AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE SERVITEUR

Is 42, 1-7 ; Jn 8, 12-29

Lundi Saint – B

(2 avril 2012)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

Il n'écrase pas le roseau froissé …

F

rères et sœurs, le premier texte tiré du livre d'Isaïe nous proposait le premier chant du Serviteur. La personne du Serviteur apparaît dans cette dernière partie du livre d'Isaïe, c'est un autre nom du Messie, le Serviteur, c'est celui qui est envoyé par Dieu pour sauver le monde et qui le sauve en se laissant détruire.

Le Serviteur nous dit Isaïe, est un Serviteur de miséricorde : "Il ne crie pas, il n'élève pas le ton, il ne fait pas entendre sa voix dans les rues, il ne brise pas le roseau froissé, il n'éteint pas la mèche qui fume encore. Il présente le droit". Ce Serviteur qui sauve ainsi ceux qui sont proches de la mort, ceux qui sont comme un roseau froissé, ce Serviteur nous dit la suite du texte le Seigneur l'a appelé dans la justice : "Je t'ai saisipar la main, je t'ai modelé, j'ai fait de toi l'Alliance du peuple et la lumière des nations pour ouvrir les yeux des aveugles, et extraire du cachot les prisonniers".

"J'ai fait de toi l'Alliance du peuple et la lumière des nations". Ceci nous conduit à la page d'évangile que nous venons d'entendre : "Je suis la lumière du monde". C'est ce témoignage que les juifs ne veulent pas reconnaître ni recevoir. "Je suis la lumière du monde" dit Jésus, "et je ne suis pas seul, je ne témoigne pas seul, il y a moi et le Père. Je suis (c'est le nom même de Dieu tel qu'il l'a révélé à Moïse au Buisson ardent), et vous ne croyez pas que "je suis". Mais quand vous verrez le Fils de l'Homme élevé alors vous saurez que "je suis". Vous saurez que je ne fais rien de moi-même. Je dis tout ce que le Père m'a enseigné, et celui qui m'a envoyé est avec moi".

Jésus est le Dieu d'Israël, "Je suis", et en même temps, Jésus ne nous dit que ce que le Père lui a enseigné. C'est le mystère même de la Trinité dans lequel les personnes du Père, du Fils et de l'Esprit sont parfaitement identiques, parfaitement égales, et en même temps c'est cette égalité qui consiste en ce que le Père donne tout au Fils, cette égalité qui fait tout à la fois que ce Fils est aussi grand que le Père et en même temps que le Fils ne fait rien que ne fasse le Père en même temps que lui.

C'est ce mystère que les juifs n'ont pas voulu reconnaître. C'est ce même mystère qui nous est proposé aujourd'hui : Jésus lumière du monde, Jésus élevé de terre, Jésus le Fils du Père et qui tient tout de celui-ci.

 

AMEN

 

 

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public