AU FIL DES HOMELIES

Photos

 VOUS DIREZ QUE ...

Ac 4, 24 b-31 ; Mt 28, 8+11-15

Mardi de la deuxième semaine de Pâques – A

(28 avril 1981)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

 

O

 

n ne peut pas dire que cet évangile soit particulièrement inspirant pour chanter, mais il est plus particulièrement inspirant pour parler. En effet, je crois que c'est un des rares évangiles, qui nous manifeste la résurrection sous un jour tout à fait particulier. Ceux qui ont été les témoins de cette résurrection, les gardes, ont été effrayés et saisis de stupeur, et ils se sont laissé aller à la peur. Ils ont raconté ce qu'ils ont vu. Et ce qui est dramatique, c'est qu'à partir du moment où ils ont raconté ce qu'ils ont vu, à ce moment-là la réalité même des choses a été défigurée, transformée.

C'est dire que le pouvoir de l'homme, par sa parole et son mensonge est tel, qu'il peut défigurer et caricaturer même l'œuvre de Dieu, le salut de Dieu. C'est dire que l'homme a un pouvoir dans sa liberté infiniment plus grave et infiniment plus dramatique que ce qu'on pense. C'est que, à travers ce don de la parole qu'il a reçu de Dieu, il est capable de créer une sorte de mirage qui peut cacher, à ses propres yeux l'œuvre même du salut de Dieu.

C'est pourquoi cette maladie, qui n'est pas d'aujourd'hui, mais qui est vieille comme la résurrection du Christ, et qui même est plus vieille que la résurrection du Christ, n'a pas cessé de se répandre, et ne cesse pas de nos jours, de sévir encore, c'est-à-dire que, et c'est cela qui est souvent très étonnant, au sein même de ceux qu'on pourrait attendre comme des croyants, comme des témoins de cette résurrection, il se glisse toujours cette faille dramatique d'un certain mensonge de l'homme à lui-même, pour essayer de nier la brutalité avec laquelle Dieu affirme et la netteté avec laquelle il manifeste l'œuvre de son salut.

Dieu est ressuscité. Le Fils de Dieu, Jésus a été ressuscité d'entre les morts par l'amour de son Père. Il a été glorifié. C'est une réalité devant laquelle, nous nous trouvons sans mots, sans voix. Et c'est pourquoi la première proclamation chrétienne a été simplement de l'affirmer, comme cela, brutalement, sans commentaire. Quand Pierre prêche aux foules, la première chose qu'il annonce c'est : "Voilà, celui que vous aviez mis à mort, celui qui a été mis à mort par le péché du monde, Dieu l'a ressuscité." Et ensuite, on demande : qu'est-ce que cela veut dire ? Qu'est-ce qu'il faut faire ?" Et l'on répond : "Convertissez-vous, et vous serez baptisés, et vous serez réconciliés par cette mort et par cette résurrection".

Seulement voilà, il ne manque pas, dans le cœur de l'homme, cette ressource de mensonge pour essayer de trafiquer, pour essayer de défigurer et de caricaturer la réalité même de cet évènement que Dieu a réalisé. Et cela existe, dans notre propre cœur, cela existe au fond de nous-mêmes chaque fois que nous ne voulons pas accepter d'être mis brutalement face à face devant la résurrection du Seigneur. A partir du moment où nous fuyons du tombeau, il y a toujours cet espace dans lequel nous pouvons essayer de nous raconter quelque chose. A partir du moment où nous voulons fuir la présence de Dieu, il y a toujours cette possibilité d'un certain mensonge aussi pieux soit-il, par lequel on essaie de se raconter comment, après tout, les choses ont pu vraisemblablement se passer, comment, après tout, tout cela comme pour les gardes, ne nous attirera ni difficulté, ni ennui et que nous serons garantis contre les autorités publiques.

Etre chrétien, pourtant, c'est tout simplement, accepter d'être mis face à face de la Résurrection du Christ, même si cela nous fait peur, non pas à cause de la résurrection, mais à cause de nous-mêmes en face de cette résurrection. Il faut que nous acceptions de ne pas trop mélanger notre propre parole, nos propres idées, nos propres éclaircissements, nos propres explications, à ce mystère devant lequel le Christ lui-même ne cesse d'essayer de nous ramener.

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public