AU FIL DES HOMELIES

Photos

LES PAROLES ET LE GESTE DE L'AMI

Ac 3, 1-10; Lc 24, 13-35

Mercredi de la semaine de Pâques – C

(14 avril 2004)

Homélie du Frère Yves HABERT

 

C

e récit bien connu des disciples d'Emmaüs, ce récit programme, ce récit qui fonde aussi toute l'expérience de l'Église dans l'écoute de la Parole, la fraction du pain, qui fonde cette expé­rience que l'Église fait chaque jour du Ressuscité. Ce récit se déroule dans une auberge, sur un chemin dans la rencontre de ces deux hommes.

Dans tous ces récits que nous entendons pen­dant cette semaine, ces récits d'apparitions du Ressus­cité, c'est le seul où il y a deux personnes. Marie-Ma­deleine à qui Il apparaît au matin, quand elle le prend pour le jardinier, Marie-Madeleine l'amoureuse, qui veut étreindre celui que son cœur aime, il y a les apô­tres qui sont réunis, Jésus apparaît, huit jours plus tard, quand Il revient, Thomas est là, il touche, il croit, il y a là comme une sorte d'expérience d'Église, comme les fondements de l'Église, comme en une visée sacramentelle de l'expérience de la Résurrec­tion. Il y a aussi l'expérience que fait Paul sur son chemin de Dams, le persécuteur qui est retourné, à l'inverse de l'amoureuse. Il y a l'expérience des cinq cents frères à la fois dont parle saint Paul dans sa lettre aux Corinthiens et qui eux aussi font l'expé­rience du Ressuscité, comme s'il fallait racheter cette foule qui avait crié à mort, et là c'est toute une foule qui confesse et croit.

Mais ici, Il apparaît à deux hommes, deux compagnons, deux amis. C'est assez étonnant parce qu'on a l'expérience amoureuse de sainte Marie-Ma­deleine, on a l'expérience d'une foule, et là, on a l'ex­périence d'une amitié qui est tout d'un coup éclairée. C'était une amitié qui était impuissante à trouver du sens, une amitié impuissante à trouver une raison de vivre, d'espérer, de croire, d'avancer à nouveau. Peut-être une amitié, qui du fait de la mort, du fracas de la Passion, de toute cette expérience bouleversante qu'ils venaient de vivre, était impuissante à reconnaître. Leurs yeux à tous les deux sont bouchés. D'un ami, j'attends une révélation, d'un ami, j'attends qu'il me conduise plus loin, d'un ami, j'attends qu'il me dise une parole très simple, je reconnais la voix de l'ami et je continue la route, et je trouve de nouvelles raisons de vivre, de croire et d'espérer, mais là, cette amitié est comme refermée sur elle-même par la mort. Il faudra une intervention du Christ qu'ils ne reconnaissent pas, il faudra l'intervention de ce troisième pour que cette amitié puisse devenir le lieu d'une révélation. Cela interroge toutes nos amitiés. Est-ce qu'elles sont refermées sur elles-mêmes, ou bien est-ce que nos amitiés sont aussi ouvertes à ce monde de la grâce, à ce monde du Ressuscité, à ce monde de l'espérance ? Est-ce que nos amitiés sont visitées par le Ressuscité ? D'un ami, j'attends une révélation et le Christ va opérer cette révélation à travers des mots et à travers un geste. Des mots, en rappelant tout ce long cheminement, quelquefois l'amitié a besoin aussi de reprendre un cheminement très ancien, l'amitié a besoin de fondements, surtout après une épreuve, et l'amitié a besoin de gestes aussi. C'est le geste de l'eucharistie, mais c'est le geste aussi de l'ami. Et ils le reconnaissent à ce geste. Quand nos paroles sont impuissantes, le Christ nous partage ce geste, quand nos paroles sont impuissantes à donner du courage, du réconfort dans l'épreuve, il y a le geste de l'ami. Nous-mêmes, nous avons expérimenté cela dans ces périodes d'épreuves, comment l'ami d'un geste, nous a rendu courage, force, espérance. C'est un peu cela aussi l'eucharistie, c'est ce geste de l'amitié, ce geste du pain rompu, ce geste qui nous redonne ce courage, qui nous fait parfois revenir à rebrousse-poil, qui nous fait revenir à ces amis que nous avons quitté à cause de l'épreuve.

Demandons justement que nos amitiés soient fécondées ainsi par la présence du Ressuscité, qu'elles soient des lieux d'une sorte d'épiphanie de cette amitié que Dieu nous donne.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public