AU FIL DES HOMELIES

Photos

MARTYRE ET OECUMÉNISME

Hb 10, 32-36; Jn 17, 11b-19
SS. Sébastien et Fabien - (20 janvier 2005)
Jeudi de la troisième semaine de l'Épiphanie
Homélie du Frère Yves HABERT

 

N

ous fêtons aujourd'hui les martyres de saint Fabien, pape, persécuté sous Dèce, et de saint Sébastien, soldat, persécuté sous Dioclétien, cinquante ans après. Sébastien est bien connu nous le voyons souvent dans les représentations, criblé de flèches. Il était invoqué par les malades de la peste, parce que la peste attaquait les chairs, comme les flèches attaquaient les martyrs.

Nous sommes aujourd'hui confrontés au don total de ces deux hommes, et nous sommes aussi au cœur de cette semaine de prière pour l'unité des chrétiens. Je vous propose de réfléchir sur le lien qui excite entre le martyre et l'unité des chrétiens. On a dit, et cela s'est vérifié, que le martyr était semence de chrétien, c'est-à-dire que lorsque des personnes donnaient leur vie, on se rendait compte peu après que l'Église sortait plus vivante, qu'il y avait des vocations, des baptêmes, que l'Église ressortait plus forte après le martyre de certains de ses membres. Cela s'est vérifié un peu partout, au point d'inquiéter les persécuteurs, qui ne cherchaient pas tellement à faire des martyrs pour éviter un choc en retour. Si les martyrs sont semences de chrétiens, est-ce que les martyrs sont semence d'œcuménisme ? Une objection consisterait à présenter le scandale de chrétiens martyrisés par d'autres chrétiens. Nous pensons par exemple à Josaphat de Vilna tué par des orthodoxes, à Thomas More, tué par des anglicans, nous pensons au sac de Constantinople par les croisés, nous pensons à ces affreuses guerres de religion, nous pensons à ces martyrs des guerres en Irlande. Quel contre-témoignage ! Est-ce qu'il n'y a pas un contre-témoignage plus fort que cela, que ces chrétiens, mis à mort par d'autres chrétiens ? C'est vraiment le scandale par excellence. Nous avons à demander pardon.

En même temps, au-delà de la souffrance de ces scandales, il y a aussi l'affirmation d'une confession de foi, il y a aussi l'affirmation par ces chrétiens, de leur foi, et c'est infiniment respectable. Certains pour défendre leur foi ont été jusqu'à donner leur vie, hélas, persécutés par d'autres chrétiens.

En contre-point de ce scandale, on pourrait souligner aussi que des chrétiens ont donné leur vie, catholiques et protestants ensemble, par exemple et je pense aux martyrs de l'Ouganda, saint Charles Lwanga, il y avait des protestants mis à mort aussi par le roi ; je pense aussi à saint Paul Miki, accompagné dans son martyre par des frères d'autres confessions. Il y a là comme une sorte de contre-point à ce témoignage terrible qui était donné en premier.

Mais il nous faut aller plus loin. Il faut saisir que le martyre est lié à l'unité du corps, puisque le Christ a donné sa vie pour l'unité de ce corps. Sa dernière prière : "Que tous soient un comme nous". Il y a aussi dans le martyre cette affirmation très nette de la foi au Christ mort et ressuscité. En quelque sorte, les martyrs donnent leur vie à cause du noyau central de la foi et ainsi, ils participent pour l'Église à une meilleure compréhension de ce qui nous unit et qui est plus important que ce qui nous divise. Un martyr affirme toujours l'essentiel de la foi et ainsi pousse toute l'Église à chercher vraiment ce qui nous unit avant de chercher ce qui nous différencie. Enfin, les martyrs célèbrent l'eucharistie avec leur propre corps et ainsi, ils confessent l'unité du corps puisqu'ils donnent leur vie pour le corps tout entier de l'Église. Les martyrs de toute confession participent à la sainteté du corps tout entier de l'Église. Ils participent et parfois anticipent l'unité qui, nous l'espérons, se réalisera un jour dans le respect des différences. Les martyrs nous poussent aussi à travailler justement à l'œcuménisme avec constance sans découragement, même si le dialogue est quelquefois difficile et ardu, il nous faut rechercher ce courage qui animait les martyrs pour continuer à travailler pour que ce dialogue avance, progresse, et qu'un jour nous puissions être unis.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public