AU FIL DES HOMELIES

Photos

LA LOI NOUVELLE

Rm 9, 31-39 ; Jn 12, 44-50

Vendredi de la quatrième semaine de Pâques – A

(18 mai 1984)

Homélie du Frère Daniel BOURGEOIS

L

 

e Père qui m'a envoyé m'a Lui-même commandé ce que j'avais à dire et à faire connaître, et je sais que son commandement est vie éternelle." Lorsque Jésus dit ces paroles aux juifs qui l'écoutent, c'est quelques jours avant sa Pâque, et c'et le moment où Il sent que, dans le cœur de ceux qui l'entourent, le refus de sa Parole et de sa Lumière va le conduire Lui-même, Jésus, à la mort. C'est pourquoi, dans une sorte d'ultime sursaut de sa prédication, Il propose à ce peuple, de la façon la plus claire possible, le sens de sa mission.

Jésus explique qu'en étant venu parmi les hommes, ce n'est pas sa propre volonté qu'Il a faite, mais c'est la volonté du Père, c'est le commandement du Père. C'est-à-dire, pour ces juifs qui mettent tout leur zèle et toutes leurs forces à vivre selon la Loi, Jésus explique ce qu'est ultimement la Loi. La Loi c'est le commandement du Père, c'est la parole du Père qui appelle, qui invoque, qui appelle l'homme à être définitivement lui-même. C'est pour cela que Dieu avait donné le décalogue à Moïse. La Loi c'est le chemin qui avait été donné au peuple pour trouver la plénitude de son humanité. Et voici que Jésus dit à ce peuple, qui connaissait déjà ce chemin de la Loi. Maintenant, la Loi que le Père a donnée au Sinaï c'est Moi qui la vis en plénitude car tout ce que j'ai fait parmi vous, c'est le commandement du Père, c'est la Loi. C'est mon Père qui m'a donné ce commandement de me manifester à vous, de révéler sa Parole. Par conséquent, j'ai été à la fois, votre nouveau Moïse et les Tables de la Parole de Dieu, gravée non plus dans la pierre mais dans la chair.

C'est extraordinaire que le Christ, à ce moment-là, se donne comme la Loi Nouvelle. C'est le commandement du Père, vivant en personne, en chair et en os, au milieu d'eux. C'est le commandement du Père gravé dans la chair de ce peuple, gravé dans la lignée de David, gravé dans le peuple d'Israël. Mais ce n'est pas que cela, car le Christ dit immédiatement : "Son commandement est vie éternelle." C'est-à-dire Il est vie éternelle non seulement pour Moi qui suis de toute éternité auprès de Dieu, mais Il est vie éternelle pour vous, car si maintenant le Père donne la Loi Nouvelle, c'est pour que toute l'humanité soit inscrite dans cette Loi Nouvelle. Et le sens profond de ce que le Christ va vivre en donnant sa vie sur la croix et en ressuscitant, Il fait voir, de façon éclatante, ce qu'est le commandement du Père. C'est aller au Père : "Viens vers le Père".

Et tout homme est désormais appelé à vivre ce commandement, qui est un commandement unique car le seul commandement que nous ayons c'est Jésus-Christ. C'est cela la Loi dans son accomplissement définitif. Ce n'est pas moins exigeant que la Loi ancienne, que la Loi donnée par Moïse. La Loi ancienne donnée par Moïse dressait, à chaque moment du comportement humain, un certain nombre de points de repère, de bastingage et de garde-fou, pour ne pas s'égarer d'un côté ou de l'autre dans le chemin à la recherche de Dieu. Maintenant ce ne sont plus simplement des barrières qui sont posées, c'est la vigilance de quelqu'un qui est Dieu Lui-même, qui se fait, pour ainsi dire, Loi, commandement, mais non plus commandement de l'extérieur, mais commandement au plus intime de notre chair, de notre cœur et de toute notre vie.

Si nous vivons comme chrétiens, c'est parce que nous avons reçu, sans le mériter aucunement, la plénitude de la Loi Nouvelle. Et la seule Loi c'est de donner notre vie comme le Christ l'a donnée sur la croix, et d'accueillir la vie de Dieu, comme le Christ l'a reçue du Père, au jour de sa Résurrection. Voilà la plénitude de la Loi et des prophètes, voilà la plénitude de la présence du Christ au cœur de notre vie.

Que cette eucharistie, où nous recevons la Loi Nouvelle dans la chair et dans le sang du Christ, nous aide à vivre vraiment de la vie éternelle que le Christ est venu nous proposer et que tout ce que nous pouvons dire ou faire, ce ne soit pas nous qui le fassions ou le disions, mais que ce soit le Christ qui agisse en nous, le Christ Lui-même étant dans notre vie, dans notre cœur et dans notre désir, le commandement et la volonté du Père.

 

AMEN

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public