AU FIL DES HOMELIES

Photos

PAR LA FORCE DE L'ESPRIT

Ep 3, 14-21 ; Jn 14, 22-37

(17 mai 1988)

Homélie du Frère Jean-Philippe REVEL 

Les Bassots : L'Esprit 

D

ans l'épître aux Ephésiens, saint Paul nous disait que, par la force de l'Esprit, nous devenions semblables au Christ. "Par la puissance de l'Esprit, se fortifie en nous l'homme intérieur, de telle sorte que le Christ habite en nos cœurs" et en écho immédiat à ce texte nous entendons, dans l'évangile de saint Jean, le Christ nous dire : "Le Père et moi nous viendrons en vous pour faire en vous notre demeure." L'habitation en nous du Père, du Fils et de l'Esprit, réalisée par la puissance, par la force de l'Esprit, telle est donc notre vie chrétienne. La vie chrétienne c'est que l'Esprit Saint puisse façonner notre être intérieur puisse structurer la partie la plus profonde de nous-mêmes, ce que nous appelons quelquefois notre âme mais disons, de façon plus globale, toute l'intériorité qu'il y a en nous, toute cette dimension de profondeur qui sans cesse est en correspondance avec la surface de nous-mêmes pour lui donner son poids, sa densité. Non pas qu'il faille mépriser l'extérieur de l'homme, mais au contraire il faut enraciner cette expérience de l'homme dans ce qui est son vrai terreau, sa vraie profondeur intérieure. Etre des hommes intérieurs, c'est avoir une épaisseur, et cette épaisseur spirituelle, c'est précisément l'Esprit qui la façonne, qui la structure, qui la fortifie, qui prépare ainsi et provoque, accomplit en nous la venue du Père, du Fils avec Lui l'Esprit.

       L'Esprit est à la fois l'agent de notre transformation. Il est "Dieu à l'œuvre", "Dieu actif", Dieu agissant, façonnant, transformant, transfigurant. Dieu nous restructure et puis, au terme de cette restructuration, non pas au terme chronologique, mais comme une conséquence de cette restructuration de notre être intérieur, l'Esprit est aussi avec le Père et le Fils, celui qui vient remplir, qui vient nous donner cette "plénitude de Dieu" dont parlait encore saint Paul et que saint Jean appelle "l'habitation de Dieu en nous", "la demeure de Dieu en nous", avec cette connotation de durée qu'appelle le mot "demeurer".

       "Demeurer", demeurer dans la paix car Jésus ajoute : "Je vous donne ma paix !" non pas comme la paix du monde, mais comme la mienne, cette paix qui est le résultat, en nous, de la présence lourde, profonde de Dieu le Père, le Fils et l'Esprit. La paix qui est le résultat de cet équilibre intérieur réalisé par l'Esprit nous structurant.

       Ainsi être chrétien, c'est vivre en permanente synergie, en communion, en correspondance, en cohabitation avec Dieu en nous. Nous ne sommes pas expulsés hors de nous-mêmes, au contraire, nous sommes plus que jamais nous-mêmes parce que nous sommes menés à notre vraie profondeur par cette présence de Dieu. Nous ignorons ce que nous sommes parce que nous vivons toujours uniquement à la surface de nous-mêmes, mais il faut enraciner cette surface dans notre être intérieur. Et pour cela il faut que notre être intérieur se développe, se déploie, qu'il soit vraiment rempli de sa véritable densité qui est celle de la présence de Dieu.

       Alors en ces jours où nous nous préparons à recevoir l'Esprit Saint, demandons-Lui d'agir en nous, de nous fortifier, de nous structurer, de nous façonner à sa manière et de faire venir en nous, par sa présence, la présence du Père et du Fils, afin que nous soyons remplis par cet amour vivifiant qui est Dieu.

 

       AMEN


 

 

 

 

 
Copyright © 2019 Paroisse Saint Jean de Malte - Tous droits réservés
Joomla! est un Logiciel Libre diffusé sous licence GNU General Public