AU FIL DES HOMELIES

Photos

LE DÉPART DU CHRIST

Tt 3, 4-7 ; Jn 16, 5-11

Jeudi de la septième semaine de Pâques – A

(8 mai 2008)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

F

rères et sœurs, "Je m'en vais vers celui qui m'a envoyé et la tristesse remplit vos cœurs".

L'Ascension du Christ, son retour auprès du Père, la présence de l'humanité du Christ au cœur même de la Trinité a aussi un aspect par lequel nous sommes éprouvés, car le Christ venu sur la terre, ce Christ qui est Dieu lui-même, le Verbe dont saint Jean nous dit que nous avons pu le voir de nos yeux, l'entendre de nos oreilles et le toucher de nos mains, en tout cas, les hommes qui sont les témoins de son Incarnation, l'ont vu, l'ont touché, l'ont entendu, ce Christ ne fait plus partie de notre monde, il est retourné auprès du Père et c'est pourquoi Jésus dit à ses disciples : "Parce que je vous ai dit cela, la tristesse remplit votre cœur".

Mais le mystère rebondit en quelque sorte : "Je vous dis la vérité, il est bon pour vous que je m'en aille". Cette absence de Jésus, ce retour du Verbe auprès du Père est le commencement d'une étape nouvelle de l'histoire du salut. "Il vous est bon que je m'en aille, car si je ne pars pas, le Paraclet ne viendra pas vers vous mais si je pars, je vous l'enverrai". Le Paraclet, l'Esprit saint qui est tout à la fois notre avocat et notre consolateur, l'Esprit saint va venir en nous, envoyé par le Christ et il va transformer petit à petit notre cœur, le cœur de tous les chrétiens, le cœur de tous les hommes, à la ressemblance du Christ. Nous avons été créés à l'image et à la ressemblance de Dieu mais nous avons obscurci cette image et perdu cette ressemblance. Le Christ est venu pour nous ressusciter, pour nous racheter, pour nous faire retrouver cette ressemblance et lui qui est l'image parfaire du Père veut imprimer sa ressemblance en nous, pour qu'en étant à l'image du Fils qui est lui-même à l'image du Père, nous soyons remplis de la plénitude de Dieu. Tel est le but de la création du monde, tel est le but de l'Incarnation du Christ, tel est le but de sa Pâque, nous donner l'Esprit pour qu'il façonne en nous la présence de Dieu, l'image et la ressemblance de Dieu.

Pour les disciples et pour chacun d'entre nous, nous n'aurons plus seulement à côté du Christ comme l'étaient Pierre, Jean, Jacques, pendant la vie terrestre du Christ, nous ne serons plus simplement à côté de lui, bénéficiaires de sa présence, il sera lui-même en nous, et nous serons dans le monde, par l'œuvre de l'Esprit la présence même du Christ, prolongement de sa venue sur la terre. Nous allons être comme le disent les Pères de l'Église, divinisés, c'est-à-dire que comme la chair du Christ par sa résurrection est devenue chair de Dieu, de la même manière notre propre chair que nous nourrissons de la chair du Christ dans l'eucharistie va être peu à peu transformée jusqu'à la résurrection où nous entrerons corps et âme dans la plénitude de Dieu.

"Il vous est bon que je m'en aille, car si je m'en vais, l'Esprit viendra à vous. Si je m'en vais, je vous enverrai l'Esprit et il fera de vous d'autres christs". Il fera de tous les chrétiens les membres de l'Église qui est le Corps du Christ. Telle est la vocation qui est la nôtre et c'est dans la mesure où nous adhérons à ce mystère que nous remplirons notre mission et que les hommes nos frères, pourront en nous rencontrant, rencontrer Dieu, avoir communication de l'Esprit Saint, de la présence de Dieu et de sa vie qui doit remplir nos cœurs pour déborder de nos cœurs.

Que cette mission remplisse notre vie.

 

AMEN

 

 

 

 
Copyright © 2020 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public