AU FIL DES HOMELIES

 ENNEMIS DE LA CROIX DU CHRIST

Ph 3, 17-21 ; Jn 12, 44-50

(8 mai 1982)

Homélie du Frère Michel MORIN

Saint Jean de Malte : Croix pascale

A

 

rrêtons-nous un instant sur ce passage de l'épître aux Philippiens qui a servi de première lecture, et spécialement sur deux expressions. La première c'est que Paul affirme que : "il y a beaucoup d'ennemis de la croix du Christ" que beaucoup se conduisent en opposants à la loi du Christ. Et quelques versets auparavant, dans cette même épître, il désignait des ennemis de la croix du Christ en disant ceci : "Prenez garde aux chiens. Prenez garde aux mauvais ouvriers. Prenez garde aux faux circoncis."

Les ennemis de la croix du Christ, saint Paul les connaît bien car il en a fait partie, lorsque lui-même combattait, persécutait l'Église du Christ, lorsque lui-même au nom d'une application rigoriste de la Loi, et avec tout le zèle qui le caractérise, s'opposait au message de la foi, s'opposait à l'annonce de la Résurrection et s'opposait à la vie des premières communautés chrétiennes.

Ces ennemis de la croix du Christ ce sont ceux qui, comme il le dit lui-même, ne vivent que de la chair, que de leur ventre. Ceci pour dire qu'ils vivent uniquement et ils mettent leur justice et leur confiance dans cette conception de la Loi bien trop humaine pour être vraie, qui est trop pratique, trop fondamentaliste pour être vraiment spirituelle. Cette conception qui prend la Loi, non pas comme guide et comme pédagogue, mais comme Maître. C'est cela ceux qui se conduisent en "ennemis de la croix du Christ".

Et Paul ajoute cette autre expression : "Devenez, à l'envi, mes imitateurs". Et cet élément-là est biographique. On pourrait comprendre cela comme un orgueil démesuré ou comme un paternalisme désuet. Il n'en est pas ainsi. "Devenez mes imitateurs" car, d'ennemi de la croix du Christ que j'étais, je me suis laissé saisir par cette croix du Christ pour qu'elle puisse changer mon cœur, changer ma vie. Et il fait ici écho à sa conversion sur la route de Damas, où partant pour persécuter l'Église, il y entrera, aveugle, pour y être baptisé dans l'Église. "Soyez et devenez mes imitateurs" non pas à cause de moi-même, non pas à cause de ce que j'ai fait ou de ce que je suis, mais parce que le Christ vit en moi. Devenez mes imitateurs comme moi-même j'imite le Christ qui m'a saisi, qui m'a retourné vers son Royaume.

Alors, à ce moment-là, des deux voies qui nous sont proposées, celle qui conduit à la mort et celle qui conduit à la vie, il n'y a pas d'hésitation à avoir et il suffit de suivre l'exemple de Paul, de se laisser saisir par cette lumière du Christ, de se laisser saisir par la croix du Christ et d'attendre son retour, ce retour qui est le but de notre espérance et qui donnera à notre vie, qui donnera à notre choix sa réalité fondamentale, sa réalité dernière, celle de participer, tout entier au corps de gloire du Christ par la transfiguration de notre corps de misère.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2018 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public