AU FIL DES HOMELIES

Photos

L'HEURE

Is 49, 1-6 ; Jn 12, 20-33

Mardi saint – A

(22 mars 2005)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

F

rères et sœurs, ce texte du chapitre douzième de saint Jean qui précède immédiatement l'entrée dans l'Heure, l'Heure de la Passion, ce texte est capital pour nous révéler le mystère même de cette Pâque du Christ. Cette Heure, c'est l'heure où le Christ va être abandonné de tous, va être crucifié, bafoué et mis à mort. Et pourtant, Jésus le dit à ces grecs qui voulaient le voir : "Voici venue l'Heure où doit être glorifié le Fils de l'Homme". L'Heure de la Passion et de la mort, et aussi l'Heure de la gloire.

Et Jésus va donner deux images de cette réalité, d'abord celle du grain de blé. Le grain de blé quand il est planté en terre, il semble disparaître dans la terre, se dissoudre, il meurt. S'il ne mourrait pas, il resterait ce qu'il est, un grain de blé, mais s'il meurt, il va se déployer en une plante nouvelle, et porter beaucoup de fruits. C'est le mystère de cette mort su Christ, qui n'est pas la fin, l'abandon, mais le rejaillissement d'une vie plus profonde. C'est à travers la mort du grain de blé que naît la plante nouvelle.

La deuxième image, encore plus évidente, c'et que le Christ élevé sur la croix, c'est aussi le Christ élevé auprès du Père, élevé par le mystère de son Ascension, élevé dans la gloire, et parce qu'Il est élevé sur la croix, c'est-à-dire dans la gloire, Il attire tout à lui. C'est en étant mis en exergue, c'est en étant ainsi livré au regard de tous dans l'ultime déréliction de sa croix, comme un criminel, comme un cadavre réduit à la dernière extrémité, c'est dans cette ostension du Christ sur la croix que nous célèbrerons vendredi, que se réalise la rédemption de l'univers, la récapitulation de toutes choses dans le Christ, tous les hommes, toute l'humanité, tout l'univers sont attirés à lui par ce mystère de la croix.

C'est pourquoi nous comprenons qu'approchant de cette heure, tout à la fois, Jésus est saisi d'angoisse : "Mon âme est troublée. Père, sauve-moi de cette heure". Il le dira à Gethsémani : "S'il est possible que cette coupe passe loin de moi". Mais pourtant, non pas ce que désire ma chair, non pas ce que désire spontanément ma volonté humaine, mais ce que tu veux, Père. Aussi, après voir dit : "Père, sauve-moi de cette heure", Jésus ajoute : "C'est pour cela que je suis venu à cette Heure". Et l'ultime demande : "Père, glorifie ton nom".

C'est tout le sens profond de notre foi qui n'a aucune correspondance dans aucune autre religion, dans aucune philosophie, c'est qu'à travers l'échec, à travers la croix, à travers la déréliction, à travers l'abandon du Christ, à travers sa mort, naît la vie, parce que la vie ne peut venir que de ce don total de soi. " Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime". Dieu a tout donné. Il a donné tout son cœur, tout son sang, tout son souffle, toute sa vie, et c'est dans ce don que naît la gloire, le salut, la rédemption. C'est à travers le don total que l'on peut parvenir à la victoire. Ce don-là, personne ne l'a jamais imaginé, cela personne n'est tenté de le croire, c'est tout à fait en-dehors de notre logique humaine, et pourtant, c'est cela le mystère de Dieu. C'est dans la mesure où Il se donne qu'Il nous sauve, c'est dans la mesure où Il s'abandonne qu'Il est tout-puissant, et c'est dans la mesure où nous acceptons de nous donner avec lui que nous pourrons porter du fruit.

Que ce mystère si incroyable, si difficile à comprendre et surtout à vivre, que ce mystère pénètre notre cœur pendant cette semaine, et nous transforme en disciples de Jésus.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public