AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE CHRIST RESSUSCITÉ EST DÉJÀ FORMÉ EN VOUS

Ac 10, 34-43 ; Col 3, 1-4 ; Jn 20, 1-9
Pâques - année A (22 avril 1984)
Homélie du Frère Michel MORIN

Il est passé dans notre chair humaine, dans notre souffrance et dans notre mort. Il les a laissées revêtues de splendeur et de beauté divines. Ses traces ne sont pas perdues, elles n'ont pas disparu au hasard des fluctuations de l'histoire, ses traces sont toujours là, empreintes de lumières, dans notre monde. Ses traces Lui-même les a construites comme un gué solide à travers le fleuve de notre vie et de notre monde pour ceux qui veulent le suivre dans sa gloire. Le Christ est ressuscité dans la chair humaine, comme tout humain, Il est mort et Il a été enseveli, mais comme Dieu Il est ressuscité d'entres les morts. Son tombeau est vide, vide de sa chair, rempli de sa gloire. Il nous faut croire, aujourd'hui, au témoignage de ceux qui ont vu et qui ont cru. Il nous faut croire, aujourd'hui à la proclamation de l'apôtre Pierre : "Il est ressuscité Celui qu'ils ont fait mourir en le suspendant au bois du supplice. Il est ressuscité car Dieu était avec Lui ; ressuscité pour le pardon de vos péchés, ressuscité pour que vous puissiez, vous aussi, ressusciter dans la souffrance de sa mort, dans les ténèbres de sa solitude".

       Vous êtes venu ce matin, célébrer la Pâque éternelle de Jésus, le passage réel et définitif de Dieu dans notre monde d'hommes, le passage réel et définitif de la lumière dans notre monde de ténèbres, le passage réel et définitif de l'amour éternel dans notre monde égoïste et temporaire. Sa Pâque ou sa mort et sa Résurrection sont comme le baiser de Dieu donné à notre terre endormie dans son péché, dans sa tristesse et sa mort, comme tout baiser, c'est un appel à la tendresse, à la vie, à l'espérance, à la charité, et parce qu'il vient de Dieu, c'est un appel à la foi en Dieu. Cette foi, nous la célébrons aujourd'hui en confessant publiquement que le Christ est ressuscité d'entre les morts et qu'Il ne meurt plus, quelle que soit l'opinion des hommes sur sa vie. Nous avons célébré cette espérance qui vient de Dieu, en déposant le Christ, au jour du vendredi Saint, dans notre propre mort humaine, espérance qui vient de Dieu et qui a brisé tous les liens de la mort et purifié toutes les erreurs humaines et a remis sur le chemin de la vérité toutes nos errances. Nous avons célébré la charité de Dieu en recevant, au jour du jeudi saint, le corps et le sang du Christ livré par amour pour nous, jusqu'à la fin du monde. La foi, l'espérance et la charité, les fondements même de notre vie chrétienne, nous les avons célébrés en cette Pâque parce qu'en sa Pâque le Christ nous les a donnés comme don fait par Dieu aux croyants de tous les temps.

       Venir ce matin dans l'église c'est recevoir avec elle comme un irremplaçable trésor, l'unique témoignage des apôtres qui ont vu le Christ dans sa chair ressuscitée, qui l'ont touché, qui ont mis leurs mains dans ses blessures, et ont mangé avec Lui. Vous êtes venus dans cette église pour retrouver les racines profondes et vivifiantes de notre vie chrétienne. Vous êtes venus dans cette église pour retrouver et laisser revivre en vous les raisons fortes et purifiantes de votre vie chrétiennes. Alors comme saint Paul nous le disait tout à l'heure : "Cherchez les choses d'en haut, recherchez les choses du ciel" ! laissez-vous attirer par ce Christ de splendeur et de lumière qui vient vous tirer de vos enfers, de vos tristesses de vos soucis, de vos solitudes, et de vos morts. Car notre solitude n'est plus la solitude puisque Dieu est venu y descendre. Notre mort n'est plus la mort, puisque Dieu est venu l'épouser pour la vivifier et la rendre féconde. Et nous sommes enfants, dans la mort du Christ renés dans sa Résurrection.

       Frères et sœurs, le grand drame de notre monde et peut-être intimement le vôtre, ce ne sont pas ses crises, ses difficultés économiques, ses contradictions politiques. Le grand drame du monde c'est le manque de foi de ceux à qui le Christ s'est révélé. La grande maladie du monde, c'est le manque d'espérance des croyants que nous sommes. La sécheresse et la mort du monde, c'est le manque d'amour dans notre vie de chrétiens, nous qui croyons au Bien-Aimé, mort et ressuscité pour nous. Voilà pour quelle guérison le Christ a vécu le drame de la Passion, voilà pour quel renouvellement Il est ressuscité. Voilà pourquoi nous sommes ici, confessant notre foi au Christ. "Recherchez les choses d'en haut". Renouvelez en vous ce matin, ou laissez l'Esprit Saint renouveler en vous le don que vous avez reçu au jour de votre baptême, ce don qui vous a fait entrer dans la foi, ce don qui vous a imprégnés de l'amour de Dieu, ce don qui vous conduit dans l'espérance, même si la nuit tarde, même si la nuit est longue, le jour vient, car le Christ est aussi fidèle aux hommes que le soleil est fidèle au jour. Oui, ce Christ que nous célébrons est là, endormi dans nos cœurs.  Et il lui faut ressusciter, rouler la pierre de votre cœur pour que sa lumière éclate, pour que son espérance vous vivifie, pour que cette foi vous fortifie et qu'enfin vous viviez dans l'amour de Dieu. Alors votre cœur et votre vie seront comme son jour, jour d'allégresse et jour de joie. Alors vous redeviendrez, comme Il l'a promis, fils de la lumière. Vous êtes la lumière du monde ! Pourquoi sommes-nous si ténébreux ?

       Nous sommes l'espérance du monde ! Pourquoi buvons-nous souvent la lie du désespoir de ce monde ? Nous sommes l'amour du monde ! Pourquoi savons-nous si peu aimer, nous qui avons le don généreux et jamais calculé de l'amour éternel de Dieu pour chaque homme et pour l'humanité tout entière ?

       Frères et sœurs, Christ ressuscité est en vous, Il a marqué de son sceau de lumière votre cœur et votre chair, au jour de votre baptême. Il vient nourrir en vous cette vie divine par l'eucharistie d'aujourd'hui. Le Christ est déjà en vous, laissez-le grandir. Qu'Il devienne, pour vous immense, qu'Il soit pour vous, rires, exaltations, plénitude de joie, que personne ne viendra vous enlever, mais que beaucoup viendront partager. Car si vous êtes un ami du Christ, si petit que vous soyez, beaucoup viendront se réchauffer et s'éclairer à cette lumière que vous porter dans votre cœur, parce qu'ils savent, parce qu'ils pressentent que c'est la lumière même de Dieu.

       Le Christ est ressuscité, mais vous êtes ressuscités, vivez de cette Résurrection, laissez les bandelettes de vos doutes et de vos incertitudes, laissez le suaire de vos peurs et de vos craintes, roulez les pierres de vos indifférences et marchez sur cette terre dans les traces qu'Il vous a laissées. Marchez vers sa lumière et vous le verrez, alors avec Lui vous vivrez.

 

        AMEN


 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public