AU FIL DES HOMELIES

Photos

 FAIS-TOI CAPACITÉ !

2 Co 3, 3-18 ; Jn 14, 22-31 b

(29 mai 2001)

Homélie du Frère Yves HABERT

Amphore

L

 

a gravité de l'heure de ce texte que nous venons d'entendre qui nous rappelle la gravité de cette audition que nous avons faite, particulière, le soir du Jeudi Saint, la gravité de l'heure n'exclut pas non plus, je crois au milieu des disciples et de Jésus, une certaine joie. On ne peut imaginer que ce dernier repas pascal marqué par cette croix qui se profile à l'horizon, cet arbre qui a déjà été taillé.

Je crois que la gravité de l'heure, du départ de Judas, n'exclut pas une certaine joie parmi les apôtres, une certaine familiarité, une certaine complicité qui rayonne non de leur propre fait, car eux ont peut-être beaucoup de raisons d'être inquiets, mais cette joie vient de la joie du Sauveur. Peut-être que le Seigneur ce soir-là a été celui qui a entraîné et poussé les autres à la joie ? C'est peut-être Lui qui menait le repas, c'est Lui qui entraînait tout le monde à une joie, à le suivre jusque-là, à le suivre à la croix mais aussi à le suivre dans cette joie qu'Il a de se donner à son Père.

Quelle est la grande joie du Sauveur, sinon de se donner à son Père totalement ? Quelle est la grande joie du Sauveur sinon d'accomplir la volonté du Père? C'est vrai que le mot "joie" n'est pas très présent dans ce dernier discours de la Cène, mais il y est. Il y est comme autant de signes pour nous dire qu'il y avait quelque chose là qui était presque trop grand pour être révélé d'un coup, qui était cette joie du Sauveur, le secret des secrets, cette joie qui l'entraîne parce que déjà il pressent cette Gloire, déjà il pressent cette plénitude. La deuxième lettre aux Corinthiens nous parle de cette plénitude. Elle dit que nous n'avons rien à revendiquer de notre côté. Elle dit aussi que notre capacité vient de Dieu : "fais-toi capacité et Je me ferai torrent" dit Jésus à Catherine de Sienne. Fais-toi capacité et à ce moment-là, le torrent de la gloire pourra déborder, fais-toi capacité et tu pourras accueillir l'Esprit.

Nous montons vers cette plénitude de la Pentecôte. Nous montons vers cette joie en plénitude que nous allons recevoir à la Pentecôte. Quelle doit être notre attitude dans cette octave préparatoire, dans ce temps qui nous sépare du don de l'Esprit ? Dans ces histoires des Pères du désert, il y en a une qui me revient ce matin : "Un saint moine qui était préoccupé par toutes ses bonnes œuvres, qui priait, qui jeûnait, qui menait une vie très austère, qui était absolument saisi par cette imminence du Royaume et collectionnait et amassait. Mais il n'était pas encore vraiment heureux. Il vient voir son abba, son père spirituel pour lui demander comment arriver à la plénitude, comment goûter cette plénitude ? Le père lui raconte une petite histoire, non pas pour faire la morale au moine, mais il cherche à travers une histoire, à lui faire accueillir quelque chose d'essentiel. Il lui dit : va à la rivière, prends ton seau et ramasse des gros galets. Et le moine va chercher des gros galets. "Est-ce que ton seau est plein ? "- "Non.  "Alors, retourne à la rivière, et va chercher des graviers." - "Est-ce que ton seau est plein ?" - "Non" - "Alors, retourne à la rivière, et tu vas prendre du sable pour le verser dans ton seau." Est-ce que ton seau est plein ? "Non" - "Alors, tu vas retourner à la rivière et tu vas mettre de l'eau, et ton seau sera plein".

En montant vers la Pentecôte, nous avons beau collectionner un certain nombre de choses dans notre petit seau, nous avons beau collectionner les pierres, peut-être certaines pierres plus précieuses que d'autres, mais peu importe, l'important, c'est le poids, c'est ce qui nous entraîne. Tôt ou tard, il faudra aller à la Pentecôte qui comme cette rivière, cette rivière de feu pour qu'à ce moment-là notre seau, notre capacité qui nous a été donnée par Dieu, que notre seau soit bien plein, et même qu'il déborde.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public