AU FIL DES HOMELIES

Photos

SAINT HIPPOLYTE ET LA LITURGIE

Est 13, 8-11 + 15-17 ; Jn 15, 18-21
St Hippolyte et St Pontien - (13 août 1986)
Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

S

aint Hippolyte est l'auteur d'un certain nombre d'ouvrages. Théologien et passionné de litur­gie, il avait un sens des rubriques un peu trop poussé, mais cela nous vaut un ouvrage qui nous rap­porte les célébrations liturgiques à Rome, en l'an 200, ce qui est infiniment précieux. Je voudrais vous si­gnaler quelques particularités de la liturgie que nous devons à saint Hippolyte.

Aujourd'hui, quand on baptise quelqu'un, on commence par lui demander : "Crois-tu en Dieu, le Père tout-puissant ? Crois-tu en Jésus-Christ son Fils unique ? Crois-tu au Saint Esprit ?" - "J'y crois !" Ensuite le célébrant, accompagnant le geste à la pa­role dit : "Je te baptise au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit !" Saint Hippolyte nous apprend qu'à l'origine, il n'en était pas ainsi. Ce n'était pas avant le baptême que l'on interrogeait le catéchumène, mais au moment même où il descendait dans la piscine baptismale, le diacre lui disait : "Crois-tu en Dieu le Père tout-puissant ? J'y crois !" et appuyant sur sa tête, il le plongeait une première fois dans la piscine baptismale, puis il lui demandait : "Crois-tu en Jésus-Christ, son Fils unique ?" Et après qu'il eut répondu "J'y crois !" il le plongeait une deuxième fois. Ceci veut dire que la profession de foi du catéchumène, il s'agissait à l'époque essentiellement d'adultes, est ainsi non pas une condition prérequise du baptême, elle est le cœur du baptême lui-même, c'est à l'intérieur, au moment même du sacrement, que s'établit ce dialogue entre le diacre qui parle au nom du Seigneur et celui qui va adhérer de tout son être à la parole du Seigneur. Et c'est dans ce dialogue de foi que se produit la purification baptismale. Vous voyez quelle force cette manière primitive de célébrer donne à la part d'engagement de foi du chrétien.

C'est aussi saint Hippolyte qui nous apprend qu'au moment de l'ordination sacerdotale, ce n'est pas seulement l'évêque qui impose les mains au nouveau prêtre, mais tous les prêtres rassemblés autour de l'évêque qui viennent imposer les mains à celui qui va être ainsi agrégé à ce qu'on appelle le presbyterium, c'est-à-dire la communauté des prêtres qui entourent l'évêque. Ce geste est encore en vigueur à Rome et dans tout le rite romain que nous pratiquons en Occi­dent. C'est le seul rite liturgique où cela se pratique et c'est un geste magnifique par lequel on voit que l'évê­que s'associe tous les prêtres qui l'entourent pour consacrer un nouveau prêtre.

Si vous venez aux Vêpres, vous participez au rite du Lucernaire par lequel débute cet office. On allume les cierges de l'autel et l'on offre l'encens. Ceci remonte à la liturgie juive qui prévoyait une bénédic­tion au moment où on allumait les premières lampes quand le soleil se couche et en même temps, dans le Temple, on faisait un sacrifice d'encens en signe de prière, d'adoration devant Dieu. Mais ce que saint Hippolyte nous a transmis, c'est la prière de bénédic­tion que le célébrant prononce aussitôt après avoir ainsi offert l'encens, prière dans laquelle il est dit : "Nous Te rendons grâce, Seigneur, par Ton Fils Jé­sus-Christ, par qui Tu nous as éclairés en nous révé­lant la lumière incorruptible. Puisque nous avons passé la durée de jour et que nous sommes parvenus à la lisière de la nuit, en nous rassasiant de la lu­mière du jour que Tu as créée pour notre bonheur, et puisque maintenant, par ta grâce, nous ne manquons pas de la lumière du soir, nous Te louons et Te glori­fions par Ton Fils Jésus-Christ, par qui à Toi gloire, puissance, honneur, avec l'Esprit Saint."

Il ne s'agit donc pas seulement de la lumière du jour, mais à travers la lumière du jour, c'est la lu­mière de la gloire de Dieu, c'est la lumière de la vérité divine que nous évoquons, et cette lumière, cette Pa­role de vérité, c'est Jésus Lui-même. C'est tout ce symbolisme de la lumière véritable, dont la lumière du jour n'est que le signe et le reflet cette lumière véritable qui est Jésus-Christ remplissant notre cœur.

Ces quelques exemples nous montrent à quel point la liturgie est le vecteur qui porte notre foi. De génération en génération à travers les rites, à travers les paroles, à travers ces gestes symboliques se trans­met quelque chose du cœur de notre foi. Ce n'est pas simplement une ornementation extérieure, une cer­taine façon de nous faire du bien au cœur ou de nous aider à prier. La liturgie c'est la transmission concrète, vécue, vivante de la foi que nous tenons du Christ, de ses apôtres et des premiers chrétiens dont saint Hip­polyte fait partie. Ainsi nous mettons nos pas dans les pas de ceux qui nous ont précédés, nous refaisons les gestes qu'ils ont fait des milliers et des milliers de fois, nous redisons les paroles qu'ils ont prononcées. Et ainsi notre foi présente, actuelle vient comme se greffer sur leur foi en glissant toute l'intensité de notre expérience spirituelle dans ces gestes qui sont por­teurs de leur propre expérience spirituelle.

C'est cela qu'on appelle la Tradition. Hippo­lyte a intitulé son livre "La Tradition apostolique" et c'est un très beau titre. La Tradition ce n'est pas ob­server de façon mécanique, des vieilleries qu'on nous a racontées d'autrefois. La Tradition c'est un courant de vie qui passe de génération en génération et qui fait que, en reprenant ce que nos aînés ont fait, nous met­tons notre âme en contact avec leur âme, notre foi en contact avec leur foi, notre vie en contact avec leur vie. Et ainsi se transmet, ainsi se donne de génération en génération cette vie qui vient du Christ Lui-même et qui, dans ces gestes humbles, dans ces paroles si simples nous est donnée pour que nous en vivions à notre tour.

En célébrant l'eucharistie, en célébrant tous ces rites liturgiques, prenons conscience de l'intensité, de la richesse de ce que nous faisons et rendons grâce à Dieu pour ceux qui nous ont transmis le meilleur de leur foi et de leur vie.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2020 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public