AU FIL DES HOMELIES

Photos

REFUSER LA FACILITÉ

Ap 7, 9-17 ; Mt 10, 34-39
Ste Agnès - (21 janvier 2002)
Lundi de la troisième semaine de l'Épiphanie
Homélie du Frère Christophe LEBLANC

 

S

'il y a un âge de raison qui est fixé à sept ans, il n'y a pas d'âge pour la manipulation. On peut être manipulé quand on est enfant, quand on grandit, on pense qu'on peut éviter d'être manipulé, et pourtant, au cours de notre vie, nous pouvons découvrir qu'à certains moments nous avons été trompés. Il y a une nouvelle de Zweig qui raconte justement dans "Brûlant secret", comment un séducteur, pour approcher et conquérir la mère, va essayer de manipuler l'enfant, qui s'appelle Edgard. Il pense qu'il va réussir à mettre l'enfant de son côté mais c'était oublier que les enfants ne sont pas si faciles à manipuler et que certains ont au fond de leur cœur une lucidité qui leur fait découvrir la vérité des choses. Il y a la manipulation du jeu, il y a aussi la manipulation de l'idéologie. On peut croire qu'en donnant une chemise brune à un jeune, ou un foulard rouge, il est possible de l'attirer et de la former, de le déformer, pour en faire ce qu'on veut.

Je crois qu'Agnès est quelqu'un qui a su toujours préserver sa liberté, et que cette enfant a su éviter deux familles. Il est dit dans les "Actes", qu'elle s'échappa justement des bras de sa nourrice spontanément pour aller braver le juge, ardente, de sa petite voix. Je crois que nous avons peut-être un premier aspect du martyre qui est la découverte que la famille, notre famille, ce petit cocon très agréable dans lequel tout est ordonné, dans lequel toutes nos idées sont déjà formatées, comme aussi Edgard, qui pensait que les choses ne changeraient jamais, sa manière de voir le monde des adultes. Peut-être Agnès que nous fêtons aujourd"hui, à l'âge de douze ans, était une petite fille sans problèmes, une petite fille qui pensait que les choses allaient continuer et que le monde tournait autour de ses poupées et de ses jouets.

Premier arrachement, celui de sa famille, de son propre désir, de son propre vouloir, mais cet arrachement de sa famille ne va pas provoquer l'arrivée dans une autre famille. C'est plutôt l'arrivée dans le monde du consentement, la famille générale de la société telle que on nous la propose, où on nous coule dans un moule, où il est si facile de baisser les bras, de rentrer dans les choses établies et de penser qu'il est tellement plus commode de faire comme tout le monde. Le juge, face à Agnès a la même manière de penser que cet homme séducteur vis-à-vis d'Edgard et il pense que devant cette petite fille, il est tellement facile de dire oui et de venir sacrifier aux dieux, elle n'a qu'à faire comme les autres, de suivre le mouvement, qu'il ne lui en coûtera rien, et que surtout elle gardera ce qui est le plus précieux, la vie. Et Agnès dit "non" pour les facilités de rester dans sa famille, et Agnès refuse cette attirance vers le commun, vers ce que font tous les gens autour d'elle.

Le martyre est souvent présenté comme étant la manière de proclamer sa foi, le martyre est souvent présenté comme étant la manière d'arriver le plus directement à Dieu et d'imiter le plus parfaitement le Christ, afin qu'imitant le Christ, ce ne soit pas le martyr qui vive le martyre, mais le Christ qui est en lui.

Aujourd'hui, sainte Agnès nous montre une autre forme de martyre, le témoignage de montrer que ce qui est le plus précieux c'est la liberté. Edgard qui a réussi à éviter que sa mère accomplisse l'adultère avec cet homme, Edgard dort dans son lit, sa mère vient le voir, lui caresse les cheveux, l'embrasse comme pour lui signifier qu'elle le remercie de l'avoir aidée à refuser cette facilité de tomber dans l'adultère avec cet homme. Agnès, comme Edgard aussi, est enivrée d'être à la source de centaines de personnes qui, voyant son esprit de non-compromission, se sont mises à sa suite.

Frères et sœurs, je fais aussi un vœu, pour que nous soyons tous enivrés du bonheur de proposer de faire découvrir à tous ceux que nous aimons, combien la liberté est précieuse.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public