AU FIL DES HOMELIES

Photos

L'ILLUMINATION DE SAINT PAUL

Ac 9, 1-22
Conversion de St Paul - (25 janvier 1984)
Homélie du Frère Michel MORIN

 

C

'est à toute allure que Paul circulait sur la route de Jérusalem à Damas pour y persécuter cette secte chrétienne selon le mandat qu'il avait reçu des chefs juifs. Mais comme le Seigneur nous précède toujours, c'est aussi à toute allure que le Seigneur l'a rejoint sur cette même route et que Paul est tombé de son cheval et a été illuminé par cette grâce de Dieu. Mais, avant cette illumination, il a eu un moment un peu mystérieux peut-être pour nous, c'est celui de l'aveuglement. Pendant plusieurs jours, Paul a vécu dans l'obscurité, dans les ténèbres intérieures, de son corps tout au moins. Mais ces ténèbres manifestaient, signifiaient autre chose.

       Saint Jean Chrysostome qui a été un très grand admirateur de l'apôtre saint Paul, puisque, selon lui, saint Paul explique de façon définitive ce que c'est que d'être chrétien et qui voit dans les événements de sa vie un appel et un exemple pour chaque chrétien, donc pour nous, saint Jean Chrysostome a écrit un certain nombre d'homélies sur saint Paul. Parmi ces innombrables textes, je voudrais vous lire ce passage où il est justement question de Paul qui devient aveugle au moment de sa conversion.

       "Le bienheureux Paul qui nous rassemble aujourd'hui a illuminé la terre. Et c'est lui justement qui, au moment où il fut appelé fut aveuglé quelque temps. Mais cette cécité a été et demeure l'illumination du monde. Sa vision était défectueuse, en effet, et Dieu l'a rendu aveugle de manière très heureuse, c'était pour le ramener à une vision plus rigoureuse. Et de plus, Dieu lui manifestait sa puissance en même temps qu'il lui donnait, dans cet accident, une image de ce qui l'attendait. Il lui apprenait comment il aborderait la proclamation du message : il lui faudrait rejeter tout ce qui lui était propre et fermer les yeux pour Le suivre. D'où les paroles que Paul lui-même profère pour proclamer cette leçon : "Si quelqu'un parmi vous se figure être sage, qu'il devienne fou pour devenir sage." C'est qu'il ne pouvait retrouver la vision saine sans avoir été auparavant sainement rendu aveugle, sans avoir rejeté les vues qui lui étaient propres et ne servaient qu'à le jeter dans la confusion, sans avoir tout remis à la foi." 

       Ainsi cet aveuglement de Paul n'a pas d'abord le sens des cécités que nous rencontrons chez un certain nombre d'hommes de l'évangile : ceux qui sont aveugles et que Jésus guérira, comme l'aveugle de Jéricho, comme l'aveugle-né dont la cécité est le symbole, non seulement d'une déficience physique, mais aussi d'un mal, du péché qui atteint le cœur et le rend aveugle, incapable de recevoir la lumière de Dieu. Pour Paul, bien qu'il fût lui aussi pécheur, et la persécution qu'il menait contre l'Église en est le signe pour Paul cet aveuglement a un autre sens. C'est sûr que, dans cet aveuglement, il y a eu pour lui une purification, saint Jean Chrysostome le dit : "il a fallu qu'il se dépouille de tout lui-même", il a fallu qu'il compte uniquement sur l'action et la lumière de quelqu'un d'autre qui était le Christ. Cet aveuglement fut pour Paul l'expérience pascale car, de même que les apôtres, les Douze ont connu les ténèbres de la mort du Christ et de sa Passion, qui a été d'ailleurs le retournement principal de leur vie et le commencement de leur mission. C'est pour cela que le Christ leur donne mission après sa Résurrection et pas avant, afin qu'ils aient connu toute l'intensité de ce mystère de ténèbres, pour qu'ils puissent manifester toute la splendeur de sa face lumineuse dans la résurrection du Christ, ainsi Paul a vécu cette phase de ténèbres, d'obscurité et elle lui a été donnée par le Christ. C'est donc un aveuglement qui a comme source, comme cause le Seigneur Lui-même et cet aveuglement doit être pour lui purifiant.

       Mais c'est aussi dans cet aveuglement qu'il a rencontré le Christ. Probablement que ces moments où il n'a pas vu la lumière du monde, où il n'a pas pu faire quelque chose selon le monde et selon lui-même, où il a été entièrement remis entre les mains de quelque d'autre qui était le Christ par l'intermédiaire de l'Église, probablement que ces moments sont ceux où le Christ dans l'intimité, lui a révélé tout son évangile de façon directe, de façon immédiate, comme Paul lui-même le dira devant les apôtres : "J'ai reçu cet évangile directement du Christ et de sa vision." C'est dans cet aveuglement extérieur que Dieu lui a montré toute la lumière, toute la force et toute la clarté de l'évangile, pour que Paul puisse aussi devenir lumière des Nations. Ces Nations qui étaient dans les ténèbres de l'ignorance, du péché, du paganisme ont eu comme lumière, comme flambeau la prédication, la vie, la passion et la mort de l'apôtre Paul.

       Ainsi cette expérience de la cécité a été pour Paul la rencontre intime, inconnue, indicible avec le Christ, et en même temps, de cette rencontre est née sa mission. Il devait être la lumière de toutes les Nations, celle qui allait les conduire dans l'obéissance de la foi, c'est-à-dire dans la compréhension intérieure du mystère pascal. Or, pour nous encore, le mystère pascal est beaucoup plus ombre que lumière, parce que nous n'en avons pas la connaissance totale et notre intelligence, si brillante soit-elle, ne peut atteindre les limites de ce mystère et donc nous restons dans une sorte de cécité, dans une sorte de ténèbres, j'allais dire dans une sorte de vision négative, tout en y croyant. Souvent, j'en suis sûr parce que je l'entends, nous disons que dans la foi nous ne voyons pas et que le fait de ne pas voir ne nous aide pas à croire en Dieu. Mais c'est le propre même de la foi. Cette cécité de Paul peut nous faire comprendre que nous avons, nous aussi, besoin d'une certaine cécité, d'un certain aveuglement de notre être intérieur, pour connaître, pour savoir, pour croire en la foi. Dans l'œil il y a plusieurs parties et la plus nécessaire, la plus utile n'est pas nécessairement la plus belle. La plus belle c'est l'iris par lequel on désigne l'œil de quelqu'un : il a de beaux yeux ou il a l'œil sombre. Mais dans l'iris il y a l'autre élément qui est la pupille un trou noir. Et c'est par cette pupille, par ce trou noir que nous pouvons voir puisque c'est par ce trou noir, pour nous, que la lumière entre et va se réfléchir en nous et nous en donner la connaissance. Sans ce trou noir, pas de vision.

       Je crois que notre foi fonctionne un peu comme notre pupille. Ce sont ces ténèbres, cette cécité, ce point noir, que nous n'arrivons pas à connaître totalement que notre raison, que notre intelligence n'arrive pas à saisir, mais c'est grâce à cela que nous voyons, non pas les choses de ce monde mais leur face interne, c'est-à-dire dans la lumière même de Dieu, dans la lumière de la foi. Alors, nous demanderons, par l'intercession de Paul, qui a connu un moment cette cécité positive, cette rencontre intime avec Dieu qui l'a dépouillé de toute autre chose, de tout autre vision (et d'abord de lui-même pour qu'il puisse se remettre totalement au Christ) que cette cécité soit aussi pour nous ce que Paul disait de lui : "Ce n'est plus moi qui vis, c'est le Christ qui vit en moi !" Comme Jésus a dit à Pierre et aux apôtres : "Si vous confessez le Christ, Fils de Dieu, ce ne sont pas la chair et le sang", ce n'est pas votre vision des choses qui vous l'a appris, "c'est mon Père qui est dans ces cieux", c'est-à-dire, c'est une connaissance dans la foi, une connaissance dans la cécité du monde.

      Que l'apôtre Paul intercède pour nous aujourd'hui, pour que nous puissions, nous aussi, fonder notre foi, non pas sur ce que nous en vivons, non pas sur ce que nous en faisons ou sur ce qu'elle nous fait faire, mais sur le fait que nous recevons cette lumière, intérieurement, de la part de Dieu et que, même si nous avons parfois l'impression d'être dans les ténèbres c'est que ces ténèbres doivent nous conduire à la vision intérieure de Dieu puisque ce n'est pas en opposition, ce n'est pas en contradiction.

 

       AMEN


 

 
Copyright © 2020 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public