le propos et la méthode de transmission aussi bien dans la forme que dans la manière de dire et d'écrire, n'est pas du tout comparable aux évangiles synoptiques.

Ce qu'il y a certainement de plus fort, c'est le fait que l'apôtre Jean témoigne d'un domaine qui apparemment est incommunicable, l'intimité avec le Christ. Jean a vécu dans l'intimité du Christ. Quand on y réfléchit, le témoignage ébloui, c'est ce témoignage d'une idée, ce n'est pas simplement le témoignage d'un message, celui de la bonne nouvelle du salut, qu'il faut transmettre à tout prix parce que cela serait intéressant, heureux ou compréhensible, parce que cela apporterait quelque chose de neuf au monde au niveau de la pensée ou des idées. Ce n'est pas d'abord de cela dont témoigne Jean. Il témoigne d'une personne, de la relation qu'il a eue avec cette personne. Il témoigne de cette intimité qu'il a tissé au fur et à mesure de ces années avec le Fils de Dieu, le Verbe fait chair. Les deux choses comptent. On croit parfois que saint Jean est d'abord l'évangéliste qui à l'instar de son symbole, l'aigle plane tellement haut : "Au commencement était le Verbe et le Verbe était Dieu", qu'on a l'impression qu'il est simplement dans le monde de l'idée, mais pour saint Jean, il s'agit de prendre en compte l'immensité, la grandeur de ce Dieu qui est, dès le commencement, inatteignable, et pourtant il s'est manifesté, il est apparu en prenant notre chair : "Et le Verbe s'est fait chair".

Dans sa première épître que nous avons entendue, il dit : "Ce que nous avons vu, ce que nous avons entendu, ce que nous avons touché du Verbe de Dieu, nous vous l'annonçons". Pourquoi cette annonce ? "Pour que la communion soit en vous". Nous ne sommes plus là dans l'ordre d'un bel écrit, mais de ce témoignage ébloui où pour avoir vu, entendu, avec les sens de notre corps, pour avoir touché de manière très concrète le Verbe de vie, nous vous l'annonçons. Du coup, l'annonce, la transmission n'est pas un discours, elle est réellement témoignage de la réalité de ce qui est vécu, de ce qui est vu, entendu, de ce qui est serré dans les bras. C'est pourquoi ce témoignage-là introduit à la communion.

On comprendra dès lors que le mot "tradition" dans l'Église a beaucoup plus d'importance on ne lui en donne ou parfois, quand on lui en donne, c'est à mauvais escient. La tradition, c'est le "voir", c'est l'entendre, c'est le toucher du Verbe de vie, et c'est pourquoi célébrer dans l'eucharistie est dans la plus grande des traditions du voir et de l'entendre e du toucher, du recevoir le Corps du Christ et le recevant, entrant dans son intimité, je peux alors témoigner de ce témoignage ébloui et annoncer aux hommes les merveilles de Dieu, celle qui fait aujourd'hui pour chacun appeler à la même communion.

 

AMEN

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public