AU FIL DES HOMELIES

Photos

POUR DIEU SEUL

Os 2, 16-25 ; Lc 9, 57-62
St Bruno - (6 octobre 2004)
Homélie du Frère Yves HABERT

 

I

l y a plusieurs manières d'aborder la vie des chartreux, de ces hommes et aussi de ces femmes qui ont tout quitté pour vivre dans la solitude, pour vivre l'appel du désert et qui traduisent aujourd'hui cette permanence d'un appel radical dans la solitude et le silence. Il y a deux manières particulières, la première, c'est d'aller à saint Laurent du Pont, un peu au-dessus, à saint Pierre de Chartreuse, rentrer dans la chorerie, visiter une cellule, comme une sorte d'appartement témoin, acheter une bouteille de liqueur et s'en retourner et saisir la radicalité dans ce lieu qui est merveilleux et qui nous porte vraiment à la prière.

L'autre manière d'aborder les chartreux, c'est de trouver de ces petits livres que l'on trouve facilement sur la prière, il y a "La prière par un chartreux", il y a aussi les textes de Dom Augustin Guillerand. Les chartreux ont beaucoup écrit et souvent ils ne donnent pas leur nom, ils restent dans l'effacement. Mais il faut avouer que cette existence nous échappe complètement. Quand on lit un de ces petits livres, lumineux de cette expérience, quand on s'arrête au cours de vacances, à la chorerie, on est comme saisi d'une sorte de sentiment d'attirance, et en même temps, on se dit que ce n'est vraiment pas pour nous. Il y a comme une sorte d'immense sentiment d'impuissance. Cette vie est tellement radicale, cette façon de vivre qui remonte au Moyen-Age, qui s'enracine profondément dans ces siècles qui nous apparaissent bien obscurs aujourd'hui, qu'on se dit : ce n'est vraiment pas pour nous. L'Église, c'est un terrain d'aviation, donc, il y a les as, ceux qui pilotent, qui volent, qui mènent des combats, dans le ciel d'azur et qui sont vraiment peu touchés par ces choses de la terre. Il y a les rampants, qui sont les mains dans le cambouis, ceux qui aident ces pilotes à voler. Il y a les chartreux qui volent, qui planent, qui ont atteint des hauteurs absolument extraordinaires, et puis, il y a nous qui avons tellement de peine à nous coller à notre coin de prière, tellement de mal à nous prendre par la peau du cou pour essayer de traduire un peu cet amour que nous avons pour le Seigneur.

Mais la vie de Bruno est un démenti d'une telle manière de voir l'Église comme un terrain d'aviation où il y a les as et les rampants. Bruno est un homme qui a passé la plus grande partie de sa vie au service de l'Église, cette Église de Reims où il état professeur, chancelier. Bruno était vraiment mêlé aux affaires du siècle et de l'Église puisque à cette époque-là cela se mêlait assez volontiers, avec un archevêque qui était simoniaque, qui avait acheté sa charge. Bruno a été appelé à cette vie de solitude et de silence à un âge déjà avancé, il avait cinquante ans, il va passer huit ans en solitude, et un de ses anciens élèves, le pape va l'appeler à Rome, puis il va enfin pouvoir repartir en Calabre pour finir sa vie dans la solitude du désert.

Donc, la vie de Bruno a été profondément mêlée aux affaires du siècle, il n'a pas survolé son époque, cette période où il a été appelé à vivre, mais il a pris à bras le corps tous les problèmes qui se posaient. Je crois qu'une vocation de chartreux n'est pas une vocation de dégoût du monde, ce n'est pas une vocation pour un planeur, c'est profondément la vocation de quelqu'un qui a les deux pieds posés sur terre, parce que si on n'a pas les deux pieds posés sur terre, on ne peut pas tenir dans une vie aussi exigeante.

Il n'empêche qu'il y a toujours ce désir, parce que je crois que la vie des chartreux correspond à un désir, il y a toujours ce désir qui et planté dans l'Église et dans le monde, désir d'une vie pour Dieu, désir d'acquérir comme dit saint Bruno, ce clair regard qui blesse d'amour le divin Époux, d'atteindre ce port caché, d'atteindre ce lieu où dans la solitude et le désert, il y a un cœur à cœur qui s'établit.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2020 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public