AU FIL DES HOMELIES

Photos

LA NAISSANCE DU VERBE DE DIEU

Is 52,7-10 ; Hb 1, 1-6 ; Jn 1, 1-5.9-14
Noël - Messe du jour – (25 décembre 1985)
Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL


Si petit …

Après nous être émerveillés, cette nuit, avec les anges et les bergers, avec Marie et Joseph, de cet enfant qui est né, il y a bientôt deux mille ans à Bethléem, cet Enfant pauvre né dans une crèche, après nous être ainsi émus devant cet Enfant qui vient pour nous sauver, en ce matin de Noël, l'évangile de saint Jean nous invite à aller plus profondément dans le mystère. Cet Enfant qui vient de naître comme tous les enfants des hommes, cet Enfant n'est pas seulement un enfant d'homme, il est en même temps le Fils Unique de Dieu et saint Jean, dans cette page qui inaugure son évangile, l'appelle le Verbe de Dieu, c'est-à-dire la Parole de Dieu, pour manifester que cet Enfant est aussi intime avec Dieu, aussi proche de Dieu que notre propre parole est intime avec notre être quand elle jaillit de notre cœur. Quoi de plus proche de nous que l'expression même de notre être profond, de notre pensée, de notre amour? Quoi de plus proche, de plus identique à notre personnalité, que cette parole qui jaillit de nos lèvres et qui, avant d'y parvenir, a déjà mûri à l'intérieur de notre cœur ? C'est cette image, celle de la parole humaine qu'emploie Saint Jean pour essayer de nous suggérer quelque chose de l'intimité de cet Enfant avec Dieu qui est son Père. Et à travers la naissance sur la terre de ce petit enfant d'homme, à Bethléem, il nous invite à remonter à une autre naissance, à sa naissance éternelle, cette naissance qui n'a pas eu de commencement, qui est avant le monde, avant toute chose, avant le commencement. Reprenant intentionnellement les premiers mots de la Bible : "Au commencement, Dieu créa le ciel et la terre", Jean l'évangéliste veut nous manifester que ce petit Enfant existait déjà avant le commencement et il écrit : "Au commencement était le Verbe".

Voici donc que ce petit Enfant que nous représentons dans nos crèches et que nous pouvons contempler dans notre cœur, c'est le Fils même de Dieu, c'est le Verbe de Dieu qui, de toute éternité, était "auprès de Dieu", reposant "dans le sein de Dieu" à la fois distinct de son Père et semblable à Lui. Et il nous est révélé que le mystère le plus intérieur du cœur de Dieu, c'est cette communion entre le Père et le Fils, cette communion d'amour du Fils qui naît dans le cœur du Père et du Père qui dit le plus intime de ce qu'Il est dans cette Parole qui est son propre Fils. Or c'est cette Parole de Dieu, ce Verbe de Dieu, ce Fils unique de Dieu qui se fait chair, qui se fait homme et qui vient parmi nous. Cet homme, cet enfant d'homme, ce Jésus dont nous parle l'évangile, ce Jésus dont nous connaissons la vie avec tous ses événements c'est Lui qui de toute éternité repose dans le cœur de son Père comme son Enfant Bien-Aimé, en tout semblable à Lui, Dieu comme le Père. Vraiment homme Il est aussi vraiment Dieu. Et en cet Enfant Dieu nous montre qu'Il n'est pas un être lointain, Il se met à notre portée, Dieu se met entre nos bras, entre nos mains, comme ce petit enfant entre les bras de sa Mère, comme tous les petits enfants entre les bras de leur mère. Dieu nous révèle qu'Il n'est pas une idée lointaine, un principe extérieur à la vie du monde, qu'Il n'est pas seulement une hypothèse que les hommes se sont forgés pour essayer de comprendre ce qu'ils ne comprennent pas : Dieu c'est Celui qui vient vers nous, qui se fait semblable à nous, c'est Celui qui veut en tout, être notre frère, près de nous comme cet enfant dans les bras de sa mère. Le Fils qui est dans le sein du Père se fait notre frère pour que nous devenions, nous aussi comme Lui, des enfants du Père qu'à notre tour nous soyons pris avec Lui dans cet amour de Dieu, dans cet amour créateur et sauveur, cet amour qui peut transfigurer notre cœur pour nous faire épouser toute la tendresse de Dieu.

Saint Jean, pour nous dire ce don que Dieu nous fait en ce petit enfant qui est son propre Fils, emploie deux mots : "Il est notre vie, Il est notre lumière". Notre vie parce qu'Il va au plus profond de notre existence, au plus quotidien de notre vie, venir apporter cette présence, cette douceur, cette vitalité divine. Oui, cet enfant nous donne des raisons de vivre, une manière de vivre, une profondeur de vie nouvelles. Il vient renouveler intérieurement toute notre existence, nous vivifier pour que nous ne restions pas seulement au niveau de nos soucis, de nos infirmités, de nos médiocrités et de nos pauvretés, mais pour que nous vivions vraiment au rythme de Dieu, dans la splendeur de la vie de Dieu, pour que Dieu vienne ensemencer nos vies par sa vie.

En même temps Il est notre lumière parce qu'on ne peut pas vivre vraiment sans savoir pourquoi on vit et où l'on va et de qui l'on vient et quelle est la profondeur à laquelle nous sommes appelés. Oui, notre vie a besoin d'avoir un sens, une signification, et souvent ce dont nous manquons le plus c'est cette lumière qui permettrait à chacun d'entre nous de déchiffrer sa propre vie. Cet enfant est la lumière parce qu'il nous révèle, c'est-à-dire Il nous fait connaître ce qu'est notre existence, parce qu'Il met devant nos yeux la vie et la réalité de notre Père. Il nous révèle qui est Dieu. Dieu personne ne l'a jamais vu : Dieu nous pouvons seulement le chercher à tâtons, mais voilà que son Fils vient nous le révéler. Et ainsi à travers Jésus, nous devinons, nous commençons à comprendre qui nous sommes en comprenant qui est notre Père véritable, comme Dieu est la source et la fin de toute notre vie. Il est notre passé, notre présent et notre avenir.

Noël, c'est donc la fête de chacun de nous, en tant que cet enfant qui naît fait de nous ses frères, et donc fait de nous les enfants du Père, du même Père qui est Dieu. Aujourd'hui quand cet enfant naît, nous naissons tous à la vie véritable, nous naissons tous à la connaissance de notre vraie vie.

Frères et sœurs que cette fête de Noël soit pour nous l'anniversaire de notre naissance comme enfants de Dieu. Cette naissance nous a été donnée au jour de notre baptême et elle est comme une vie et une lumière qui ne cessent de nous remplir et de nous donner tout ce dont nous avons besoin. Par Jésus, nous avons reçu grâce sur grâce, c'est-à-dire plénitude de grâce, profusion de grâce, profusion de don gratuit. Voilà ce que cet enfant est venu apporter à l'humanité tout entière et à chacun d'entre nous. C'est pourquoi en ce matin de Noël, dans la secret de notre cœur, nous rendons grâce à Dieu de ce Don qu'Il nous a fait, ce petit enfant qui est pour nous la vie et la lumière.

 

AMEN

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public