AU FIL DES HOMELIES

Photos

AIMEZ-VOUS LES UNS LES AUTRES

Col 1, 12-20 ; Jn 15, 9-17

Mercredi de la cinquième semaine de Pâques – A

(20 mai 1987)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

C

haque mot, chaque proposition de cette page d'évangile est gravée dans notre mémoire et dans notre cœur. Nous sommes, la, à la page peut-être la plus centrale, la plus décisive : "Comme le Père m'a aimé, Moi aussi je vous ai aimés. Aimez-vous les uns les autres comme je vous ai aimés !" C'est toute la loi du Christ, toute la loi de l'évangile. De cet amour qui est ainsi au cœur de notre vie, je voudrais retenir trois caractéristiques que le Christ nous donne.

"Il n'y a pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ceux qu'on aime !" L'amour dont nous parle le Christ est non seulement un don de soi mais un don qui va jusqu'au don total de sa vie. Aimer c'est quelque chose qui nous prend jusqu'à la racine de notre être et qui va jusqu'au sacrifice de tout ce que nous sommes. Aimer ce n'est pas seulement quelque chose d'agréable, quelque chose de beau, quelque chose de comblant, c'est aussi quelque chose de dé­pouillant. Aimer c'est se donner, c'est donner sa vie, c'est donc ne plus rien avoir à soi. Aimer c'est accep­ter d'être arraché à soi-même, d'être privé de la jouis­sance de soi-même, puisque c'est se donner, donner tout ce que l'on a, tout ce que l'on est à l'autre, aux autres. Cet amour qui va jusqu'au sacrifice de soi, cet amour dont le Christ nous donnera l'image parfaite sur sa croix, en donnant son ultime souffle, en don­nant son sang qui coule de son côté transperce, Jésus nous en précise un autre aspect.

"Je vous dis cela pour que ma joie soit en vous et que votre joie soit complète." Se donner, se sacrifier, se dépouiller de soi-même, ce n'est pas une opération de tristesse, ce n'est pas comme on dit dans le vocabulaire moderne "une conduite de deuil", se donner soi-même doit être la joie complète. Dieu est exigeant. Non seulement Il nous demande tout, mais encore Il nous demande d'être heureux de tout donner. Il faut que ce don de nous-même soit joie. Joie parce que c'est celle de Dieu. "Ma joie en vous" - "Pour que votre joie soit parfaite !" Il faut donc que nous appre­nions ce qu'est la joie, que nous apprenions ce qui est comblant vraiment, ce qui peut nous transporter d'al­légresse, ce qui peut véritablement susciter l'enthou­siasme de notre cœur et l'ivresse de notre vie. Ce doit être précisément ce don de nous-même. C'est en nous donnant aux autres qu'il nous faut apprendre ce qu'est la joie de Dieu et ce qui peut don être notre joie. Ce n'est pas un exercice d'acrobatie morale, ce n'est pas une performance, c'est un apprentissage en profon­deur de la vérité. Un amour qui va jusqu'au don total de soi, un amour qui est la joie, la joie en plénitude "pour que votre joie soit parfaite !"

"Ce n'est pas vous qui M'avez choisi, c'est Moi qui vous ai choisis !" Si nous voulons que cet amour soit en nous assez profond pour aller jusqu'à ce don total et que cet amour soit en même temps joie, joie parfaite, plénitude, il nous faut accepter que l'ini­tiative soit entre les mains de Dieu. C'est Lui qui nous a choisis. C'est Lui qui décide, c'est Lui qui nous conduit et qui nous guide. Il faut que nous acceptions de remettre ainsi les rênes de notre vie entre les mains de Dieu. C'est dans la mesure où Dieu est le maître, où Dieu est le guide, oh non pas un maître tyrannique, non pas un guide qui nous reprendrait systématique­ment à rebrousse-poil, mais un guide qui nous conduit là où nous ne saurions pas aller nous-mêmes, là où nous n'aurions pas idée d'aller, là où nous n'aurions pas le courage d'aller, car nous aimons les ornières et les chemins tout tracés. Mais Dieu veut nous appren­dre quelque chose de neuf, quelque chose d'inédit, justement comme le dit saint Paul "ce qui n'est pas monté au cœur de l'homme, ce que l'œil de l'homme n'a pas vu, ce que ses oreilles n'ont pas entendu" ce que nous ne saurions pas inventer ou imaginer, c'est cela que Dieu prépare pour ceux qui l'aiment. Dieu nous a choisis, Dieu nous choisit à tout instant. Si nous nous laissons choisir par Lui, alors Il nous ap­prendra ce qu'est l'amour véritable qui est ce don et cette joie, parce que c'est le secret de son cœur qu'II veut communiquer à chacun d'entre nous~pour que nous entrions dans la plénitude de sa vie et de sa joie.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public