AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE CHRIST OINT

Ac 10, 34-43 ; Jn 12, 44-50

Vendredi de la deuxième semaine de Pâques – C

(16 avril 2010)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

L'onction des nouveaux baptisés

 

F

rères et sœurs, quand nous parlons du Seigneur, nous disons tout le temps : Jésus-Christ. "Christ", ce nom signifie "oint", et c'est le même sens que "Messie" en hébreu. Jésus-Christ, Jésus Messie, c'est Jésus oint. L'onction c'est ce geste qui consiste à répandre de l'huile sur la tête ou le corps de quelqu'un pour le consacrer. C'est donc l'idée de consécration qui se trouve derrière ce geste de l'onction.

Il se trouve que dans l'évangile, à aucun moment, quelqu'un ne verse de l'huile sur la tête de Jésus pour l'oindre. Il n'y a pas de moment qui soit celui de l'onction de Jésus au sens concret de ce terme. Pourtant, dès l'Église primitive, cette qualification de Christ ou de Messie s'est appliquée à Jésus. C'était une référence à l'Ancien Testament, où le roi était oint en vue de gouverner le peuple, et Dieu avait annoncé à David qu'un de ses descendants serait roi, oint, Messie.

Dans le Nouveau Testament, nous avons relativement peu de textes explicatifs de cette application du terme de Christ ou de Messie à Jésus. Nous venons d'entendre un des trois moments dans le Nouveau Testament où il nous est explicitement dit que Jésus a été oint. Dans les Actes des apôtres, Pierre parle à Corneille et à tous ceux qui sont avec lui, et qui lui ont demandé de venir pour leur enseigner la vraie voie. Pierre dit : "Vous savez ce qui s'est passé dans toute la Judée. Jésus de Nazareth est revenu en Galilée après le baptême proclamé par Jean, et comment Dieu l'a oint de l'Esprit Saint de puissance. Lui il a passé en faisant le bien et en guérissant tous ceux qui étaient tombés au pouvoir du démon. Car le Seigneur était avec lui".

Voilà donc que Jésus est proclamé oint non pas en vertu d'un rite liturgique où on lui aurait versé de l'huile sur la tête, mais il est oint par la plénitude de l'Esprit Saint que Dieu a répandu sur lui comme une huile parfumée, comme une huile qui nous imprègne. L'Esprit Saint s'est répandu au-dessus de Jésus de façon visible au jour de son baptême, c'est à cela que Pierre fait allusion dans ce texte des Actes. Par conséquent, c'est au baptême du Jourdain que Jésus quand il a reçu sur lui la venue de l'Esprit sous la forme d'une colombe, que Jésus a été oint. C'est pourquoi au cours de sa première prédication dans la synagogue de Nazareth, telle que nous la rapporte saint Luc, Jésus pourra lire le passage d'Isaïe : "L'Esprit du Seigneur est sur moi". Et Jésus proclamera : "Ces paroles s'accomplissent aujourd'hui devant vous".

C'est encore saint Luc qui nous rapportera au moment de la Pentecôte que l'Église était en prière et qu'au moment où va trembler l'endroit où se trouvaient les disciples et où l'Esprit Saint descendra sur eux. Et le texte dit : "Les rois de la terre se sont mis en campagne contre le Seigneur et contre son oint". Voilà trois passages, tous de saint Luc où l'explication nous est donnée de ce titre de Christ, Messie, de oint, donné à Jésus-Christ. Ce titre veut dire que l'Esprit Saint a été répandu par le Père sur son Fils Bien-Aimé, au baptême du Jourdain, et tout au long de sa vie.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public