AU FIL DES HOMELIES

Photos

MARIAGE OU CÉLIBAT

1 Co 1, 26-31 ; Mt 19, 3-12
Ste Agathe - (5 février 1982)
Homélie du Frère Serge JAUNET

 

L

a fête de sainte Agathe, vierge et martyre, qui fut sans doute martyrisée, autant qu'on peut le savoir par ceux qui racontent son histoire, parce qu'elle voulait rester dans cette consécration de la virginité pour Dieu, cette fête donne à l'Église l'occasion de nous faire lire ce passage de l'évangile où Jésus parle de la vocation au mariage et de la vocation à la virginité.

La première vocation, celle du mariage, est de l'ordre de la création. Devant la question que l'on pose au Christ pour l'embarrasser, Jésus renvoie aussitôt à ce qui est écrit dans l'Écriture. "N'avez-vous pas lu qu'au début, le Créateur les fit homme et femme ?" Cette vocation a été voulue par Dieu, dans le dessein de son amour, dès le début, dès l'origine du monde. Et cette vocation est bonne, très bonne, puisque, vous le savez, quand Dieu a accompli cette dernière œuvre, avant de se reposer au jour du sabbat, Il dit que ce qu'il a fait est très bon. Cette vocation du mariage, cette vocation de l'union en une seule chair, tels sont les termes mêmes de la Bible, tels sont les termes mêmes de la Parole de Dieu, est une vocation magnifique et très bonne. Par la suite, l'Église, dans sa sagesse, en a fait un sacrement. Le mariage, l'union d'un homme et d'une femme, à l'image de Dieu qui est amour, est dans notre monde, l'icône, la ressemblance, l'image, le renvoi à cet amour infini de Dieu dans sa Trinité Père Fils et Esprit.

      La deuxième vocation est de l'ordre du salut. Cette vocation au célibat, cette vocation à la virginité n'apparaît pas dans tout l'Ancien Testament. Au contraire, la seule vocation qui est connue, c'est le mariage, et le mariage fécond avec de nombreux enfants. Les stériles sont comme marqués par une malédiction de Dieu. Cette vocation de l'ordre du salut, c'est Jésus Lui-même qui l'instaure, en venant dans ce monde vivre ces trente trois années d'homme. Lui-même sera, et c'est un mystère, vierge toute sa vie. Il vivra, seul parmi les hommes, parmi tous ceux qui l'entourent. Et dans le passage que nous avons lu, Il nous dit qu'il y a des gens qui ne se marieront pas, qui seront eunuques, tel est le terme qu'Il emploie Lui-même, de par leur naissance ou par accident, ou par choix pour le Royaume de Dieu. Et Il ajoute que cette vocation est donnée à qui elle est donnée dans le des­sein bienveillant de Dieu. Et comprenne celui à qui cela est donné.

       Frères et sœurs, vous le savez, ces deux vocations, du moins dans celle que vous vivez, ne sont pas plus faciles l'une que l'autre sur les routes de ce monde. L'une et l'autre ont leurs joies, certes, mais ont aussi leurs difficultés. Et il est bon d'avoir entendu, comme première lecture, ces mots de saint Paul : " Que personne ne se glorifie dans la chair, que personne ne se glorifie, quelle que soit sa vocation, ou dans le mariage ou dans le célibat, car la seule voie que nous pouvons avoir nous vient du Seigneur." Quel que soit l'appel que nous vivons en ce moment, ou quel que soit l'appel que nous aurons à vivre plus tard, quand le temps du choix sera venu, nous le savons, si nous voulons réaliser pleinement ces vocations qui sont toutes les deux des vocations à l'amour, qui sont toutes les deux des vocations du témoignage de Dieu en ce monde, de deux manières différentes, ce n'est pas seul que nous vivrons, l'un ou l'autre de ces chemins. C'est seulement dans le Seigneur, avec Lui, par sa seule grâce. C'est Lui qui nous a appelé. C'est Lui seul qui peut nous garder fidèle à cette vocation.

       Que ce soit, les uns pour les autres, aujourd'hui, dans le chemin où nous marchons, notre prière pour que nous soyons gardés fidèles ou dans cette vie de mariage appelés à faire, à deux une seule chair, ou au contraire, dans cette vie de célibat, de virginité et de solitude.

      AMEN

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public