AU FIL DES HOMELIES

Photos

UN ÉVÊQUE ITINÉRANT : SAINT FRANCOIS DE SALES

Dt 6, 4-9; Jn 10, 1-16
St Fançois de Sales - (24 janvier 1984)
Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

Conques : Saint François de Sales

 


 

J

e suis la porte des brebis. Par moi elles entreront et sortiront et elles trouveront leur pâture."

Par cette parole, le Christ manifeste cette liberté chrétienne qu'Il donne Lui-même à tous ses disciples qui peuvent par Lui, à travers Lui, librement, entrer, sortir et trouver pâturage. Je pense que cette parole s'applique particulièrement bien à Saint François de Sales qui, à la suite du Christ, a voulu, lui aussi, être la porte des brebis.

La personnalité et la vie de François de Sales sont à la fois d'une grande richesse et extrêmement attachantes. Originaire d'une grande famille, il a fait des études extrêmement poussées qui lui ont donné une très grande culture et il a su donner toute sa vie d'abord pour la mission de l'Église. Il a vécu en un temps et en des lieux difficiles, puisque missionnaire dans le diocèse d'Annecy et ensuite évêque de Genève il était en contact immédiat avec la Réforme dans sa plus grande expansion, à ce point qu'il n'a jamais pu prendre possession de son diocèse de Genève et qu'il a toujours dû vivre en dehors de ce diocèse. Pourtant il n'a cessé de se dépenser pour garder les brebis de son troupeau et pour essayer un dialogue profond avec les Réformés. Saint François de Sales a toujours été l'homme du respect, de la douceur. Son dialogue avec les Réformés n'était pas une succession d'anathèmes ou de controverses violentes, mais toujours la recherche de la compréhension de l'autre, la recherche de la vérité à faire jaillir. 

Puisqu'il ne pouvait pas s'occuper de l'intérieur de son diocèse saint François de Sales aurait pu utiliser le temps qui lui restait en des loisirs culturels mais il a préféré le passer à aider les autres à trouver Dieu. Il a ainsi "dirigé", comme on disait à l'époque, de nombreuses âmes dans les voies du Seigneur, notamment sainte Jeanne Françoise de Chantal avec qui une amitié profonde, très grande l'a lié. C'est encore un des aspects très attachant de la personnalité de saint François de Sales que d'avoir su développer cette amitié avec cette femme qui venait de perdre son mari et qui, comme lui cherchait le Seigneur. Saint François de Sales l'a aidée et il s'est fait aider par elle pour cette rencontre toujours plus profonde du Christ. Sainte Jeanne Françoise de Chantal fondera l'ordre de la Visitation avec le concours de François de Sales. 

Et là nous touchons un autre aspect important de la vie de saint François de Sales. Il a voulu apprendre à tous les chrétiens, et spécialement aux laïcs, que la vie parfaite était pour chacun d'eux, qu'elle n'était pas réservée aux seuls moines ou religieux. C'est pour cela qu'il aurait voulu que la Visitation soit un ordre monastique cloîtré mais une vie religieuse ouverte, large, en plein monde, pour que tous les hommes de ce temps puissent s'adonner à la recherche de la perfection dans leur état de vie. Mais cette façon de voir n'était pas conforme aux mœurs de l'époque et aux principes de l'Église de Rome et la clôture a été imposée contre la volonté de saint François de Sales. 

Pour partager ses convictions, saint François a écrit son "Introduction à la vie dévote" et son "Traité de l'Amour de Dieu" ainsi que toutes sortes d'ouvrages adressés à tous les chrétiens dans leur vie la plus courante, pour leur montrer qu'eux aussi peuvent parvenir, doivent parvenir, sont appelés à parvenir à la sainteté. Il écrit cela dans un langage savoureux car c'est un grand écrivain. Je crois que c'est le seul saint dont les œuvres soient publiées dans la collection de la Pléiade, parce que, précisément ce qu'il écrit est de très grande qualité. C'est un plaisir d'entendre saint François nous parler de la vie dévote et c'est aussi extrêmement utile pour vous encourager à chercher véritablement la perfection. Il écrit à un personnage imaginaire Philothée, bien-aimée, qui représente toutes les personnes auxquelles il a eu à faire, qu'il a dirigées vers le Seigneur et à qui il adresse cet ouvrage. 

"Dieu commanda en la création aux plantes de porter leurs fruits, chacune selon son genre. Ainsi commande-t-il aux chrétiens, qui sont les plantes vivantes de son Église, qu'ils produisent des fruits de dévotion, un chacun selon sa qualité et vocation. La dévotion doit être différemment exercée par le gentilhomme, par l'artisan, par le valet, par le prince, par la veuve, par la fille, par la mariée. Et non seulement cela, mais il faut accommoder la pratique de la dévotion aux forces, aux affaires et aux devoirs de chaque particulier. Je vous prie Philothée, serait-il à propos que l'évêque voulut être solitaire comme les chartreux ? Et si les mariés ne voulaient rien amasser non plus que les capucins, si l'artisan était toujours à l'église comme le religieux, et le religieux toujours exposé à toutes sortes de rencontres pour le service du prochain comme l'évêque, cette dévotion ne serait-elle pas ridicule ? Non, Philothée, la dévotion ne gâte rien quand elle est vraie, mais elle perfectionne tout et lorsqu'elle se rend contraire à la légitime vocation de quelqu'un, elle est sans doute fausse. L'abeille, dit Aristote, tire son miel des fleurs sans les intéresser, c'est-à-dire les laissant entières et fraîches comme elle les a trouvées, mais la vraie dévotion fait encore mieux car non seulement elle ne gâte nulle sorte de vocation ni d'affaire, mais au contraire, elle les orne et embellit. C'est une erreur de vouloir bannir la vie dévote de la compagnie des soldats, de la boutique des artisans, de la cour des princes, du ménage des gens mariés. Qui que nous soyons, nous pouvons et devons aspirer à la vie parfaite."

Frères et sœurs que Saint François de Sales nous aide aujourd'hui par sa prière à parvenir tous et chacun dans notre propre vie, à cette perfection à laquelle le Christ nous appelle tous. 

 

AMEN


 

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public