AU FIL DES HOMELIES

JE SUIS LE BON PASTEUR

Ph 3, 7-14 ; Jn 10, 11-18

Mercredi de la quatrième semaine de Pâques – A

(5 mai 1993)

Homélie du Frère Michel MORIN

 

J

e suis le bon Pasteur !" Pour Jésus ce n'est pas un titre qu'Il se donne pour se situer socialement par rapport à son entourage. Ce n'est pas non plus une fonction qu'Il veut se donner pour qu'on le reconnaisse dans la façon efficace et bonne de la ré­alité. Il ne s'agit pas non plus d'abord pour Lui de signifier comment Il va conduire l'humanité. Si ce dernier aspect n'est pas étranger à ce titre, il est ce­pendant secondaire.

Ici par cette appellation "très contrôlée" que Jésus se donne, Il veut nous ouvrir à deux aspects de son mystère, l'aspect de la connaissance et l'aspect du don, dans deux dimensions nécessaires l'une à l'autre, vues de notre côté. "Comme le Père Me connaît, Je connais mes brebis ! et elles connaissent ma voix". C'est le premier rapport de connaissance. Jésus dit Lui-même, dans l'évangile : "Ce que J'ai appris de mon Père, Je vous l'ai fait connaître. Ma volonté, c'est de faire ce que j'apprends du Père !" Lorsque Jésus se dit le "bon pasteur", Il veut donc nous signi­fier que s'il y a conduite de sa part, elle est d'abord de nous permettre d'entrer dans la connaissance de Dieu. Cette connaissance qu'Il est Lui-même sur la terre, cette connaissance qu'Il est venu ouvrir à l'intelli­gence, au cœur et à la vie des hommes.

Le deuxième aspect c'est celui du don. Et ce­lui-ci n'est pas fortuit. Il ne s'agit pas d'ajouter une dimension caritative à ce qui serait simplement de l'ordre intellectuel, de l'esprit. Le Christ ne fonctionne pas de cette façon trop voltairienne, trop rationaliste. D'ailleurs Lui-même le signifie dans cet évangile. Il est venu donner sa vie pour ses brebis, mais cette vie qu'Il donne, Il l'a reçue du Père, en tant que Fils éter­nel, en tant que réceptacle de l'amour que le Père en­gendre de façon infinie et éternelle dans son être di­vin.

Connaissance et don. Et nous voyons là que, pour le Christ, c'est cela qui doit conduire le troupeau, qui doit construire un seul troupeau. "Il y aura un seul troupeau et un seul pasteur". A quelle condition ? Si les brebis écoutent ma voix. Et la voix du Christ n'est pas simplement sa parole. C'est le fait qu'Il est le seul à avoir la connaissance parfaite du Père parce qu'Il est le Fils unique et que cette vie et cette connaissance, Il l'a livrée, Il l'a donnée, Il l'a largement répandue.

Ainsi c'est bien cette connaissance et ce don caractéristique du Fils par rapport à son Père et par rapport à nous qui sont les liens et en même temps les exigences-clé de l'unicité du troupeau. Nous ne trou­vons pas notre unité dans le fait de nous ressembler, Dieu merci ! ni de penser la même chose, ni de nous retrouver sur une sorte de base commune, de connais­sance religieuse, d'action humanitaire. D'autres en sont capables. Mais nous trouvons cette unité dans le fait d'entrer dans cette connaissance unique du Père et du Fils et d'y entrer par le chemin du don que le Christ Jésus a fait de cette connaissance, de cet amour, à travers sa mort et sa résurrection pour nous. C'est pourquoi Jésus peut dire qu'Il n'est pas un mer­cenaire car si le mercenaire fuit c'est qu'il ne donne pas sa vie pour ses brebis. Et pourquoi cela ? Parce qu'il ne les connaît pas.

Dans le passage de l'épître aux Philippiens, saint Paul nous redit avec la force de son talent : "Je considère que tout est perte, dépouillement", c'est l'aspect du don "au regard de ce bien suprême qu'est la connaissance de Jésus-Christ mon Seigneur. Alors je peux tout considérer comme de l'ordure. Il s'agit de Le connaître, Lui, et la puissance de sa résurrection" c'est-à-dire le connaître dans le don qu'il nous a fait de sa vie."

Que cette connaissance, que ce don que nous recevons inlassablement de l'eucharistie, l'offrande du Bon Pasteur pour unifier chaque brebis avec le Père et le troupeau tout ensemble avec le même Père, que ceci soit notre énergie pour que nous ne regardions pas en arrière le chemin déjà parcouru, mais qu'elle soit l'énergie de notre élan vers le but, en vue du prix attaché à l'appel d'en haut que Dieu nous adresse par Jésus-Christ.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2020 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public