AU FIL DES HOMELIES

Photos

SAINT TROPHIME D'ARLES

2 Tm 1, 13-14+ 2 Tm 2, 1-3+ 2 Tm 4, 19-22 ; Lc 10, 1-9
St Trophime - (28 novembre 1994)
Lundi de la première semaine d'Avent
Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

N

ous célébrons la fête de Saint Trophime, évêque d'Arles. S'agit-il du même Trophime que celui dont il est question dans le Nouveau Testament ? Nous ne pouvons pas l'affirmer avec certitude. Il y a peut-être une part de légende. Toujours est-il qu'à deux reprises dans le Nouveau Testament, il nous est parlé d'un certain Trophime.

Tout d'abord dans cette épître de saint Paul à Timothée ou Paul dit à Timothée de "garder les paroles qu'il a entendues de lui, de garder le dépôt que l'Esprit a déposé en lui, de se fortifier dans la grâce du Christ". Et ces conseils adressés à Timothée valent aussi pour les autres disciples que Paul nomme à la fin de l'épître dans les salutations qui terminent habituellement ses lettres. "J'ai laissé Trophime malade à Milet". Voilà donc un disciple de Paul du nom de Trophime que Paul fréquente suffisamment pour donner de ses nouvelles à Timothée.

       Ailleurs, dans les Actes des apôtres, au moment où Paul quitte Ephèse, il nous est dit, de la même manière que "il avait pour compagnon Sopatros, fils de Pyrrhus, Aristarque, Secundus, Timothée et les Asiates Tychique et Trophime."

       Ce qui est certain, quoi qu'il en soit de l'identité hypothétique du Trophime d'Arles avec ce Trophime du Nouveau Testament, c'est que l'Église d'Arles fondée par saint Trophime est une Église qui s'enracine dans la foi apostolique. Les conseils que Paul donne à Timothée valent pour cette Église d'Arles. "Prends pour norme les paroles saintes que tu as entendues de moi dans la foi et l'amour du Christ. Garde le bon dépôt avec l'aide de l'Esprit. Fortifie-toi dans la grâce du Christ." C'est cela le message qui, depuis le Christ Jésus Lui-même, en passant par ses apôtres et plus particulièrement par saint Paul et par les disciples qu'ils ont nommés, car saint Paul continue : "Ce que tu as appris de moi, confie-le à des hommes sûrs, capables à leur tour d'en instruire les autres", c'est cela qui fonde une Église dans la foi apostolique. Nous avons là la première expression de ce qu'on appelle "la succession apostolique" à savoir le fait que les apôtres ont reçu de Jésus un message et qu'ils l'ont eux-mêmes transmis nommément, personnellement à d'autres hommes qui étaient assez sûrs pour démultiplier ce message, pour le répandre dans toutes les villes ou bourgades ou Jésus vient à leur suite, comme nous le dit l'évangile. Jésus marche sur les pas de ses disciples, Jésus vient à la suite de ceux qu'Il a envoyés, à la suite des apôtres c'est-à-dire des missionnaires que Jésus Lui-même donne aux peuples qui ne le connaissent pas encore. Jésus marche sur les traces de ses disciples et de ses apôtres et, à travers leur prédication, c'est Jésus en personne c'est la Parole de Jésus qui est Lui-même la Parole éternelle du Père, c'est cette Parole qui nous est communiquée et que nous recevons dans la foi.

       Et si l'Église d'Arles, et notre Église qui en est l'héritière, est nourrie de la foi du Christ, c'est parce qu'il y a eu des hommes comme Trophime pour transmettre ce dépôt, pour garder vivante cette Parole, pour la donner, avec l'aide de l'Esprit Saint, pour qu'il puisse en faire profiter d'autres qui, à leur tour, la transmettront à d'autres et c'est ainsi que la foi est venue jusqu'à nous.

       Alors nous devons tout à la fois, rendre grâces à Dieu d'avoir envoyé ses apôtres ces disciples pour évangéliser les villes, les bourgades, les nations dans lesquelles nous vivons et nous devons aussi être cons­cients de notre enracinement dans ces hommes du passé qui, ainsi, nous ont transmis comme un flambeau cette foi venue directement de Jésus-Christ. Nous ne sommes pas sectaires d'une quelconque idéologie, nous sommes enracinés dans la Parole personnelle de Dieu, cette Parole qui est Jésus Lui-même et qui ainsi est transmise, vivante, de génération en génération, pour venir jusqu'à nous. C'est une relation vivante, une relation personnelle avec le Christ qui nous a été donnée. Et c'est ainsi que nous devons vivre notre foi. Nous sommes en lien direct avec Jésus Lui-même. C'est Jésus qui nous parle à travers cette Parole qu'est la Bible, qu'est l'évangile, c'est Jésus qui nous parle à travers cette Parole transmise d'homme en homme, de personne à personne, cette Parole qui s'adresse personnellement a nous. C'est pourquoi nous devons recueillir avec ferveur, avec intensité, cette Parole dans notre cœur, pour en vivre et pour être, à notre tour, les témoins de cette Parole auprès de ceux qui nous entourent et de ceux qui viendront après nous, afin que cette chaîne ininterrompue qui de Jésus vient jusqu'à nous ne s'interrompe pas après nous mais qu'elle continue à ensemencer de la foi et de la vérité toutes les générations à venir.

 

       AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public