AU FIL DES HOMELIES

Photos

L'ÉVANGÉLISATION

2 Tm 1, 13-14+ 2 Tm 2, 1-3+ 2 Tm 4, 19-22 ; Lc 10, 1-9
St Trophime - (28 novembre 2011)
Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

Abondance de la moisson

F

rères et sœurs, pour fêter saint Trophime et ses successeurs les évêques d'Arles, on nous a proposé deux textes assez différents de tonalité, de préoccupation, et cependant, ces deux textes insistent sur deux aspects fondamentaux de l'évangélisation et de l'annonce du salut.

Je commence par l'évangile : le Christ envoie des disciples dans les villes ou les villages où lui-même devait passer. Les consignes qu'il leur donne pourraient se résumer dans un mot, une sorte d'indépendance qui n'a pas peur. Ce que Jésus attend de ses disciples, c'est qu'ils ne soient pas démunis par la disproportion entre la tâche et leurs pouvoirs ou leurs capacités. La moisson est abondante et les ouvriers sont peu nombreux. Jésus envoie et disperse la petite troupe de disciples qui se trouvaient autour de lui, en leur disant : où que vous alliez, vous ne risquez rien. Même si le milieu est hostile, peu accueillant, vous y allez, vous annoncez l'évangile, et vous verrez bien ce qui se passe. A partir du moment où cela ne se passe pas très bien, ils peuvent partir et continuer ailleurs. C'est la première condition et le premier conditionnement de l'annonce de l'évangile. Il faut que lorsqu'on annone l'évangile nous soyons conscients de la disproportion radicale qui existe entre nos moyens, généralement très faibles, et l'immensité de la tâche. C'est ce qui a permis à l'évangile de se répandre, c'est parce que les premiers témoins, les premiers envoyés n'ont pas eu peur devant ce contraste, alors qu'aujourd'hui, nous ne cessons de nous plaindre de ce que le monde est déchristianisé. Il est déchristianisé, c'est un fait, et alors ? Cela ne met pas en doute la parole du Christ, la moisson est abondante, au contraire.

Le deuxième texte, nettement plus tardif, c'est un petit mot appelé "épître pastorale", dans laquelle on se pose des questions sur l'évangélisation, mais au moins soixante ans plus tard. Là, c'est le vieux Paul, ou tout au moins celui qu'on considère comme tel, qui s'adresse à un disciple Timothée, et Paul s'étonne d'autre chose : lui ne s'étonne plus de ce que l'évangile a été répandu partout. Le grand travail évangélique de Paul a eu du succès, et il y a des petites communautés chrétiennes à peu près sur tout le pourtour méditerranéen. Ce n'est plus la question de l'abondance du point de vue de l'espace et du monde à conquérir, d'une certaine manière, le mouvement est lancé. La question est différente : comment garantir que dans cet enfouissement et de dispersion de l'annonce évangélique dans le monde païen de l'époque, comment garantir que cet évangile va garder toute sa force, sa teneur, son contenu.

C'est le sens de ce texte de Paul à Timothée. Garder le dépôt, ce n'est pas un phénomène de congélation dans lequel on fige le contenu de l'évangile. C'est au contraire la tâche active de faire que le ferment évangélique ne soit pas comme dispersé, atténué, par le contexte auquel est affronté. C'est garder la vigueur de l'évangile au moment même où il paraît dérisoirement jeté dans le monde comme le grain dans la terre. C'est précisément cela que nous explique cette épître. Comment Timothée successeur de Paul doit-il faire pour que la Parole jetée en terre ne perde ni de sa force, ni de sa combativité ?

C'est magnifique que l'on ait pu redécouvrir ces deux aspects dans l'évangélisation de la Provence, d'une part, une terre toujours à évangéliser, avec une population qui a toujours besoin de l'évangile qui est loin d'être saturée, et d'autre part le souci que nous devons avoir de garder cet évangile dans toute sa force. C'est important de l'annoncer, mais c'est important aussi de veiller à ce qu'il ne soit pas frelaté.

Qu'aujourd'hui, en faisant mémoire de saint Trophime et des autres évêques, nous essayons de renouveler en nous-mêmes cette double exigence là où nous sommes.

 

AMEN

 

 

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public