AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE CHRIST LUMIÈRE

Rm 14, 7-9 ; Jn 12, 44-50

Deuxième Samedi de Pâques – C

(13 avril 2013)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

La résurrection - Finsonius

F

rères et sœurs, l'évangile que nous venons d'entendre à la fin du chapitre douzième de saint Jean nous rapporte les dernières paroles que Jésus adresse aux juifs avant sa Passion. C'est pourquoi cet évangile est en quelque sorte la quintessence et le résumé de tout ce que Jésus a dit pour faire advenir le Royaume.

En effet dans ce texte, nous avons tout d'abord la suite des paroles entendes hier, à savoir que Jésus est lumière, non pas une lumière symbolique, mais une lumière personnifiée. Jésus rayonne de la présence de Dieu. Regardez le tableau de Finsonius qui représente la résurrection, vous remarquerez que la lumière jaillit de la personne du Christ, il n'est pas éclairé de l'extérieur, il est lui-même la lumière qui éclaire toutes choses.

Le texte de l'évangile continue en nous rappelant quelque chose qui est tout à fait essentiel dans l'évangile : Jésus est venu non pas pour condamner le monde, mais pour que le monde soit sauvé par lui. Ces paroles qu'il a déjà adressées à Nicodème dans la nuit, ces paroles qu'il a dites à la femme adultère, il les redit une dernière fois pour résumer toute sa mission.

Enfin, toujours dans ce texte de saint Jean, nous trouvons la clé du mystère de Jésus : il ne fait pas ce qui lui plaît, il fait ce que le Père lui a donné à faire. Toute la mission de Jésus est ce qui jaillit du cœur du Père. Le mystère de la Trinité c'est que le Père met le Fils au-delà de toute mesure et pour cette raison le Fils est plénitude du Père. Jésus tout au long de l'évangile redit cela sans cesse : "Ma doctrine n'est pas la mienne, c'est la doctrine du Père qui m'a envoyé". Ou encore : "Je ne dis pas cela de moi-même, mais je le dis comme le Père me l'a donné à dire".

C'est cette profonde communion qui existe entre le Père et le Fils qui est le nœud de la Trinité et donc le nœud de l'existence de Jésus. Jésus ne vit pas une vie autonome qui serait simplement le jaillissement de son cœur, mais Jésus est lui-même le jaillissement du cœur du Père et toutes les paroles qu'il prononce sont des paroles qui sont la vie profonde de Dieu qui rayonnent à travers le Christ et qui s'adresse à nous pour que nous devenions avec le Christ "lumière", c'est-à-dire que nous devenions ce que Père veut que nous soyons.

 

AMEN

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public