AU FIL DES HOMELIES

Photos

LA PLACE DE L'ESPRIT

Ep 3, 14-21 ; Jn 14, 22-31 b

Mardi de la septième semaine du temps pascal – C

(9 mai 1989)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL

 

C

es textes nous parlent de l'Esprit saint en rap­port avec le Père et le Fils, de la place que l'Esprit saint a à notre égard, Puisque nous sommes en relation fondamentale, constante avec le Père, le Fils et l'Esprit, le mystère de la Trinité n'est pas un mystère lointain, étrange et incompréhensible. C'est la substance même de notre vie chrétienne qui, à tout instant, est faite, tissée de l'entrecroisement de ces relations entre nous-mêmes d'une part, le Père, le Fils et l'Esprit d'autre part. Pour comprendre le rôle de l'Esprit il faut donc nous situer par rapport aux trois personnes de la Trinité.

Le Père, Jésus le dit dans l'évangile," c'est Celui qui M'a envoyé. Je vais vers le Père". le Père est donc à la fois la source et le but. "Le Père est plus grand que Moi !" saint Paul parlera de la plénitude de Dieu dans laquelle nous sommes introduits. Il dira encore : "Le Père de qui toute paternité, toute origine, toute naissance, tire son nom." Le Père qui est la ri­chesse de la gloire. Le Père c'est donc la plénitude, la richesse. C'est Celui de qui nous venons et vers qui nous marchons avec le Christ. Le Père c'est l'objet fondamental du désir de notre cœur. Il n'y a pas d'au­tre désir en nous que celui de voir le Père, d'être conduits jusqu'au Père, en quelque sorte, de nous re­trouver dans les bras de notre Père, d'être aimés par Lui, d'être étreints éternellement par la tendresse et l'amour du Père. Tout pour Jésus, et par conséquent pour nous, se résume en cela. Toute la vie de Jésus est ce désir de retourner vers le Père d'où Il est sorti, et de nous entraîner avec Lui pour nous conduire à cette plénitude de bonheur et de vie.

L'Esprit c'est Celui qui va agir en nous. "L'Esprit, nous dit saint Paul de façon très claire, est la puissance de Dieu". "Que Dieu vous arme de puis­sance par son Esprit !" Une puissance qui va nous fortifier, non seulement pour un agir extérieur mais "pour fortifier en nous l'homme intérieur." Fortifier ce qu'il y a de plus essentiel, de plus intime, de plus profond en nous. Afin que nous recevions "la force de comprendre" car cet Esprit est un Esprit qui illumine. Jésus nous dit : "Le Paraclet vous enseignera tout. Il vous rappellera tout ce que je vous ai dit !" L'Esprit c'est donc à la fois une Force, une force de vie, et une lumière, une connaissance. Et cela ne fait qu'un car cette connaissance est l'acte fondamental de notre vie intérieure. Et "fortifier en nous l'homme intérieur" c'est d'abord nous affermir dans cette connaissance de Dieu, dans cette foi en Dieu, dans cette lumière de Dieu. L'Esprit c'est donc le moteur profond de notre vie chrétienne, de cette marche qui doit nous conduire vers le Père.

Et si le Père est la source et le but, si l'Esprit est Celui qui nous guide et nous conduit, s'Il est le moteur qui nous fait marcher vers le Père, le Fils Jé­sus, parce qu'Il s'est fait semblable à nous pour que nous lui soyons semblables, est à la fois l'image du Père et le prototype de ce que nous sommes nous-mêmes. Nous devons devenir semblables au Christ pour que "le Christ habite en nos cœurs, qu'Il nous enracine dans l'amour, dans la foi", pour que, par la force de l'Esprit, ce ne soit plus moi qui vive mais le Christ qui vive en moi. Ainsi Jésus nous l'annonce Lui aussi : "Celui qui garde ma Parole, je viendrai en lui. Le Père viendra avec Moi et nous ferons en lui notre demeure." Le Christ habite en nous par cette transformation progressive de notre être à son image.

Force de l'Esprit qui agit en nous, configura­tion au Christ qui est le résultat de l'Esprit, marche vers le Père, désir et accession à la plénitude du Père, à la plénitude de son amour et de sa tendresse. "Alors nous pourrons mesurer, avec tous les saints", avec tous ceux qui nous ont précédés sur ce chemin à l'image du Christ en marche vers le Père, nous pour­rons connaître, entrer dans "la longueur, la largeur, la hauteur et la profondeur de l'amour de Dieu" c'est-à-dire être investis de toute part, par-dessus, par-des­sous, à droite, à gauche, en avant et en arrière, être investis par cet amour du Christ qui nous emplis, qui nous transforme, qui nous transfigure et nous vivifie.

Que l'œuvre de l'Esprit saint s'accomplisse ainsi en nous. Que cette fête de Pentecôte, qui nous remet en face de ce mystère, nous y fasse plus plei­nement entrer, afin que nous soyons conduits au but profond de notre vie, au désir profond de notre cœur, la rencontre définitive avec le Père.

 

 

AMEN

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public