AU FIL DES HOMELIES

Photos

ANSELME, PHILOSOPHE ET MYSTIQUE

Col 1, 24-29 ; Mt 22, 34-40
St Anselme - (21 avril 2010)
Mercredi de la troisième semaine du temps pascal
Homélie du Frère Christophe LEBLANC

Lavaudieu : Lumière dans le cloître

 

F

rères et sœurs, saint Anselme est connu comme moine bénédictin, évêque de Cantorbery. Il est aussi connu comme philosophe avec cette fameuse preuve de l'existence de Dieu, mais il est peut-être moins connu par son caractère mystique. Ce n'est pas parce que vous êtes évêque que vous n'êtes pas mystique, et ce n'est pas parce que vous êtes philosophe que vous n'êtes pas mystique. C'est plutôt sur cet aspect-là que je voudrais m'arrêter avec vous dans cette célébration eucharistique.

Saint Anselme était un homme qui cherchait ardemment la présence de Dieu. Voilà ce qu'il dit dans une de ses prières. Il rappelle d'abord qu'à l'instar de la lumière, Dieu est inaccessible : "Vraiment Seigneur, elle est inaccessible la lumière où tu habites, nul autre que toi ne peut pénétrer en cette lumière, et là, te contempler à découvert. C'est pour cela en vérité que je ne peux la voir, elle est trop éclatante". Nous qui cherchons Dieu, qui nous plaignons de ne pas voir Dieu, nous ne pensons suffisamment au fait que si Dieu ne se laisse pas voir, ce n'est pas tant qu'il veuille nous punir que nous préserver de sa trop grande clarté. Je crois qu'à ce sujet l'Ancien Testament le prouve assez régulièrement : voir Dieu, c'est mourir. De fait, il faut que Dieu prenne forme humaine pour qu'il puisse se laisser contempler par l'homme.

"Pourtant tout ce que je vois, c'est donc grâce à cette lumière que je le distingue, comme un œil trop fragile voit grâce au soleil qu'il aperçoit, sans pouvoir cependant regarder le soleil lui-même". Nous en faisons l'expérience, nous ne pouvons pas voir le soleil directement sous peine de brûler nos yeux, et en même temps, c'est la lumière qui irradie du soleil qui nous permet de voir le monde dans lequel nous vivons.

Frères et sœurs, à travers cette prière, saint Anselme nous rappelle quelque chose de fondamental. Il nous rappelle que si nous portons en nous le désir de voir la source de la création, nous sommes invités,surtout dans ce monde, à chercher Dieu à travers sa création. Je crois que c'est cela l'œuvre du philosophe, c'est cela aussi l'œuvre du chercheur de Dieu. Le mystique c'est peut-être certes celui qui cherche la source, c'est-à-dire Dieu, mais le mystique, ce n'est pas celui qui n'a pas les pieds sur terre, c'es celui qui est capable de contempler à travers la création la présence de Dieu.

Que cette prière de saint Anselme soit pour nous l'occasion de méditer sur la véritable mystique qui n'est pas de vouloir contempler Dieu face à face au risque de se brûler les yeux comme quand nous voulons regarder le soleil, mais la véritable mystique, c'est en ce monde, chercher humblement la présence de Dieu au cœur de la création et au cœur de la vie de nos frères.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public