AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE MYSTÈRE DE LA GLOIRE

Ac 5-8 +12-17??? ; Jn 13, 31-35

(15 avril 1988)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS 

Thuret : Le Christ en gloire 

C

es quelques versets énigmatiques que nous venons d'entendre dans l'évangile de saint Jean inaugurent le long discours des adieux qui va du chapitre treizième au chapitre dix-septième. Ici, pour ainsi dire, le Christ donne d'abord la note en disant :"Si Dieu a été glorifié en Jésus, le Fils de l'Homme, Dieu va aussi glorifier ce même Jésus en Lui-même." Cette façon un peu difficile de s'exprimer signifie simplement, comme il l'a dit au début : "Le Verbe s'est fait chair et nous avons vu sa gloire !" au moment de l'Incarnation, de la venue de Jésus dans le monde, "La gloire de Dieu a brillé sur un visage d'homme." Et le mystère de la gloire, c'est précisément que ce secret du cœur de Dieu puisse rayonner, à travers l'humanité de Jésus, au cœur même de la création.

        Mais maintenant que Jésus s'en va vers le Père, il ajoute immédiatement : "Dieu le glorifiera en Lui-même !" c'est-à-dire que le Fils, dans son humanité, va être transfiguré au cœur même de Dieu. Et pourquoi cela ? C'est parce qu'il ajoute après qu'il va être inaccessible. On le verra quelque temps, mais après Il ne sera plus là. "Là ou je vais, vous ne pouvez venir !" Le mystère de la glorification de Jésus, le fait que son humanité devienne totalement investie de la gloire et de l'amour du Père, le retire à nos prises et à notre regard. Jésus Ressuscité n'est plus à notre disposition de la même façon qu'Il l'était parmi ses disciples ou parmi les foules de Galilée ou de Jérusalem qu'Il côtoyait.

       Mais immédiatement après, Jésus donne le précepte de l'amour mutuel : "Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres !" Pourquoi cela ? C'est pour manifester précisément où est le point de surgissement de l'amour fraternel qui constitue l'Église. Le point de surgissement de l'amour fraternel nous échappe. Il est dans le cœur même de Dieu. Il est dans le Christ glorifié et Ressuscité qui est au cœur de la Trinité. La source même de l'amour, la source même de l'existence de la charité dans l'Église, cette source nous échappe ; elle est le cœur même de Dieu.

       C'est pour cela que l'amour est radicalement un don, il n'est pas une propriété, il n'est pas quelque chose que nous pourrions gérer, il est radicalement donné par Dieu. Cet amour est "grâce", il est totalement accordé. Et l'Église ne vit que de ce don-là. L'amour de Dieu qui est donné fait l'Église. Le Christ Ressuscité, insaisissable, fait l'Église. La gloire de Dieu prend désormais cette figure de l'amour de charité qui vit au cœur de l'Église.

       C'est comme cela que, même si nous ne Le voyons plus, même si, pour l'instant, nous ne pouvons pas aller là où Il est allé, il n'empêche que la réalité même de la grâce, dans l'Église, dans les communautés chrétiennes, est la manifestation du Christ glorifié et ressuscité. Quand nous célébrons l'eucharistie, c'est cela même que nous accueillons. A travers le corps et le sang du Christ qui nous est donné, c'est le Christ glorifié en Dieu dans le Père qui se fait proche de nous, pour nous constituer dans cet amour et dans cette communion qui fait l'Église.

       AMEN


 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public