AU FIL DES HOMELIES

Photos

 L'ESPRIT D'AMOUR

Ep 4, 3-16; Jn 14, 22-31 b

(5 juin 1984)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

Saint Jean de Malte : geste de la charité et du service

J

 

e vous laisse la paix ! Je vous donne ma paix !" "Appliquez-vous à conserver l'unité de l'Esprit par ce lien qu'est la paix." Ainsi les paroles de saint Paul aux Éphésiens répondent à la promesse du Christ dans l'évangile : "Je prierai le Père et Il vous enverra l'Esprit en mon Nom", et "Je vous donne la paix" et c'est par ce lien de la paix que nous conservons l'unité de l'Esprit. Je voudrais réfléchir avec vous, à partir de ce texte de Saint Paul sur le rôle de l'Esprit comme unité de l'Église.

"Il n'y a qu'un seul corps, comme il n'y a qu'un seul esprit" nous dit saint Paul, "une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père !" Un seul corps qui est l'Église parce qu'il n'y a qu'un seul Esprit, un seul Esprit qui rassemble l'Église, qui vivifie l'Église, qui unifie l'Église comme un être vivant. C'est le propre de l'être vivant de constituer une unité autonome, forte, liée certes à ce qui l'entoure, mais ayant son indépendance. Et ce qui fait l'unité d'un être vivant, ce qui fait son autonomie, ce qui établit la cohésion de toutes les parties de cet être vivant, c'est son âme, son esprit, le principe de vie. Ce que notre âme est en nous, ce qu'elle réalise dans ce vivant que nous sommes, et dans chacun des vivants, l'Esprit le réélise dans ce vivant par excellence qu'est l'Église. C'est Lui qui assure la cohésion des membres, qui s'établit par toutes ses jointures dont nous parle saint Paul, "qui nourrissent et actionnent le corps selon le rôle de chaque partie, opérant ainsi sa croissance car par l'Esprit le corps de l'Église est en croissance et se construit lui-même". Non pas qu'il se construise par sa propre vertu ou par sa propre force, mais précisément parce qu'il n'y a corps de l'Église, il n'y a cohésion de l'Église que parce qu'il y a l'Esprit Saint qui est Dieu Lui-même, habitant au cœur de chacun d'entre nous, habitant au cœur de l'Église, et assurant ainsi la croissance de l'Église, en vertu de cette force divine qui habite en elle.

Et saint Paul le précise : "Le corps de l'Église se construit lui-même dans la charité" car qu'est-ce que l'Esprit sinon l'amour même du Père et du Fils, cet amour qui, en quelque sorte, rejaillissant du sein de la Trinité, vient inonder de sa tendresse, de sa splendeur, l'humanité tout entière, et, plus spécialement, construisant au cœur de cette humanité, cette portion sauvée qu'est l'Église, qui a vocation de rassembler tous les membres de l'humanité qui acceptent ainsi d'être sauvés et de devenir l'Église du Christ, le corps du Christ. C'est par la charité, c'est par l'amour même de Dieu que se rassemblent ces hommes éparpillés, dispersés, "ces enfants de Dieu dispersés", qui se rassemblent par l'amour même de Dieu, par l'Esprit Saint qui est l'amour de Dieu et qui cimente, entre ces membres divers, une unité plus profonde, plus radicale.

Et ainsi, tous ensemble, membres les uns des autres, nous devenons le corps du Christ qui se construit "pour devenir cet homme parfait, dans la plénitude de l'âge qui réalise la perfection du Christ". Le Christ atteint la plénitude quand Il rassemble s'adjoint tous ces membres, encore épars que nous sommes, pour constituer un seul homme parfait, qui est le Christ répandu en tous ceux qui sont devenus ainsi ses membres. L'Église c'est le mystère de cette unité tellement profonde que, sans cesser d'être chacun la personne que nous sommes, nous devenons, avec le Christ, un seul être, devenant réellement membres du Christ, et membres les uns des autres, parce que c'est la même vie qui se répand dans tous ces membres, cette même vie qui est distribuée partout par l'Esprit Saint, qui est la vie même de Dieu, le dynamisme de la vie de Dieu envahissant petit à petit l'humanité tout entière et l'univers tout entier.

C'est cet Esprit qui nous a été donné par le Christ en croix, quand, de son côté transpercé a jailli l'eau de l'Esprit en même temps que le sang du sacrifice. C'est cet Esprit de vérité que le Père a envoyé, au nom du Christ, comme Jésus l'a promis dans l'évangile. C'est cet Esprit qui s'est répandu visiblement le jour de la Pentecôte et qui ne cesse plus de se répandre jour après jour dans l'Église, c'est-à-dire en chacun d'entre nous.

Laissons-nous prendre par cet Esprit. Laissons-nous saisir par cet amour qui est celui même du Père pour le Fils et du Fils pour le Père. Laissons-nous saisir par cet amour qui doit nous réunir les uns aux autres, nous rendre cohérents les uns avec les autres jusqu'à ce que nous devenions véritablement l'Église qui est en train de s'ébaucher, c'est-à-dire jusqu'à ce que nous constituions ensemble un seul corps, animé par ce même Esprit qui est l'amour de Dieu.

 

AMEN

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public