AU FIL DES HOMELIES

Photos

ILS ACCOMPLIRONT DES PRODIGES

Ac 4, 23-31

(13 avril 1983)

Homélie du Frère Serge JAUNET

Comme la rosée du matin

A

ccomplir des miracles, guérir les malades, prendre dans sa main des serpents, ne pas être touché par le mal d'un poison mortel qu'on aurait pu boire, tels sont les prodiges que le Seigneur promet, non pas seulement à ceux qui annonceront l'évangile, mais à ceux qui croiront, comme nous le rappelle saint Marc dans le texte d'aujourd'hui. "Seigneur, étends ta main ! Accomplis pour nous des miracles! Guéris les malades !" telle est la prière que les apôtres, Pierre et Jean, font alors qu'ils sont malmenés par les responsables de leur pays, alors qu'ils annoncent Jésus Ressuscité. Et nous voilà à dire que cela était bien beau, mais que c'était pour hier. C'étaient des miracles, des prodiges qui étaient là, pour marquer le commencement de l'Église et pour conforter, pour fortifier cette Église naissante. Cela est sans doute vrai, mais cela est-il si vrai que ce n'est pas pour aujourd'hui ? Peut-être que nous ne savons pas ouvrir les yeux. Peut-être que nous ne savons pas regarder, peut-être que nous ne savons pas assez être attentifs pour voir ces signes, pour voir ces prodiges, pour voir ces guérisons qui sont encore données à ceux qui croient, à ceux qui annoncent l'évangile.

Par un jour, comme aujourd'hui, avec le vent et le froid, l'on pourrait douter du printemps. Et pourtant celui qui sait être attentif et qui s'en va se promener à la campagne et qui regarde alentour, saura voir, ces signes du printemps, ces fleurs écloses et qui déjà embaument la nature, malgré le vent qui emporte trop vite le parfum, malgré le froid qui glace les mains et les visages. Peut-être que nous aussi, frères et sœurs, nous sommes trop attentifs aux coups de vent frais qui glacent parfois notre Église, au manque de soleil, au manque de la beauté du Christ qui rayonne sur elle, et nous faisons uniquement attention à ces aspects plutôt négatifs, sans voir les fleurs de printemps, sans voir les fruits de la Résurrection qui, déjà, jalonnent toute l'histoire de l'Église et la nôtre. Oui, encore aujourd'hui, et on pourrait donner des exemples, il y a des malades guéris. Encore aujourd'hui, il y a des démons qui sont chassés. Encore aujourd'hui, il y a des gens qu'on voudrait empoisonner et vous savez qu'il y a bien des méthodes pour empoisonner les corps et les esprits et les âmes, et pourtant ce poison ne leur fait aucun mal.

Puissions-nous savoir ouvrir les yeux, puissions-nous savoir regarder avec la foi bien fort chevillée au cœur et découvrir tous ces gestes autour de nous. Et aussi comprendre que, par nos mains, quelquefois, par nos lèvres, si nous avons assez de foi Dieu nous fera encore accomplir des prodiges.

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public