AU FIL DES HOMELIES

Photos

L'INSTITUTION DIACONALE

Hb 10, 32-36; Jn 17, 11b-19
SS. Sébastien et Fabien - (20 janvier 1994)
Jeudi de la troisième semaine de l'Épiphanie
Homélie du Frère Michel MORIN

 

L

es disciples sont envoyés dans le monde à la manière dont Jésus le fut par le Père. Chaque disciple porte cependant des marques particu­lières de cet envoi qui le configurent, lui et sa vie, au Christ Lui-même. Par trois brefs rappels de la vie et de l'œuvre du pape saint Fabien, voici comment, pour cet homme, s'est accomplie cette parole de Jésus : "Je l'ai envoyé, lui, dans le monde, comme Moi j'ai été envoyé dans ce monde."

Lorsqu'il a fallu élire un pape en 236, les chrétiens de Rome se sont réunis dans leur église. Il n'y avait pas de candidat déclaré et il n'y avait pas non plus de personnes qui, comme on dit, surgissaient au-dessus de l'assemblée. Alors un homme est entré à l'improviste dans cette église et une colombe est ve­nue se poser sur sa tête et toute l'assemblée a déclaré : il en est digne, c'est lui. Voilà comment, en ce conclave curieux et étonnant, a été choisi par le Christ le pape saint Fabien. Et c'est le premier trait qui nous fait penser qu'il a porté dans cette élection au pastorat suprême la même marque que le Christ lorsque Celui-ci, arrivant à l'improviste dans l'assemblée des pé­cheurs au bord du Jourdain, a reçu l'Esprit Saint. Et Jean-Baptiste a déclaré : Il en est digne puisqu'Il est "l'Agneau de Dieu qui porte le péché du monde !"

Deuxième trait peut-être plus historique bien qu'il faille avoir une notion de l'histoire beaucoup plus large que les historiens paraît-il, c'est la façon dont cet homme qui ne s'attendait pas à cette élection, c'est peut-être d'ailleurs pour cela qu'il est devenu un saint, a réorganisé sa communauté chrétienne de Rome. Cette façon est restée encore aujourd'hui vivante dans la tradition de la ville de Rome. C'est lui qui a séparé, divisé, organisé la ville de Rome en sept régions, confiant chacune d'elles à un diacre pour que ce dia­cre soit, en son nom, dans tel quartier de la ville, celui qui représenterait le pontife, celui qui serait la pré­sence dans la charité et dans le service du pape saint Fabien. Encore aujourd'hui ces diacres sont à la che­ville ou plus exactement à la charnière entre le service épiscopal de l'évêque et la charité qui doit être mani­festée à tous les membres de l'Église. C'est pour dé­multiplier en quelque sorte cette œuvre de charité que Fabien a créé ces diaconies dans les quartiers de la ville de Rome. Il a donc organisé sa communauté pour qu'elle soit la figure du Christ serviteur de tous et spécialement des plus pauvres et des plus petits.

Troisième point qui nous touche un petit peu en Gaule, il ne s'est pas simplement occupé de l'Église de Rome mais de l'Église universelle. Cela signifie que, dès le début du troisième siècle l'évêque de Rome avait une conscience très vive de sa mission universelle, de sa primauté sur l'ensemble des nations au plan spirituel. C'est lui qui a ordonné sept évêques pris à Rome pour les envoyer en mission et spéciale­ment en Gaule. Parmi eux il y avait saint Trophime d'Arles, saint Saturnin de Toulouse, saint Denis de Paris. Donc l'Église de France que nous sommes doit à ce pape saint Fabien les prémices de la première évangélisation puisque des grandes villes de l'époque ont reçu leur apôtre, leur premier évêque par mandat du pape Fabien.

Envoyé à l'improviste par l'Esprit de Dieu comme pasteur de l'Église, comme le Christ envoyé à l'improviste aux pécheurs que nous sommes, à l'im­proviste c'est-à-dire qu'Il ne faisait pas partie de l'hu­manité comme nous en faisons partie, organisant la charité dans son Église de Rome et permettant à plu­sieurs nations dont la nôtre de recevoir le salut, ce pape Fabien est bien à l'image du pasteur suprême, envoyé avec la force de l'Esprit saint pour constituer la communauté chrétienne et lui donner sa vocation missionnaire d'annoncer à tous l'évangile du salut.

Nous pouvons encore aujourd'hui aller nous recueillir sur la tombe même du pape Fabien au ci­metière catacombe de Calixte dans la chapelle que l'on appelle la crypte des papes.

Que saint Fabien nous aide à recevoir comme lui le don gratuit et inattendu de Dieu et à le mettre, avec autant d'amour et de ferveur, au service de son Église dans la communauté dont nous faisons partie, avec le souci de l'annoncer aux autres.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public