AU FIL DES HOMELIES

Photos

L'ASCÈSE DE LA JOIE

Jr 23, 5-8 ; Mt 17, 10-13
St Daniel le stylite - (11 décembre 1981)
Vendredi de la deuxième semaine de l'Avent
Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

Ganagobie : amandier au printemps 

M

oi non plus, je ne vous dirai pas par quelle autorité je fais cela." Cette réponse du Christ manifeste, à propos d'une question d'ordre théologique savoir pourquoi le Christ peut agir, savoir de quelle autorité et d'où venait le baptême de Jean, cette attitude du Christ manifeste une très grande liberté. Il ne répond pas, ou plus exactement son autorité n'a pas besoin d'être justifiée par les raisonnements des scribes, des pharisiens et des sadducéens qui l'interrogent ainsi dans le Temple.

Cette liberté profonde que le Christ est venu apporter à tout être, à tout homme, cette même liberté est celle qui a animé tout au cours de l'histoire de l'Église le cœur des saints. Et saint Daniel que nous fêtons aujourd'hui a voulu lui aussi marquer dans sa chair, dans son mode d'existence, cette grande liberté.

C'était un Syrien d'origine, une figure haute en couleurs, un homme au caractère un peu insupportable, presque capricieux. Un jour, après un pèlerinage où il avait rencontré saint Siméon le Stylite, il avait été séduit par ce mode de vie monastique extrêmement provocant qu'était celui de saint Siméon : vivre sur une colonne. En réalité, ce mode de vie sur une colonne n'était pas, contrairement à ce que l'on pense, un symbole de réclusion ou de retrait. C'était presque un moyen de prédication. Ces hommes prêchaient au peuple et leurs colonnes se trouvaient généralement à la sortie des villes. Tout le monde venait les rencontrer, leur demander conseil, demander qu'on prie pour eux ou sur eux. C'est ainsi que saint Daniel a une biographie dans laquelle s'accumulent les expulsions de démons, les conseils politiques donnés aux empereurs, les conseils de sagesse donnés aux différents prêtres de Constantinople et même au patriarche de cette ville. Cette vie de saint Daniel est à la fois profondément monastique par le fait qu'il vivait dans cette solitude de la colonne où il passait de longues heures à prier et à souffrir pour le nom du Christ, car les conditions de vie y étaient très dures. Mais en même temps, une vie enracinée dans la vie même du peuple chrétien et précisément comme témoin de sa liberté.

Il me semble que le sens profond de cette existence de saint Daniel est à peu près celui-ci : c'est l'ascèse de la joie. Ce n'est pas que saint Daniel aurait trouvé je ne sais quelle joie à souffrir. Mais c'est au contraire que la joie même qu'il avait d'appartenir à Dieu comportait une terrible ascèse. L'ascèse de la joie et de la liberté c'est le fait de savoir que l'essentiel de notre existence est fait du bonheur de rencontrer Dieu et que, par conséquent, il y aura nécessairement des ruptures, des dépouillements, des renoncements à soi-même mais non pas pour le plaisir de se faire souffrir, mais pour la joie de trouver ce ton juste, cette mesure profonde, de trouver la véritable liberté que Dieu donne à ses enfants et la véritable joie dont il veut combler son cœur.

 C'est pourquoi cette vie de saint Daniel nous apparaît à la fois, faite de gravité, de très grande profondeur, de très grande exigence, ne serait-ce que par le mode de vie qu'il s'imposait, mais en même temps de cette grande joie et de cette liberté, qui sont déjà presque franciscaines avant la lettre, avec lesquelles il pouvait déjà s'adresser aux empereurs et aux plus hauts dignitaires de Constantinople comme aux plus humbles personnes et aux pécheurs publics qui venaient lui demander le pardon de leurs péchés.

Dans ce temps où nous nous préparons à la venue de Dieu, demandons qu'Il réveille dans notre cœur, ce sens véritable de la liberté qui n'est pas le caprice, mais qui est une ascèse à rencontrer à rencontrer Dieu dans la vérité et dans la simplicité de ce face à face qu'Il veut pour nous. Et d'autre part, qu'Il mette en notre cœur, cette véritable ascèse de la joie par laquelle nous découvrons toute la profondeur et la beauté, et aussi toute la sobriété de la joie chrétienne que le Seigneur vient nous apporter.

AMEN


 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public