AU FIL DES HOMELIES

Photos

L'ANGE GARDIEN

Ex 23, 20-23 a; Mt 18, 5-10
Anges gardiens - (2 octobre 2004)
Homélie du Frère Christophe LEBLANC

 

I

l y a des expressions qui sont ancrées dans la mentalité, et on ne peut pas s'en défaire, c'est vrai que devant un tout petit bout de chou de quelques mois qui gazouille, qui commence à faire ses nuits et à laisser ses parents un peu tranquille, qui ne pose pas trop de problèmes, on en peut pas s'empêcher de dire : quel beau petit ange, qu'il est mignon avec ses cheveux d'anges, etc … Un petit ange dans un beau berceau, avec des petits anges accrochés au plafond et qui tournent autour de son berceau. C'est un peu cette image que l'on garde de l'enfance, du bébé, et en fait, je crois que cette image n'est pas très juste. On appelle un bébé "ange", parce qu'il est mignon, qu'il est sage, qu'il ne fait pas de bêtises encore, pas trop du moins. Mais un ange, ce n'est pas cela. Un ange, ce n'est pas une entité qui, dans le ciel, a une vie parfaite, réglée au millimètre. Je ne dis pas qu'un ange c'est tout le contraire de cela, mais peut-être qu'un ange se refléterait plus facilement dans d'autres images.

La fête que nous célébrons aujourd'hui est une fête qui nous invite à réfléchir sur un point très particulier de notre vie de foi. Nous sommes très facilement autonomes vis-à-vis des autres. Nous envisageons très souvent la vie spirituelle comme une autonomie. Actuellement, ce qui fleurit dans beaucoup de librairies, c'est "le développement personnel", un petit livre Marabout, qu'on trouve à Carrefour, qui va vous permettre enfin de vous développer et d'acquérir une potentialité cachée au fond de vous. Quid des autres?

Les anges sont là aujourd'hui pour nous rappeler que nous sommes redevables des autres et que l'ange se cache beaucoup plus facilement dans le regard des parents. Et l'ange se cache aussi dans le cœur du frère aîné, il se cache dans le cœur de tout adulte qui a pour tâche de tirer l'enfant vers le haut. L'ange, c'est exactement comme nous le disait la première lecture, c'est celui qui ouvre la voie, c'est celui qui tire vers le Royaume de Dieu. Vous voyez qu'on est loin de l'image gentille du petit bébé qui ressemble à un ange. L'ange au contraire, c'est celui qui fait passe d'un monde à un autre monde, ce sont ces anges qui montent et descendent de cette échelle, entre le monde d'en bas et le monde d'en haut. L'ange c'est celui qui fait découvrir à l'autre une réalité différent, cachée, qui est du côté du Royaume de Dieu. L'ange est cette entité, on le dit dans le Credo, les êtres visibles et invisibles, l'ange est celui qui nous fait advenir à un autre monde que nous ne connaissons pas.

Je crois que c'est cela qu'on pourrait rendre d'une manière visible, le rôle des parents, faire advenir non seulement à une naissance physique, mais aussi l'épanouissement psychique et spirituel de l'enfant. C'est aussi le rôle du frère aîné, pensez à ce petit livre admirable de Tobie, avec l'ange Raphaël qui est comme un frère aîné qui accompagne cet enfant vers la vie adulte. Et puis, pensez aussi : nous, les uns envers les autres. Pensez à cette vie de couple, peut-être justement que la plus belle image de l'ange, c'est quand nous nous disons les uns aux autres : tu es mon ange chéri ! C'est quand dans ce face à face, de ce que je ne peux pas appeler Dieu, parce que sa face est brûlante et qu'elle me tuerait, c'est le visage de l'autre qui me révèle d'une certaine manière, ce visage de l'ange gardien. Dans le mot gardien, il n'y a pas ce côté un peu fermé du gardien de prison, mais au contraire, l'ange gardien est celui qui a pour but d'ouvrir les prisons dans lesquelles nous nous enfermons facilement nous-mêmes. C'est celui qui, quand je le regarde, me permet de découvrir toute une potentialité que je garde parfois trop longtemps cachée dans mon cœur, et que je n'ose ouvrir.

Ainsi, quand nous célébrons aujourd'hui l'anniversaire de mariage de plusieurs couples, je crois que c'est cela que nous célébrons, c'est à la fois ces anges gardiens qui restent toujours invisibles autour de nous, bien sûr, mais c'est la manière dont ces anges gardiens se révèlent physiquement, concrètement, dans le visage de l'autre. Je crois frères et sœurs, qu'être un ange pour l'autre, c'est en fait participer à cette mission angélique, c'est cette grâce que Dieu nous donne d'introduire dans la vie divine.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2020 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public