AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE JUGEMENT DE GAMALIEL

Ac 5, 34-42

(19 avril 1980)

Homélie du Frère Michel MORIN

Delphes : la sagesse du philosophe

J

e voudrais vous dire un mot très simple à propos de la première lecture des Actes des apôtres. Il me semble que c'est un texte extrêmement important pour la lucidité de l'Église et pour la tranquillité de notre foi aujourd'hui. Ce texte rapporte un évènement dont on a beaucoup parlé, qui est extrêmement présent pour nous aujourd'hui : c'est le jugement de Gamaliel. A savoir, s'il fallait faire taire les apôtres, s'il fallait les empêcher d'agir au nom du Christ. Gamaliel répond : "Si cela vient des hommes, cela disparaîtra de soi-même, si cela vient de Dieu, cela continuera et nous n'y pourrons rien ".

Dans l'Église d'aujourd'hui, nous, ou ceux qui nous regardent, nous nous demandons continuellement s'il faut aller dans tel sens, adopter telle position, réfuter autre chose. Je crois que la première attitude que nous devons avoir, c'est celle de Gamaliel. Une attitude, d'abord, de lucidité et d'attente. Car si cela vient des hommes, même s'ils sont chrétiens, si cela ne vient que d'eux, cela disparaîtra. Si cela vient de Dieu, ça continuera, et pas plus que les juifs contre les apôtres, nous n'y pourrons rien. La lucidité de l'Église en dépend et la tranquillité de notre foi. N'hésitez pas à adopter une situation qui vous trouble, tant dans la vie de l'Église que dans votre vie personnelle avec ce regard, ce jugement de Gamaliel.

C'est d'ailleurs dans l'évangile que nous pouvons retrouver tout cela. Tout ce que vous ferez pour vous-même, tout ce à quoi vous travaillerez pour "vos œuvres", cela disparaîtra. L'œuvre que vous avez à accomplir, c'est à croire dans la venue et dans la révélation du Christ. Tout le reste, comme nous le disons familièrement, nous ne l'emporterons pas en paradis, même si nous croyons que c'est la vérité. Ce que nous avons à faire dans la foi aujourd'hui, comme les apôtres hier, c'est non pas de faire nos œuvres, ce n'est pas de répandre ce que nous estimons être valable, c'est d'entrer, de plain-pied, et librement, dans l'œuvre du Christ. Cette œuvre du Christ qui a été achevée dans sa mort et sa résurrection dans le mystère pascal. Mais cette œuvre du Christ n'a pas été achevée comme un point final au bas d'une page. Elle a été achevée comme un point d'émergence, comme un point d'éclatement dans l'histoire, et la géographie de notre monde, de notre terre, et dans la nôtre personnelle. Ce que Dieu nous demande, c'est d'entrer dans l'œuvre du Christ. Et l'œuvre du Christ, c'est cette œuvre de consommation permanente du désir de Dieu pour nous qui doit rejoindre, attirer et emporter notre propre désir, qui pourrait se résumer dans ce mot de communion. Tout est achevé, tout est accompli avait dit le Christ, tout est consommé.

Dans l'eucharistie chaque jour, nous participons à cette consommation du mystère pascal, lorsque nous mangeons le corps du Christ, lorsque nous buvons le sang du Christ nous avons part à sa mort et à sa résurrection, nous avons part à la consommation de l'œuvre qu'Il est venu accomplir. L'eucharistie, c'est l'achèvement jusque dans nos propres limites de la consommation du mystère pascal. Lorsque nous participons au corps et au sang du Christ, nous sommes intégrés par sa force nourricière, à son œuvre. Et c'est Lui, et Lui seul qui peut accomplir son œuvre en nous. Cette œuvre de communion pour laquelle nous avions été magnifiquement créés, et pour laquelle nous sommes encore plus merveilleusement recréés dans la mort et la résurrection du Christ. Que la participation à la Pâque du Christ aujourd'hui, dans la lumière et le jugement de Gamaliel, nous aide à avoir une lucidité plus forte sur l'œuvre de Dieu dans le monde et en nous. Cela aura comme heureux effet d'avoir une foi plus solide, plus tranquille, plus confiante, ce dont le monde et l'Église ont tellement besoin.

 

AMEN


 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public