AU FIL DES HOMELIES

Photos

RECEVEZ L'ESPRIT SAINT !

Ac 13, 16+26-37 ; Mt 28, 16-20

Samedi de Pâques – A

(17 avril 1993)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

 

A

travers cette conclusion de l'évangile de saint Matthieu, c'est tout le mystère de la résurrection de Jésus qui nous est manifesté dans sa dimension universelle, cosmique. L'acteur principal de la résurrection de Jésus, comme l'affirme saint Paul, c'est le Père qui a ressuscité son Fils, par l'Esprit Saint. L'Esprit qui est le souffle et la vie de Dieu a été donné par le Père à l'humanité de Jésus qui avait été offerte au Père, qui était morte, qui avait été déposée dans un tombeau. Et pour la première fois dans l'histoire de l'humanité l'Esprit a déployé dans une chair d'homme la plénitude de ses capacités d'Es­prit divin, c'est-à-dire non seulement de faire vivre un homme sur cette terre (ce qu'avait fait le souffle de l'Esprit au moment de la création de l'homme en lui insufflant une haleine de vie, ce qui avait été à plu­sieurs reprises le signe de l'action de Dieu lorsque des morts avaient été ressuscités pour vivre sur cette terre), mais ici, dans la personne de Jésus, dans la chair de Jésus, l'Esprit souffle, ressuscite cette chair, la divinise pleinement et définitivement. Désormais, une réalité de notre monde réside dans le cœur de la Trinité. Voilà ce qu'est le mystère de la Résurrection. C'est le fait qu'une humanité en tout point comparable à la nôtre, par la puissance de l'Esprit, est entrée dans le cœur même, dans la vie de la Trinité.

Et à travers cette humanité de Jésus, par cette humanité de Jésus, l'Esprit va accomplir définitive­ment son œuvre dans toute l'humanité de tous les temps. Et quand Jésus dit : "Voici que Je suis avec vous tous les jours jusqu'à la fin du monde ! Tout pouvoir m'a été donné au ciel et sur la terre !" Il veut dire exactement ceci : L'humanité personnelle qu'Il avait et qui est ressuscitée par l'Esprit devient le lieu et le moyen de communication de la plénitude de cette vie divine au monde entier, à l'humanité tout entière. Et c'est pour cela qu'Il est avec nous jusqu'à la fin du monde. C'est-à-dire que le Christ est partout là où vivent les hommes, et l'Esprit continue, achève le plan créateur de Dieu, continue, achève l'œuvre de la Résurrection de Jésus dans son corps qui est l'Église. Et Il commence cette œuvre de résurrection dans le corps de l'humanité tout entière en la tournant secrètement mais réellement vers le Royaume.

Autrement dit, cette Pâque, notre Pâque s'achève par cette méditation sur le rôle de l'Esprit. Elle nous ouvre directement au mystère de la Pente­côte qui est cette effusion de l'Esprit sur l'univers en­tier. Elle nous ouvre au mystère du Royaume de la fin des temps c'est-à-dire de l'accomplissement, jour après jour, dans nos vies, dans notre histoire, de la plénitude du salut de Dieu par l'Esprit. En commu­niant, comme nous allons le faite tout à l'heure, nous recevons le corps du Christ c'est-à-dire le vecteur, le moyen de communiquer l'Esprit de Dieu, nous rece­vons la semence de la vie éternelle, nous recevons le gage de notre appartenance au Royaume de Dieu, nous recevons le début de l'œuvre de l'Esprit en nous, œuvre qui a commencé au baptême et qui s'achèvera à notre mort, lorsque nous serons avec Dieu et qu'Il sera, par son Esprit, Dieu tout en tous.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2020 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public