AU FIL DES HOMELIES

Photos

LES YEUX DANS LES YEUX DE L'AUTRE

Ep 2, 13-22 ; Jn 14, 15-21

Lundi de la septième semaine de Pâques – B

(6 juin 2000)

Homélie du Frère Yves HABERT

 

D

ans ce texte on parle d'amour, de mouve­ment, de repos, et on rejoint ce qui est vrai­ment l'amour le plus profond. L'amour s'il est mouvement, attirance, désir, élan, il est aussi en­trelacement, possession, repos. Dans l'amour il y a comme une sorte de paradoxe : rejoindre à la fois l'élan le plus fou et le repos le plus profond, il y a les deux caractères de passivité et d'activité qui dans l'amour se rejoignent, et dans l'amour trinitaire, ils se rejoignent d'une façon très particulière aussi. Dans cet amour trinitaire, tout est élan, mouvement, et posses­sion tranquille, tout est repos paisible, les yeux dans les yeux de l'Autre. Le temps n'existe plus, ce n'est qu'élan, on ne pense même plus à la fin, on ne peut pas penser à une conclusion, à une dernière page d'un livre. Tout est élan et découverte. Tout est élan, on le comprend dans la mission du Fils, quand Dieu dit dans sa grande miséricorde : "Qui enverrai-je ?" le Fils dit : "Abba, je viens faire ta volonté ! Je me coule dans cette mission que tu me proposes qui est la tienne, pour la remplir". Mais tout se complique avec la "procession" de l'Esprit Saint, cet Esprit qui "pro­cède" du Père et du Fils. On comprend que là aussi ce n'est qu'élan, là aussi le Père ne cesse d'envoyer à son Fils, l'Esprit, là aussi on comprend que l'Esprit n'est qu'élan vital, impulsion, dynamisme, et qu'en même temps, il est le repos les yeux dans les yeux du Père et du Fils.

On a essayé dans une scolastique un peu dé­cadente au Moyen-âge, de se poser la question de savoir si n'importe quelle personne avait pu s'incar­ner? On a balayé la question en essayant de se rappro­cher de ce que nous propose l'Ecriture sur ce qui est la mission du Fils. On ne peut pas imaginer une ascen­sion de l'Esprit, parce que l'Esprit n'est que "Envoyé", il ne sait faire que d'être "Envoyé", que d'être "spiré" envoyé vers nous. L'Ascension de l'Esprit, si on vou­lait faire une sorte d'analogie très lointaine, c'est quand un homme, une femme est orienté vers Dieu par cet Esprit, quand un homme, une femme, est ré­intégré dans l'amour du Père et du Fils, quand une construction comme on l'a entendu dans la première lecture s'élève harmonieusement, quand un univers comme on l'a entendu dans le premier chant est comme soulevé. L'Esprit ne sait faire qu'être Envoyé, et c'est l'Esprit qui en nous, à travers cet univers, à travers cette construction que nous formons qui re­tourne au Père à travers nous, par nous. L'Esprit Saint est cette possession tranquille et surtout d'un dyna­misme extraordinaire, et c'est pour nous inviter à prier pour recevoir dans notre communauté ce dynamisme extraordinaire qui nous orientera définitivement vers le Père, qui nous réintroduira dans cette communion d'amour qui est éternel mouvement et aussi éternel repos.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public