AU FIL DES HOMELIES

Photos

L'AMITIÉ, REFLET DE L'ÉTERNITÉ

1 Jn 5, 5-12 ; Lc 3, 15-16+21-22
Bienheureux Aelred de Rielvaux - (12 janvier 2008)
Samedi de la première semaine de l'Épiphanie
Homélie du Frère Christophe LEBLANC

 

I

l advint, qu'une fois que tout le peuple ait été baptisé, au moment où Jésus baptisé lui aussi se trouvait en prière, que le ciel s'ouvrit. L'Esprit saint descendit, une voix partie du ciel dit voici mon Fils".

Sont convoqués le Père, le Fils, l'Esprit, et le peuple. Je ne vais prêcher aujourd'hui sur la différence entre le baptême reçu par Jésus et le baptême que nous recevons. J'ai plutôt envie de vous faire méditer sur la signification de la manifestation de cette Trinité, de cet amour trinitaire au peuple, à l'humanité, à travers un écrivain dont nous allons faire mention tout à l'heure dans le Canon, ce n'est pas sa fête aujourd'hui, mais je pense que c'est un auteur qui est très important, il s'appelle Aelred de Rievaulx.

Je ne résiste pas au plaisir de vous lire une petite biographie écrite par un moine au jour où nous faisons mémoire du Bienheureux Aelred. Il naquit en 1110 aux frontières de l'Angleterre et de l'Écosse. Son père était prêtre, à cette époque et en cette région éloignée, cela pouvait passer. Cela dit, je suis plutôt heureux que son père ait engendré Aelred, parce qu'il est devenu un moine extraordinaire, il a écrit des livres très beaux, et il a écrit après avoir été élu abbé de Rievaulx, en 1143 à l'âge de 37 ans, il a exercé cette charge jusqu'à l'année de sa mort en 1167.

Aelred de Rievaulx écrit un livre qui s'appelle "L'amitié spirituelle". Il dialogue avec un moine qui s'appelle Gauthier, et au chapitre troisième, voilà ce qu'il dit : "Un ami est quelqu'un qui participe à ce que tu vis. Tu unis et tu attaches ton esprit au sien au point de ne vouloir ne faire plus qu'un en les mêlant l'un à l'autre. Tu te confies à lui comme à un autre toi-même. Tu ne lui caches rien, tu ne redoutes rien de sa part. Il faut donc avant tout choisir quelqu'un que tu estimes capable de tout cela. Il faut ensuite le mettre à l'épreuve et enfin l'admettre. Car l'amitié doit être stable et présentée comme un reflet de l'éternité par sa persévérance dans l'affection".

Qu'avons-nous entendu dans ce récit du baptême du Christ ? Il nous raconte que des hommes et des femmes sont venus recevoir le baptême de Jean, se préparant à recevoir le Messie. Il y a le Fils de Dieu qui a voulu recevoir ce baptême qui ne le concernait pas. Il y a l'Esprit saint qui est venu reposer sur le Christ, et le Père qui manifeste son amour pour son Fils. Le peuple est là comme témoin de l'amitié et de l'amour intratrinitaire. "Tu es mon Fils Bien-Aimé", on aurait envie de dire que c'est un peu exclusif, voyez comme j'aime mon Fils, et vous peut-être moins ! Je ne crois pas. Je crois justement que les manifestations de Dieu en général auprès de l'humanité, et plus particulièrement la manifestation de Dieu lors de ce baptême, nous renvoient à l'amitié. On dit souvent que Dieu veut être l'ami des hommes, c'est vrai, on dit souvent que Jésus est venu parmi les hommes pour être l'ami de chacun d'entre nous, c'est vrai, mais pas uniquement pour rester notre copain. Il est devenu notre ami pour nos introduire dans une amitié éternelle qui est celle de la Trinité.

Frères et soeurs, au seuil de la célébration de la manifestation de la divinité du Christ, du baptême que nous allons célébrer demain, je vous invite à méditer sur cette phrase d'Aelred que je trouve très belle : "L'amitié doit être stable et présenter comme un reflet de l'éternité par la persévérance dans l'affection".

Que nous puissions découvrir que toute amitié que nous vivons les uns avec les autres est déjà un reflet de cette éternité et déjà le goût de cette amitié que nous allons vivre au cœur de la Trinité.

 

 

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public