AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE DON GRATUIT DE L'ESPRIT AU BAPTÊME

Tt 3, 4-7 ; Jn 16, 5-11

(16 mai 2002)

Homélie du Frère Christophe LEBLANC

Saint Jean de Malte : baptême de Virginie

A

ujourd'hui les textes continuent à nous préparer à la venue de ce coup de tonnerre qui va retentir dans un ciel calme et serein, le coup de tonnerre du don de l'Esprit aux hommes. Ce coup de tonnerre n'est pas quelque chose d'uniquement extérieur, mais cela pénètre dans la plus grande intimité de l'homme, je veux parler de sa vie selon l'Esprit, je veux parler de la morale et des actes des hommes. D'une certaine manière, le texte de Tite que nous avons entendu tout à l'heure donne exactement la place de l'Esprit dans le baptême. Il nous est dit ceci : "Il nous a sauvé par le bain de la régénération et de la rénovation dans l'Esprit Saint". On y découvre la place essentielle de l'Esprit dans le baptême. Parfois nous voyons le baptême comme un acte, un rite d'entrée dans une communauté. On pourrait comparer cette liturgie à ce qu'on peut trouver dans d'autres communautés humaines où à certains âges de la vie, les personnes vont entrer dans un autre cercle, les adultes dans une confrérie.

Ici, ce qui est dit et rappelé, c'est que le baptême n'est pas tellement l'entrée dans un cercle d'initiés que véritablement le don de l'Esprit fait à chaque homme. Et comme un rebondissement, je dirais que ce don de l'Esprit donné à chaque homme va porter des fruits dans la vie de cet homme. Ainsi, dans ce texte de Tite, nous est dit non seulement la place de l'Esprit dans le baptême, mais aussi la place de l'Esprit dans la morale chrétienne. Là aussi, nous avons très souvent tendance à réduire la morale chrétienne à des obligations, comme si l'origine de la morale tiendrait dans le fait de poser des gestes sur le mode : il faut !

Or, le texte dans l'épître à Tite nous dit bien que comme le baptême et l'Esprit sont un don. Ils sont donnés à l'homme, de même la vie chrétienne n'est pas fondée sur une morale d'obligations mais aussi sur le don de cet Esprit Saint. Je crois que cet Esprit Saint donné au moment du baptême, ce qu'il appelle la régénération se fait d'une manière plus aiguë si on lit le petit passage qui précède celui que nous avons lu. Juste avant, l'auteur nous dit : " Nous aussi, nous étions naguère des insensés, des rebelles, des égarés, esclaves d'une foule de convoitises et de plaisir, vivant dans la malice et l'envie, odieux et nous haïssant les uns les autres". Ce texte fait écho au texte des Romains que nous avons entendu, il y a quelques jours, dans lequel on nous disait que " mourir pour un homme juste,"  d'accord, peut-être, mais pour un pécheur, certainement pas.

Ce qui nous est rappelé ici et tout au long de cette semaine, c'est le don gratuit de cet Esprit Saint, de la miséricorde de Dieu qui n'est pas fondée sur les œuvres des hommes, mais sur une pure gratuité. Cette miséricorde est pure grâce, et elle se manifeste par le don de cet Esprit Saint donné au baptême. Quels en sont les fruits ? L'auteur de l'épître nous le dit, un peu plus loin : "Mais le jour où apparut la bonté de Dieu, elle est sûre cette parole, et je tiens à ce que sur ce point, tu sois catégorique, afin que ceux qui ont placé leur foi en Dieu aient à cœur d'exceller dans la pratique du bien." Il nous est rappelé ici qu'exceller dans la pratique du bien, est une conséquence et un fruit du don de l'Esprit. La morale chrétienne, poser un acte juste, rechercher, exceller, désirer faire le bien, n'est pas pour acquérir l'Esprit Saint, cette vie divine ni cette miséricorde, mais au contraire, l'acte bon que je pose avec ce désir d'exceller, vient de ce que j'ai reçu l'Esprit au baptême.

Cette vue de l'Esprit est très importante pour comprendre véritablement la morale chrétienne. Non pas poser un acte juste pour acquérir quelque chose, et là aussi, comme il dit au début de son texte : "Les œuvres de justice que nous n'avons pas à acquérir, mais au contraire ayant reçu cet Esprit Saint au baptême, nous sommes alors entraînés par ce fleuve qui nous pousse à poser ces gestes et ces actes justes qui nous font exceller".

Frères et sœurs, dans ce temps qui nous prépare à la réception de l'Esprit Saint, prions Dieu, afin que notre vie chrétienne ne soit pas tournée vers le désir d'acquérir des actes justes, mais au contraire de demander à Dieu d'être régénérés dans l'Esprit afin que nous vivions de ce don qu'il nous fait.

 

AMEN

 

 
Copyright © 2020 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public