AU FIL DES HOMELIES

Photos

L'UNITÉ DANS L'ESPRIT 

Ep 2, 13-22 ; Jn 16, 22-33

Lundi de la septième semaine de Pâques

(5 mai 2008)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

Saint Jean de Malte : Communion

F

rères et sœurs, la richesse de ces textes est telle qu'on ne sait plus s'il faut commenter l'évangile ou le texte de saint Paul. Puisqu'il faut choisir, je vous dirai quelques mots sur ce passage de l'épître aux Éphésiens.

Paul parle de l'unité de tous les hommes dans l'Église, ceux qui étaient proches, entendez le peuple d'Israël, celui qui a été choisi par Dieu, qui a reçu les promesses, les patriarches, les prophètes, et ceux qui étaient loin, les païens qui ne connaissaient pas le vrai Dieu ou qui connaissaient Dieu très approximativement. Ils étaient étrangers à l'Alliance, aux patriarches. Or, voici nous dit saint Paul que vous qui étiez loin, vous êtes devenus proches. Désormais, il n'y a pas de privilèges pour le peuple d'Israël, il n'y a pas d'infériorité pour les païens, tout le monde est devenu proche dans le Christ.

Si nous sommes proches du Christ qui est notre paix, alors, nous sommes proches les uns des autres. Les deux peuples, le peuple juif et les nations païennes, désormais n'en font plus qu'un car Jésus a fait tomber les barrières. La croix du Christ fait tomber toutes les barrières, ces divisions qui nous opposent et que saint Paul appelle la haine. Le mot n'est pas trop fort, nous la voyons se déchaîner autour de nous, les hommes savent haïr. Ils haïssent parce qu'ils se croient plus proches que d'autres, qu'ils ont peur des autres qui pourraient compromettre le privilège de cette proximité. Au lieu de découvrir les autres comme un complément de ce que nous sommes, ou simplement comme la joie de découvrir ce que sont les autres, au lieu de cela, les hommes ont peur, toute différence les fait craindre pour leurs privilèges, alors, ils haïssent et ils tuent.

Jésus est venu pour détruire la haine, ces divisions, ces oppositions. Saint Paul va dire dans un raccourci saisissant, que Jésus va tuer la haine et la Loi, cette Loi qui apparaissait pour Israël comme un privilège, avec ses ordonnances et ses commandements, car Jésus veut que nous ne fassions plus qu'un les uns avec les autres, que nous devenions un seul corps, ceux qui avaient reçu la Loi et ceux qui n'avaient pas de Loi. Que tous, nous soyons proches les uns des autres parce que le Christ lui-même s'est fait proche de nous tous. Ainsi, il y aura la paix, la paix pour ceux qui étaient loin et la paix pour ceux qui étaient proches, car désormais tous seront proches et heureux que les autres le soient. Par cet Esprit de paix, cet Esprit Saint que nous attendons en ces jours qui précèdent la Pentecôte, par cet Esprit, nous avons ensemble, si nous le voulons, accès auprès du Père, auprès du secret de Dieu qui est amour, réconciliation, paix, joie parfaite.

Cette approche de Dieu nous fait construire une même Église, une même communion, une même communauté, une même convocation à constituer un unique peuple dont Jésus-Christ est le fondement. Il est la pierre d'angle de la construction que nous devons réaliser tous ensemble.

Frères et sœurs, nous sommes loin de cette réconciliation dont parle saint Paul, mais en ces jours où nous attendons la venue de l'Esprit, supplions pour que cet Esprit nous soit donné et pas seulement à nous, mais aussi à tous les hommes, pour qu'enfin advienne la paix, celle qui vient de Dieu.

 

AMEN

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public