AU FIL DES HOMELIES

Photos

SÉPARATION ET COMMUNION

Ga 3, 23-28 ; Jn 15, 1-8

Jeudi de la quatrième semaine du temps pascal – C

(24 avril 1986)

Homélie du Frère Jean-François NOEL

 

L

orsque frère Daniel a développé au cours de la conférence sur les Actes des apôtres l'idée de la séparation et de la communion, il y a eu comme un éclair en moi. En effet, pour nous-mêmes dans notre vie de chrétiens, il y a comme deux ordres, non pas qui s'opposent mais qui se succèdent. Le premier c'est l'ordre de la séparation. Lorsque Dieu a créé le monde, Il l'a créé en séparant soigneusement les choses les unes des autres et chacune a pris sa place "selon son espèce". Puis, la grande histoire du salut, la grande histoire de Dieu a provoqué la communion et le rassemblement d'un peuple Et chaque homme est appelé à adhérer à ce peuple choisi par Dieu, afin que l'humanité tout entière soit un jour rassemblée en son sein.

Deux ordres, deux registres qui se succèdent, le premier celui de la séparation, de la mise en ordre, celui finalement de l'harmonie comme on met en place les instruments dans un orchestre symphonique. On leur apprend à jouer chacun à leur moment et non pas quand ils le désirent. Ensuite vient le moment propre de la symphonie qui est le moment où le chef d'orchestre lève la baguette. Et effectivement les ins­truments commencent à jouer ensemble mais selon un ordre établi auparavant. La communion est alors réali­sée mais selon un ordre profondément inscrit en cha­que chose, où chaque chose garde et ne perd pas son secret et son caractère.

Nous vivons finalement sur ces deux registres et la raison de notre présence chaque jour ou chaque dimanche à la messe ne vient pas de nos bons senti­ments, sinon il y a longtemps qu'il y aurait des morts ou que nous serions tous séparés, fâchés les uns contre les autres, car les bons sentiments ne suffisent pas à nous rassembler. Autre chose nous rassemble, autre chose fait de nous une communion, une com­munauté vivante, c'est l'amour même de Dieu qui nous unit. Nous arrivons tous ici, avec des soucis, des peines, des joies très différentes, et nous les déposons ensemble dans cette unité vivante que nous consti­tuons comme communauté. Et c'est bien là le mystère de ce que nous sommes réellement en Église. C'est que, séparés que nous étions, et de nouveau rassem­blés, nous sommes devenus une union féconde. Notre communion vécue, vécue en Église par le sacrement qui nous rassemble et par l'amour du Christ qui conti­nue à grandir en nous, cette unité explose de fé­condité. Et c'est cela qui, effectivement, est merveil­leux à vivre. C'est que, au-delà de nos bons senti­ments, des aléas de la vie de chaque jour, qui ne sont pas toujours très drôles, des gens qui meurent, d'au­tres qui naissent, quelque chose d'autre comme cette éternité prend naissance, grâce à nous, mais à cause de nous ici rassemblés.

Ainsi cette idée de la séparation et de la communion est comme un trait révélateur qui traverse toute l'histoire du salut et donc toute notre histoire. J'entendais l'autre jour la mère d'un enfant handicapé qui rapportait cette chose assez révélatrice : son en­fant avait le sentiment d'être en morceaux. Cet enfant avait un handicap assez grave et vivait le morcelle­ment de lui-même à cause de son handicap dans la relation ou d'un handicap plus physiologique. A un autre niveau, nous avons nous aussi à vivre ce ras­semblement de ces morceaux et c'est le Christ Lui-même qui sert de ciment.

Je vous laisse sur une image, c'est celle de la vigne, de la vraie vigne et des sarments. De fait les sarments ne sont vivants que lorsqu'ils sont greffés et dépendants de la vigne et c'est bien là que nous réali­sons que nous constituons un organisme vivant, mais qui dépend infiniment de Jésus-Christ Lui-même. Et c'est ainsi que notre union est fécondante en ce sens que nous ne pouvons vivre que par le Christ. Ainsi nous pouvons dire comme saint Paul : "Ce n'est plus moi qui vis" mais nous vivons avec Lui et à cause de Lui, en Lui le Christ.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public