AU FIL DES HOMELIES

Photos

ILS ONT LAVÉ LEUR ROBE DANS LE SANG DE L'AGNEAU

Ap 7, 9-17 ; Mt 10, 34-39
Ste Agnès - (21 janvier 1985)
Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

Chaource : Sainte Agnès

L

e martyre est au centre de toute la mémoire, la vénération, le cœur le plus profond de l'Église. C'est la part la plus précieuse réservée à ceux qui entourent le trône de l'Agneau. Parmi ces martyrs, sainte Agnès est certainement une des figures les plus attachantes, car cette enfant qui n'était pas encore capable de diriger sa propre vie a su choisir la mort pour le Christ plutôt que les joies de la vie familiale. Cette part privilégiée de l'Église que constitue les martyrs nous est décrite symboliquement dans le texte de l'Apocalypse que nous avons entendu.

       Il s'agit d'une foule de témoins, vêtus de robes blanches, debout devant le trône de l'Agneau. Debout, c'est l'attitude de ceux qui participent à la résurrection du Christ. Le Christ s'est levé du tombeau. Le mot ressusciter ou le mot se mettre debout est le même dans la langue grecque dans laquelle ont été écrits les évangiles et l'Apocalypse. Debout c'est notre participation à la vie du Christ ressuscité. De même la couleur blanche est la couleur de la résurrection et il nous est précisé que "les martyrs ont lavé leur robe dans le sang de l'Agneau, " c'est-à-dire qu'en participant au sacrifice du Christ, en unissant leur vie à l'offrande que le Christ a faite sur la croix, leur sang s'est mêlé au sang du Christ. Ainsi ils ont été purifiés radicalement dans leur cœur, leur âme, leur corps. Le martyre est le baptême du sang. Et ceux-là même qui auraient subi le martyre sans avoir été préalablement baptisés, se trouvent par le martyre avoir réalisé cela même que le baptême signifie c'est-à-dire l'union au Christ mort et ressuscité, la plongée dans le mystère de la Pâque du Christ.

       "Vêtus de blanc, ils portent des palmes à la main", c'est le signe de la victoire c'est le signe de leur triomphe. Aussi bien leur martyre n'est-il pas pris comme un échec comme une souffrance ou une épreuve, mais d'abord comme un triomphe. Et c'est pourquoi les martyrs chantent la louange de Dieu. C'est cela leur rôle propre. "Prosternés devant le trône de Dieu, ils disent Amen, louange, gloire, action de grâce, honneur à notre Dieu pour les siècles des siècles." Leur chant c'est un chant d'action de grâces. Ils ne se plaignent pas de ce qu'ils ont souffert. Ils sont dans l'allégresse parce qu'ils ont été unis au Christ.

       Et c'est pourquoi "Dieu va étendre sur eux sa tente" c'est-à-dire Dieu va étendre sur eux la protection de sa main. Il va les préserver de toute douleur et de toute souffrance, Il sera pour eux un père, ils seront pour Lui des fils. "Ils ne seront plus jamais accablés par le soleil ni aucun vent brûlant," allusion à ces épreuves du désert que connaissaient bien les habitants de la Palestine, ce vent qui souffle dans le désert et qui brûle, qui dessèche, et ce soleil qui tue. C'est le symbole de toutes les puissances du mal qui peuvent s'acharner à écraser l'homme et dont les martyrs seront préservés par la protection de Dieu. Aussi bien, si apparemment les persécuteurs ont eu raison de leur vie, si apparemment les tortionnaires ont détruit leur corps, plus profondément ce corps est appelé à la résurrection, et personne ne pourra rien contre cette vie qui leur sera donnée.

       "Ils seront conduits vers les sources des eaux de la vie". Le texte d'Isaïe qui est cité ici dit même que ces eaux sont des eaux bouillonnantes. C'est le surgissement irrésistible de la vie de Dieu à laquelle ils sont appelés. Les martyrs boivent à pleine gorge à cette eau de la vie qui est l'Esprit Saint qui leur est communiqué d'une manière qu'il ne pourra plus jamais leur être enlevé. Et aussi bien, l'Agneau, l'agneau égorgé, Celui qui a été offert en sacrifice, est devenu le berger, le pasteur, Celui qui les conduit vers ces pâturages, vers ces sources d'eaux vives. Conduits par l'Agneau vers la vie, recevant la vie même de l'Agneau, recevant l'Esprit Saint qui est la vie, "il n'y aura plus en eux ni pleurs ni larmes, car Dieu essuiera toute larme de leurs yeux." C'est l'ultime promesse de ce texte de l'Apocalypse que toute souffrance, toute épreuve, toute difficulté qui aura été vécue par amour pour le Christ, sera consolée, donnera lieu à une consolation de la part de Dieu. Dieu ne laissera aucune épreuve sans consolation. Dieu ne laissera aucune souffrance sans rédemption. Dieu ne laissera aucun malheur sans apporter une joie plus grande qui est précisément la joie d'être proche de Lui, d'avoir participé à sa vie, d'être rempli de la résurrection même du Christ. C'est pourquoi "ils n'auront plus jamais faim ni soif" ils n'auront plus besoin de rien car Dieu seul sera leur Dieu et Il les remplira de sa vie.

       Ce qui est vrai des martyrs est vrai, en un certain sens, de chacun d'entre nous, dans la mesure où, dans notre vie, il y a épreuves et souffrances. Si elle ne sont pas du même degré, de la même intensité que celles qu'ont subies les martyrs, tous nous avons à passer par l'épreuve. Ce que ce texte de l'Apocalypse, ce que le martyre de sainte Agnès nous montre, nous affirme à la suite de ce que le Christ Lui-même a vécu, c'est que si toute souffrance, toute épreuve est offerte par Lui et pour Lui, elle change profondément de sens, et ce qui est usure, destruction, ce qui est amenuisement de notre être à première apparence, devient, par la force vivifiante de l'amour, si nous acceptons que Dieu mette cet amour dans cette souffrance, si nous acceptons que l'Esprit de Dieu remplisse nos épreuves de son amour, cela devient alors marche vers la source de vie, marche vers les eaux jaillissantes, marche vers ce jour où Dieu nous a promis qu'Il essuiera toute larme de nos yeux.

       C'est un message d'espérance mais c'est aussi un appel à la foi, un appel à la force, car Dieu veut que nous soyons des hommes debout, Dieu veut que nous soyons remplis de sa force, de sa paix et de sa grâce, afin que nous puissions être vainqueur avec Lui des épreuves, des souffrances et que notre vie soit plus profonde que ces épreuves, et que sa vie à Lui soit en nous-mêmes triomphante, victorieuse.

      AMEN


 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public