AU FIL DES HOMELIES

Photos

ANANIE L'OUBLIÉ

Ac 9, 1-22; Mc 16, 15-18
Conversion de St Paul - (25 janvier 2012)
Mercredi de la troisième semaine de l'Épiphanie
Homélie du Frère Christophe LEBLANC

Paul écrivant ses lettres

F

rères et sœurs, il est tout aussi dangereux de vouloir regarder le soleil sans lunettes que de désirer voir Dieu ! Nous passons notre temps à prier, à désirer voir Dieu, à chercher une expérience qui nous semblerait unique, à nous précipiter sur une littérature, sur des vidéos de témoignages de personnes qui ont "vu" ou qui ont eu une expérience extrêmement forte que l'on pourrait comparer à celle de saint Paul.

Or, voir Dieu, c'est mourir. C'est ce qui arrive à saint Paul. Paul sur le chemin de Damas, meurt. Il a les yeux grands ouverts, il ne voit rien, et pendant trois jours, il ne mange rien, il ne boit rien, il ne voit rien. Il est comme enfermé vivant dans le tombeau, il est comme mort dans le tombeau en attendant la résurrection. C'est cela l'expérience limite de la rencontre de Dieu et c'est la raison pour laquelle Dieu qui est un grand pédagogue, ne se permet pas de se laisser voir à nous, car il sait que nous risquons de mourir.

C'est la raison pour laquelle quand nous sommes invités à méditer comme aujourd'hui sur la vocation de saint Paul, il faut faire bien attention à ne pas méditer sur une sorte d'expérience extraordinaire qui mettrait en regard, d'une part Paul et d'autre part, Dieu il n'y aurait pas de vocation de saint Paul s'il n'y avait pas ce brave Ananie qu'on oublie toujours. Notre regard est comme capté par Paul et nous oublions que sans Ananie, les yeux de Paul ne voyant rien ne se seraient jamais ouverts une bonne fois pour toutes pour ensuite annoncer le Christ aux nations.

Cela dit beaucoup de choses à la fois sur notre désir de voir Dieu et en même temps sur le fait de comprendre ce qui nous arrive, de mettre des mots, ouvrir nos yeux sur notre vie chrétienne, qui ne peut pas se faire sans quelqu'un d'autre, un autre fait de chair et de sang comme Ananie, un frère envoyé auprès de Paul justement pour lui imposer les mains et lui ouvrir les yeux. C'est le cœur même de la vie chrétienne Il n'y a pas de mystique sans Église, il n'y a pas de mystique sans nos frères et nos sœurs.

Quand nous lisons ce texte de la vocation de saint Paul, il y a aussi autre chose qui nous vient à l'esprit, ce sont les dispositions par rapport à une révélation. C'est quelque chose qui est très présent dans la catéchèse, dans l'aumônerie, dans l'évangélisation. Si ce n'est pas moi qui vais ouvrir les yeux de mon frère, il faut qu'en amont, il y ait une disposition pour que mon frère puisse ouvrir les yeux. Ce n'est pas tout à fait faux et c'est ce que certains parents recherchent à travers la catéchèse de leurs enfants, pour les préparer à cette expérience.

Or, Dieu est aussi un grand taquin, il ne fait jamais les choses comme on le voudrait, les dispositions frères et sœurs, ne sont pas nécessairement avant la rencontre. Quelquefois, elles sont données après la rencontre. Là aussi, c'est ce qui se passe à travers la vocation de saint Paul. Les dispositions de saint Paul, car après nous pourrons reconstruire la vocation de Paul en disant que comme il connaissait très bien le grec, qu'il avait une très bonne connaissance de la Bible, c'étaient des dispositions extraordinaires pour pouvoir faire ce qu'il a fait après. Mais il n'empêche que cet événement est unique, la rencontre avec le Christ sur le chemin de Damas et que là aussi, même s'il a fait ses classes auprès de Gamaliel, la disposition la plus importante est arrivée après.

Que cette vocation de saint Paul nous aide à réfléchir à deux choses : nous en tant que "recherchant" Dieu, en tant que recherchant une relation presque trop exclusive, trop forte vis-à-vis de Dieu, pour comprendre que cette relation ne vaut rien si elle n'est pas accompagnée par nos frères et sœurs. Et la deuxième chose, nous en tant que Ananie, est-ce que nous sommes capables d'accompagner et de servir les frères et les sœurs qui, au cœur même de l'expérience de Dieu sont perdus et recherchent un sens à ce qui vient de leur arriver.

 

AMEN

 

 

 

 

 

 
Copyright © 2020 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public