AU FIL DES HOMELIES

Photos

 DE LUI VIENT TOUTE PATERNITÉ

Ep 3, 14-21 ; Jn 14, 22-31 b

(13 mai 1986)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

Canal de Corinthe : Hauteur, largeur, profondeur

Ce bref passage de l'épître aux Ephésiens nous parle d'une manière très profonde de ce qu'est la vie chrétienne. Paul nous dit qu'il se prosterne, "il fléchit les genoux devant le Père, parce que, de Lui, au ciel et sur la terre, vient toute paternité." Toute source, toute origine, toute génération, toute communication de vie, c'est tout cela que nous désignons par le mot de paternité, tout cela vient du Père. Tout ce qui en nous est vivant, tout ce qui est un don, tout ce que nous recevons, tout ce qui vient de plus loin que nous, et qui nous porte, tout ce qui nous enracine dans ce qui nous précède tout cela vient, de près ou de loin, du Père.

Le Père c'est comme le terreau de notre vie, c'est comme la source de tout ce que nous sommes, c'est l'origine profonde, ultime, décisive de toute notre vie. Et notre première attitude chrétienne c'est de nous recevoir du Père. La première attitude fondamentale de notre vie, c'est ainsi de nous remettre entre les mains de Celui qui est l'origine de tout ce que nous sommes, qui est le point de départ de tous les dons, petits et grands que nous avons reçus, de notre existence, de ces qualités comme de ces évènements, de tout ce qui a peuplé et continue à peupler notre vie, tout cela, sans cesse, parle du Père, vient du Père et nous enracine dans la présence radicale et fondamentale du Père. Etre chrétien c'est donc d'abord ainsi vivre comme jaillissant du cœur du Père.

Paul continue : "Qu'Il veuille vous armer de puissance par son Esprit, afin que se fortifie en vous l'homme intérieur." L'Esprit qui est le don par excellence du Père, le plus grand de tous les dons qu'Il nous a fait, est en nous comme une puissance, comme une force, comme quelque chose de dynamique, comme un élan qui traverse notre vie et qui traverse, au plus profond de nous-mêmes puisque ce qui se fortifie en nous c'est "l'homme intérieur". Après nous être reçus du Père, nous devons ainsi nous laisser conduire, fortifier, mettre en mouvement par son Esprit. Il faut que nous vivions selon l'élan de l'Esprit, il faut qu'à tout instant tout surgissement d'activité en nous, toute pensée, tout élan du cœur, toute réalisation, tout ce que nous faisons avec nos mains comme avec notre esprit, tout cela soit animé par l'Esprit.

Que nous soyons ainsi sans cesse guidés, vivifiés par l'Esprit. Que ce soit cette collaboration permanente au fond de nous-mêmes entre notre liberté et l'Esprit de Dieu qui nous inspire. Que nous ne fassions pas ceci ou cela simplement à notre propre niveau, selon notre propre initiative, mais que tout soit selon l'Esprit de Dieu, selon le cœur, la volonté, le libre don de Dieu.

Enracinés dans le Père, se recevant du Père, vivifiés, animés, fortifiés, mis en marche par l'Esprit, ainsi "le Christ habitera en vos cœurs par la foi". Par cette présence vivifiante de l'Esprit, qui est le don par excellence que nous fait le Père de qui nous recevons tout, s'établit en nous la présence du Christ, la ressemblance du Christ, la configuration au Christ par la foi. Par la foi c'est-à-dire par ce regard intérieur qui ne s'arrête pas aux apparences, qui ne s'arrête pas à la surface des choses ou des êtres mais qui creuse plus loin ce regard qui s'inspire du regard même de Dieu. Que par la foi le Christ prenne place en nous, que notre être profond soit rempli de cette présence du Christ, transformé en la ressemblance du Christ.

Se recevoir du Père, être vivifié par l'élan vital qu'est l'Esprit, et ainsi devenir semblable au Christ, alors dit saint Paul "vous serez enracinés, fondés dans l'amour" car si vous vous recevez du Père, si vous êtes vivifiés par l'Esprit, si vous ressemblez au Christ, votre vie ne sera plus qu'amour. Car entre le Père, le Fils et l'Esprit, c'est l'amour qui est l'ultime secret de leur communion trinitaire éternelle. Et cet amour qui devrait remplir tous les instants de notre vie, amour pour nos proches ou pour les moins proches, amour pour ceux que nous connaissons et ceux que nous ne connaissons pas, ceux que nous rencontrons par hasard, amour qui s'enracine d'abord dans le fait que nous sommes aimés par le Père, et que nous sommes tellement aimés par le Père et l'Esprit et le Fils, que cet amour nous est donné pour que nous l'exercions nous-mêmes, amour qui, nous dit saint Paul, nous fera comprendre "ce qu'est la longueur, la hauteur, la largeur et la profondeur" de l'amour de Dieu. La longueur, la largeur, la hauteur, la profondeur, cela signifie la totalité de notre vie, la totalité du monde. Longueur, largeur, hauteur et profondeur ce sont les quatre branches de la croix, cette croix qui remplit l'univers, qui monte jusqu'aux cieux et s'enracine dans la terre, et qui étend ses bras aux confins de tout l'univers, de toute la création et de tous les temps.

Ainsi nous comprendrons, à travers la croix du Christ, ce secret d'amour qui envahit toute chose, qui surpasse toute connaissance, cet amour qui fait que le Christ nous a tout donné sur la croix. Alors devenus semblables au Christ, nous deviendrons si pleinement nous-mêmes que nous entrerons dans la plénitude de Dieu. Car la plénitude de notre être, c'est précisément d'être immergés, absorbés par la contemplation et la participation à la plénitude de Dieu.

Ceci s'accomplira au terme de notre vie, au moment de notre mort, mais dès maintenant, cette plénitude de Dieu grandit en nous si nous nous recevons du Père si nous nous laissons vivifier et guider par l'Esprit, si nous ressemblons au Christ en aimant comme nous sommes aimés.

 

AMEN

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public