AU FIL DES HOMELIES

Photos

DEMEURER DANS L'AMOUR DE DIEU 

Col 1, 12-20 ; Jn 15, 9-17

(16 mai 2001)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

Image du coeur

L

 

es deux textes, frères et sœurs, qui nous sont proposés aujourd'hui par la liturgie, sont parmi les textes majeurs de la Révélation, et donc du fondement de notre foi. Le premier, fait partie de l'Hymne par laquelle saint Paul commence son épître aux Colossiens. C'est une hymne à la primauté absolue du Christ. Parce qu'Il est l'image du Père invisible, et ne prenons pas ce mot "image" en un sens réduit, comme dans notre vocabulaire actuel, dans les textes anciens, le mot "image " va prendre un sens fort, c'est une effigie, c'est la correspondance parfaite avec ce Dieu invisible qu'Il rend visible en étant son image, parce qu'il est l'image de Dieu, le Christ a toute primauté. Il est d'abord le "Premier-né" de toutes les créatures, non pas créature Lui-même, mais parce que en Lui et par Lui tout a été créé. Toutes choses découlent du Christ, toutes choses existent dans le Christ et saint Paul ajoute : "Tout a été créé aussi pour Lui". Toutes choses convergent donc et se récapitulent dans le Christ. Premier-né de la création tout entière, origine, source et aboutissement de toute cette création, le Christ est aussi "la Tête du Corps qu'est l'Église". C'est dire que toute l'humanité sauvée, c'est cela l'Église, toute l'humanité accomplie trouve son unité, sa primauté sa convergence dans le Christ. Et ceci parce qu'il est "le Premier-né d'entre les morts", Il est le premier à être sorti vivant du tombeau, vainqueur de la mort, Il est donc le Premier-né de tous les sauvés, de tous les rachetés. Il y a donc "en Lui toute plénitude", tout ce qui est créé est créé par Lui et en Lui, tout ce qui est sauvé est sauvé par Lui et en Lui.

Saint Paul emploie le mot "habiter" : Dieu a voulu faire habiter dans le Christ toute plénitude. Toute plénitude habite, a sa demeure en Lui. Ce mot "habiter" nous permet de passer de ce texte à celui de l'évangile où tout tourne autour de la notion de "demeurer". Une demeure, c'est une maison, une habitation, et de même que toute plénitude habite dans le Christ, nous aussi nous devons demeurer, faire notre demeure, habiter dans le Christ. De même que le Christ demeure, habite dans le Père, de même nous sommes appelés à demeurer, à habiter en Lui. Et ainsi la plénitude du Père qui remplit le Christ nous remplira nous aussi, et cette plénitude nous dit Jésus, c'est celle de l'amour : "Comme le Père m'a aimé, moi aussi Je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres comme Je vous ai aimés, ainsi vous demeurerez, vous habiterez dans mon amour, comme Moi-même je demeure, j'habite dans l'amour du Père". La plénitude du Père c'est cet amour infini éternel, et de cet amour a jailli le Christ, et Il est rempli de la plénitude de cet amour du Père, du Christ jaillit ce même amour qui vient demeurer et habiter en nous, nous remplir de cette même plénitude.

Toute notre foi se résume en cela : adhérer, nous ouvrir, ouvrir notre être et notre cœur à la venue de cette plénitude, de cet amour pour qu'il puisse prendre racine, demeurer en nous, nous remplir comme une présence qui remplit une demeure afin que nous soyons la maison de Dieu, la maison de son amour, afin que notre cœur et notre vie soient entièrement habités par cet amour de Dieu, et que nous puissions ainsi entrer par le Christ dans toute la plénitude de l'amour, de la joie et donc du bonheur de Dieu.

 

AMEN


 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public